CKWS-DT

CKWS-DT, Global Kingston, Kingston

Corus Entertainment Inc.

StationAnnéeChannelNetwork AffiliateProp./Info
CKWS-DT
2015
11.1
CTV non-affiliate
Corus Entertainment Inc.
CKWS-DT
2013
11.1
CBC
Corus Entertainment Inc.
CKWS-TV
2000
11
CBC
Corus Entertainment Inc.
CKWS-TV
1989
11
CBC
Power Broadcasting Inc.
CKWS-TV
1987
11
CBC
Power Corporation
CKWS-TV
1977
11
CBC
Katenac Holdings
CKWS-TV
1954
11
CBC
Thomson/Whig-Standard
1953

Roy Hoffstetter, directeur de CKWS Radio, annonçait que son entreprise serait prête à entrer dans le domaine de la télévision dès que la SRC lui en donnait l’autorisation. Il disait que son entreprise Était disposée à aller de l’avant dès que le conseil serait prêt à examiner une demande. Brookland Co. Ltd. présentait des demandes de licences de télévision à Kingston (CKWS) et à Peterborough (CHEX). Brookland Co. Ltd. soumettait des demandes de licences de télévision à Kingston (CKWS) et à Peterborough (CHEX). CKWS diffuserait au canal 11, qui avait été rapatrié d’Ottawa plus tôt dans l’année, lors d’un échange de fréquences effectué par le ministère des Transports. CHEX proposait de diffuser au canal 22, devenant ainsi, sous réserve d’approbation, la première station UHF au Canada. La demande de Kingston (au canal 11 avec une puissance apparente rayonnée de 99 000 watts et une puissance audio de 54 000 watts, et une hauteur de l’antenne de 419 pieds au-dessus du sol moyen) fut approuvée. La demande de Peterborough fut reportée à une date ultérieure, afin de permettre la comparution d’une requérante concurrente Le conseil d’administration de Radoi-Canada approuvait le transfert de CKWS de Brookland Co. Ltd. à Frontenac Broadcasting Co. Ltd., ce transfert n’impliquant aucun changement de contrôle.

1954

Canal 11 espérait entrer en ondes le 1er octobre avec une PAR vidéo de 257 000 watts et un émetteur de 10 000 watts. La tour serait située à 400 pieds au-dessus du sol moyen (930 pieds au-dessus du niveau de la mer), à Camden East, à 16 milles au nord-ouest de la ville. Une antenne à 12 fentes serait utilisée.

La Compagnie de Téléphone Bell du Canada obtenait un contrat visant à étendre le service de réseau de Radio-Canada par micro-ondes jusqu’à à Peterborough. Bell avait déjà complété l’extension du service jusqu’à Kingston en vue de l’entrée en ondes prochaine de CKWS-TV. L’ajout des deux stations privées porterait à dix le nombre de sites sur le réseau.

Le 9 décembre, CKWS-TV démarrait discrètement ses opérations en offrant d’abord de la programmation réseau de CBC, suivi, quelques jours plus tard, par un service de film et de caméra en direct. La station prévoyait tenir une cérémonie officielle d’entrée en ondes au début de 1955. À ce moment-là, la radio et la télévision de CKWS seraient regroupées sous un même toit au 170, rue Queen. Le nouveau bâtiment aurait environ 22 000 pieds carrés répartis sur deux étages. Jack Davidson occupait les postes de directeur général de CHEX Peterborough et de CKWS Kingston, Bill Luxton celui de directeur des émissions et Bert Cullen celui d’annonceur. CKWS fut détenue en coentreprise par Roy Thomson et la famille Davies, propriétaires du quotidien Kingston Whig Standard (d’où les lettres « KWS » de son indicatif d’appel).

La station diffusait de 16h30 jusqu’à minuit. Les annonceurs de CKWS-AM présentaient les premières émissions diffusées en direct du plus grand studio local jamais construit – les nouvelles, la météo et les bulletins sportifs. La station disposait de deux caméras Pye d’Angleterre lui permettant de produire des émissions comme « À la maison avec Jane Sherman ». Cette dernière émission, d’une durée de trois heures, était diffusée en après-midi et incorporait des cours de cuisine, des commentaires sur des films et événements communautaires locaux, ainsi que des entrevues et autres invités. La station privilégiait des spectacles de vaudeville. Les émissions les plus populaires comprenaient « The CKWS Supper Club » avec Bill Luxton et Ted Curl, « Club Eleven », « Mostly Music », « Teen Age Dance Party » avec Brian Olney, et une émission mettant en vedette Gary « Gizz » Watts et son groupe country en direct. Initialement, la station effectuait des essais de vidéo assez primitifs, en montant des photos Polaroid montées sur des cartons et captées avec une caméra de télévision en noir et blanc.

1955

Doug Scanlan occupait le poste de directeur général de la radio et Roy Hofstetter celui de directeur général de la télévision.

Jane Sherman présentait « At Home avec Jane » à l’antenne de CKWS-TV.

Les matchs de football professionnel canadien, y compris la finale de la Coupe Grey, étaient diffusés en direct de Vancouver par des stations de l’Est interreliées. Les télédiffusions différées étaient diffusées par toutes les autres stations le dimanche ou le lundi suivant le match. Les 10 stations interreliées dans l’est du pays, CBLT, CBOT, CBMT, CHCH, CFPL, CKCO, CKLW, CKWS, CHEX et CKVR, diffuseraient de 20 à 26 matchs. De plus, CKSO, CJIC et CFPA … des stations non reliées par micro-ondes, diffuseraient 14 matchs. De plus, sept stations dans l’ouest du pays, CBWT, CKX, CKCK, CFQC, CHCT, CFRN et CBUT, diffuseraient des kinescopes des matchs de la division Ouest (Western Interprovincial Football) de la LCF.

Slogan : Il n’y a qu’une seule chaîne de télévision canadienne qui atteint le marché lucratif entre Brighton et Brockville – CKWS-TV.

1956

Floyd Patterson se joignait à l’équipe de CKWS.

1957

La station avait une puissance apparente rayonnée de 101 000 watts vidéo et 60 600 watts audio (selon une autre source de l’époque, la PAR vidéo fut de 257 kW et la PAR audio de 154 kW). CKWS-TV était une station affiliée de base de CBC. L’actionnariat de Frontenac Broadcasting Co. Ltd. se répartissait comme suit : W. R. Davies 50,9%, Robertson Davies 0,05%, A. L. Davies 0,05%, R.H. Thomson 1,0%, K.R. Thomson 16,0%, Mme I.J. Brydson 16,0%, Mme P. A. Campbell 16,0%. Le sénateur W. Rupert Davies occupait le poste de président de l’entreprise, Roy Hofstetter celui de directeur des opérations, Bill Luxton celui de superviseur de la production, Don Nairn celui de directeur des émissions, Pete Gomery celui de directeur du service des nouvelles et Ted Curl celui de directeur sportif.

Late 1950's

Une nouvelle tour et un émetteur de 870 pieds furent installés sur l’île Wolfe, à cinq milles au sud de Kingston, et reliés au studio par micro-ondes.

1958

Max Jackson fut nommé directeur sportif de la radio et de la télévision de CKWS, succédant à Pete Handley, qui se joignait ensuite à CFCH North Bay.

Annonce: CKWS-TV est la station locale ... la station amicale. Elle est « notre station » dans plus de 30 000 foyers de télévision dans le marché lucratif de Brighton-Kingston-Brockville.

Le 1er juillet, 139 relais micro-ondes étaient inaugurés à travers le Canada, acheminant ainsi des signaux de télévision sur une distance de 3 900 milles, ce qui en fit le plus vaste réseau de micro-ondes au monde. Radio-Canada lançait ce nouveau service en diffusant l’émission « Mémo à Champlain ». Le réseau reliait les 40 stations de télévision privée du Canada et huit stations détenues par Radio-Canada, offrant la télévision en direct à 80% de la population canadienne se situant entre Victoria, C.-B. et Sydney, N.-É. Terre-Neuve serait reliée au réseau en 1959. Radio-Canada en collaboration avec CFRN-TV Edmonton, CKCK-TV Regina, CKLW-TV Windsor et CHSJ-TV Saint John diffusaient une émission de lancement présentant un voyage à travers le pays avec des escales dans 15 villes différentes. Ce réseau était connu sous le nom de « Réseau hertzien transcanadien » ou « Trans-Canada Skyway ».

Des slogans publicitaires : Dans la région lucrative de Kingston, via CKWS-Radio et CKWS-TV vous aideront à augmenter considérablement vos ventes. / CKWS-TV est la station locale ... la station amicale. Elle est « notre station » dans plus de 30 000 foyers de télévision dans le marché lucratif de Brighton-Kingston-Brockville.

1960

Après dix ans de service, A.G. Cobb quittait CKWS Radio et Television, afin d’occuper le poste de directeur technique de la nouvelle chaîne CJAY-TV Winnipeg. Le professeur Arthur Phelps modérait et produisait l’émission hebdomadaire « It’s Debatable », dont la durée passait de 15 à 30 minutes. Don Nairn, ancien directeur des émissions et superviseur national des ventes, quittait l’emploi CKWS-TV pour la nouvelle chaîne CJAY-TV Winnipeg.

CKWS-TV avait maintenant la plus haute tour de télévision au Canada. Située sur Wolfe Island, à 3 miles au sud de la ville, la tour avait une hauteur de 825 pieds et était composée de sections de 30 à 25 pieds surmontées d’une antenne Wavestack de 75 pieds. Les travaux sur le site de 75 acres avaient commencé en septembre l’année précédente avec la construction du bâtiment devant abriter l’émetteur. Six ancrages furent déployés en vue de maintenir les 21 câbles en place, permettant ainsi à la tour de résister à des vents de 100 milles/heure. Deux feux rouges d’obstruction furent placés tous les 100 pieds et la tour fut surmontée de deux balises de 500 watts. Au printemps, la programmation fut transférée à la nouvelle tour, une fois que tous les équipements eurent été déplacés de l’ancien site. Un émetteur de secours fut utilisé pendant ce transfert afin d’éviter toute perte de programmation. La nouvelle tour était deux fois plus haute que l’ancienne tour. La station s’attendait à augmenter de 25% le nombre de foyers rejoints grâce à ces nouvelles installations

1962

Lloyd Cowle dirigeait le département agricole de canal 11. Bryan Olney de CKWS Radio présentait « Teenage Dance Party » au canal 11.

Allan J. Brooks fut nommé directeur des ventes de CKWS-TV

1965

CKWS-TV augmentait la puissance apparente rayonnée de 130 000 watts vidéo et 78 000 watts audio à 250 000 watts vidéo et 130 000 watts audio. Le sénateur W. Rupert Davies occupait le poste de président de Frontenac Broadcasting Co. Ltd. et Roy Hofstetter celui de directeur général de CKWS-TV.

Le personnel de CKWS-TV travaillait étroitement avec les militaires (comme la base des Forces canadiennes se trouvait à Kingston) et suivait les opérations de maintien de la paix des nombreux régiments dans des théâtres d’opérations tels que le Moyen-Orient, Chypre, Israël, l’Afrique et le Sinaï. Des équipes tournaient des reportages sur pellicule, les expédiant à la station par la poste pour diffusion.

1969

Le 1er février, D.R. Lawrie, directeur des opérations de radiodiffusion de Northern Broadcasting Ltd., annonçait la nomination d’Allan J. Brooks au poste de directeur général de la station (CKWS Radio & Television). Brooks avait précédemment été directeur des ventes de CKWS-TV pendant sept ans. Il succédait à Roy Hoffstetter, qui avait pris sa retraite en tant que directeur d’AM-FM-TV le 31 janvier, après 27 années passées chez Northern.

Il fut annoncé que les intérêts de radiodiffusion détenus par Lord Roy Thomson et les familles du défunt sénateur Rupert Davies seraient vendus à Bushnell TV Co. Ltd. d’Ottawa (titulaire de CJOH-TV), sous réserve de l’approbation du CRTC. La vente comprenait CKWS-AM-FM-TV Kingston, CHEX-AM-FM-TV Peterborough, CFCH-AM-TV North Bay, CKGB-AM-FM Timmins et CJKL Kirkland Lake.

Roy Hofstetter prenait sa retraite le 31 janvier. Il avait travaillé pour l’entreprise depuis 27 ans et avait été directeur général depuis 1945. Hofstetter avait commencé sa carrière à la radio à CKGB Timmins en 1941, se joignant à l’équipe de CKWS Radio lors de l’entrée en ondes de cette dernière en 1942, devenant représentant national à Montréal pendant un certain temps, et revenant à CKWS en 1945 à titre de directeur général.

1970

Le 6 juillet, les familles Thomson et Davies furent autorisées à vendre leurs stations à Bushnell Communications Ltd., d’Ottawa. La vente comprenait des stations à Timmins, Peterborough, Kirkland Lake, New Liskeard et North Bay. Frontenac Broadcasting Co. Ltd. (CKWS-AM-FM-TV) faisait partie de l’entente. La vente de l’ensemble de ces stations fut toutefois conditionnelle au transfert de CFCH-AM-TV North Bay & Cablevue à une tierce partie. Cette acquisition de stations par Bushnell ne se concrétiserait jamais.

1975

Le 2 mai, CKWS-TV fut autorisée à augmenter la puissance apparente rayonnée de 130 000 à 164 000 watts.

1976

CKWS-FM changeait d’indicatif d’appel, devenant ainsi CFMK.

1977

Le CRTC autorisait une compagnie à numéro détenue par Paul Desmarais, Claude Pratte et J.G. Porteous à acheter Frontenac Broadcasting Co. Ltd. (CKWS-AM-TV et CFMK-FM) et Kawartha Broadcasting Co. Ltd. (CHEX-AM-TV et CFMP) -FM) de la succession Rupert Davies (51%) et de la succession Thomson (49%). Les nouveaux propriétaires devraient examiner les besoins de programmation de chaque secteur.

Don Lawrie fut nommé président de Katenac Holdings, qui à son tour détenait Frontenac Broadcasting et Kawartha Broadcasting.

1982

Un juge de Sudbury rejetait la plainte du CRTC contre CICI-TV dans cette ville, au sujet des règles sur le contenu canadien. En raison de la décision, techniquement, les stations de télévision canadiennes n’étaient pas tenues de respecter les règles sur le contenu canadien. Le juge soulignait que la Loi sur la radiodiffusion de 1938 définissait une station comme étant titulaire d’une licence, mais que la Loi sur la radiodiffusion avait été remplacée par une nouvelle Loi sur la radiodiffusion en 1967. On s’attendait à ce que les avocats du CRTC abandonnent une plainte similaire contre CKWS-TV tout en attendant des modifications au texte de la Loi.

1985

Lorne Freed, vice-président exécutif de CKWS-TV, quittait la station.

1986

John F. Tucker fut nommé vice-président exécutif de CKWS-TV tout en conservant son poste de vice-président des ventes.

Floyd Patterson était vice-président des nouvelles

1987

Le 29 janvier, le CRTC approuvait les demandes visant à transférer le contrôle effectif de Frontenac Broadcasting Company Limited et de Kawartha Broadcasting Company Limited par le transfert de 200 actions ordinaires avec droit de vote (100%) de Katenac Holdings Limited de Paul G. Desmarais (90 actions ordinaires), Claude Pratte (90 actions ordinaires) et trois actionnaires minoritaires (20 actions ordinaires) à Power Corporation du Canada, qui était indirectement contrôlée par M. Desmarais. À la suite de cette transaction, Power Corporation acquerrait le contrôle à 100% de Katenac Holdings Limited qui détenait le contrôle effectif de : Frontenac Broadcasting Company Limited, titulaire de CKWS, CFMK-FM et CKWS-TV Kingston ; Kawartha Broadcasting Company Limited, titulaire de CHEX, CHEX-TV, CFMP-FM Peterborough et deux réémetteurs, et CKCB Collingwood et CKBB Barrie.

CKWS-AM changeait d’indicatif d’appel, devenant ainsi CFFX.

1988

Tom Brennan occupait désormais le poste de directeur du service des nouvelles à CKWS-TV.

1989

Après presque 44 ans de carrière dans la radiodiffusion, Don Lawrie prenait sa retraite en tant que président de Katenac Holdings.

1990

Donald R. Lawrie fut nommé administrateur honoraire de Diffusion Power inc. La très hon. Jeanne Sauvé et Anthony R. Graham furent nommés administrateurs.

1990-91

CKWS-TV inaugurait un studio et un bureau à Belleville.

1991


Le 22 janvier, le CRTC approuvait la demande soumise par Power Broadcasting inc. en vue d’obtenir une licence pour une entreprise de télédiffusion à Prescott, au canal 26, d’une puissance apparente rayonnée de 5 100 watts, afin de rediffuser certaines des émissions de CKWS-TV Kingston. La requérante indiquait qu’elle diffuserait des émissions de nouvelles et d’information produites localement à partir d’un studio qu’elle proposait d’exploiter à Brockville. Le CRTC émettait une licence expirant le 31 août 1994. Cette période permettrait au Conseil d’étudier le renouvellement de cette licence en même temps que celui de CKWS-TV. Le ministère des Communications indiquait que l’entreprise utiliserait le canal 26 plutôt que le canal 45, tel qu’indiqué dans l’avis d’audience publique du CRTC. Power n’avait pas mis en œuvre l’autorisation accordée dans la décision CRTC 89-841 à Frontenac Broadcasting Company Limited, l’ancienne titulaire de CKWS-TV, qui aurait permis que la couverture de la station s’étende vers le nord-est en direction de Brockville. En tant que méthode alternative, Power avait décidé de soumettre cette application pour lui permettre de « réacquérir son statut prioritaire de câblodistribution historique et d’offrir une nouvelle opportunité de programmation locale dans la région ».

Un réémetteur fut approuvé à Brighton, au canal 66, avec une puissance apparente rayonnée de 87 000 watts. Ce réémetteur transmettrait le canal 11 depuis Kingston, mais offrirait des nouvelles, des sports et des bulletins météo produits localement à partir d’un studio existant à Belleville.

CKWS inaugurait le réémetteur de Prescott au canal 26 avec une puissance apparente rayonnée de 4 444 watts. Le studio de Brockville fut inauguré également.

1992

Un réémetteur près de Brighton entrait en ondes au 66 avec une puissance vidéo de 87 000 watts.

John Tucker fut nommé président de CKWS-TV, de CFFX-AM et de CFMK-FM. Mike Tiernay fut nommé directeur des ventes au détail. (Roy Hofstetter avait été le premier directeur général de CKWS-TV à présider les stations de radio et de télévision et avait pris sa retraite en 1969, lorsque Allan Brooks, ancien directeur des ventes à la télévision, lui avait succédé.) 

1993

Bill Hutchins (présentateur de nouvelles) se joignait à l’équipe de CKWS-TV. Bill Hall (météo) se joignait à l’équipe en mars.

Joanne Langlois se joignait à l’équipe de CKWS-TV en tant que responsable des promotions.

Dave Travers, ingénieur de CKWS, prenait sa retraite.

1995

Le 23 janvier, le CRTC approuvait la demande de modification de la licence de CKWS-TV en ajoutant à la licence la condition de licence suivante : En plus des 12 minutes de matériel publicitaire autorisées par le paragraphe 11 (1) du Règlement sur la télédiffusion, 1987, la titulaire pourrait diffuser plus de 12 minutes de matériel publicitaire par heure de radiodiffusion au cours d’une journée de radiodiffusion afin de diffuser des infopublicités telles que définies dans l’avis public CRTC 1994-139 et conformément aux critères énoncés dans cet avis public, tel que modifié.

Le 24 mars, le CRTC renouvelait la licence de CKWS-TV Kingston, de CKWS-TV-1 Brighton et de CKWS-TV-2 Prescott, jusqu’au 31 août 1999. Cette période permettrait au Conseil de surveiller et de réviser rapidement la performance de la titulaire dans la mise en œuvre de ses engagements et dans la réponse aux préoccupations. Dans sa dernière demande de renouvellement de licence, la titulaire avait pris l’engagement de diffuser une moyenne hebdomadaire minimum de 10 heures et 38 minutes de nouvelles locales originales. D’après l’examen qu’avait fait le Conseil des registres de CKWS-TV, la station avait en fait diffusé chaque semaine près de 8 heures de nouvelles locales originales en moyenne au cours des années de radiodiffusion 1991-1992 et 1992-1993. En réponse aux questions posées à ce sujet, la titulaire avait déclaré avoir rempli son engagement au cours des premières années de la présente période d’application de sa licence jusqu’au début de 1992.

La titulaire attribuait cette lacune à l’égard des nouvelles locales originales diffusées par CKWS-TV à un certain nombre de facteurs, dont la concurrence plus vive livrée par les nouveaux services d’émissions spécialisées canadiens et américains, un remaniement interne de personnel, un conflit de travail pendant la présente période d’application de la licence de même que « l’incapacité de la SRC et de ses affiliées d’en arriver à une entente ». La titulaire précisait que les répercussions d’une « importante réduction des recettes » provenant des ventes locales et nationales au cours de la récession des années 90 l’avaient forcée à réduire ses dépenses d’exploitation. Toutefois, le Conseil faisait remarquer que, pendant toute la période d’application de sa licence, CKWS-TV avait maintenu une rentabilité supérieure à la plupart des stations de télévision privées. Le Conseil s’attendait à ce que la titulaire respecte l’engagement qu’elle avait pris dans sa demande de diffuser à CKWS-TV Kingston, au cours de la nouvelle période d’application de sa licence, une moyenne hebdomadaire minimum de 9 heures et 10 minutes de nouvelles locales originales. 

Pendant la présente période d’application de sa licence, la titulaire n’avait pu remplir les engagements qu’elle avait pris de faire diffuser quotidiennement 12 minutes de nouvelles locales originales, du lundi au vendredi, par ses entreprises desservant les régions de Belleville-Trenton et Brockville-Prescott. Elle n’avait pu instituer des revues hebdomadaires distinctes de l’actualité d’une demi-heure pour fins de diffusion par ces entreprises qu’à la fin de l’été 1994.

La titulaire déclarait qu’au cours de la présente période d’application de sa licence, les reporters à temps plein affectés aux localités des régions de Brockville-Prescott et Belleville-Trenton avaient fourni des reportages sur des événements survenus dans ces localités pour fins d’inclusion dans les bulletins de nouvelles locales de CKWS-TV. Pendant la nouvelle période d’application de sa licence, la titulaire avait pris l’engagement de maintenir les revues de l’actualité. Le Conseil se disait préoccupé par le fait que cet engagement ne représentait que la moitié de la programmation distincte que la titulaire avait pris l’engagement de diffuser lorsqu’elle avait demandé l’autorisation d’exploiter les entreprises de Brighton et de Prescott. Le CRTC observait en outre qu’à l’audience, la titulaire avait reconnu que le téléjournal d’une demi-heure qu’elle proposait se composerait surtout de nouvelles déjà diffusées par CKWS-TV au cours des sept jours précédents. Ces émissions n’offriraient pas aux régions de Belleville-Trenton et Brockville-Prescott des nouvelles aussi pertinentes et d’actualité que dans les bulletins alimentés séparément qu’elle avait initialement suggérés, notamment parce que ces régions n’avaient pas d’autres sources de nouvelles télévisées locales. 

Le Conseil s’attendait également à ce qu’au cours de la nouvelle période d’application de sa licence la titulaire examine de nouveau avec soin la possibilité de fournir des sources de nouvelles distinctes, comme elle l’avait proposé initialement, pour CKWS-TV-1 Brighton et CKWS-TV-2 Prescott.

Dans sa dernière demande de renouvellement, la titulaire avait pris l’engagement de diffuser une moyenne minimum hebdomadaire de 16 heures et 23 minutes d’émissions locales originales, dont 5 heures et 45 minutes consacrées aux catégories d’émissions autres que les nouvelles. Le Conseil faisait remarquer cependant que, d’après les registres d’émissions de CKWS-TV pour 1991 et 1992, la station avait diffusé une moyenne d’environ 2 heures et 30 minutes par semaine de productions locales originales appartenant à des catégories autres que les nouvelles et juste un peu plus de 2 heures par semaine en moyenne au cours de l’année de radiodiffusion 1992-1993. Tel que noté précédemment, la titulaire avait soutenu avoir réduit le nombre d’émissions locales après le milieu de 1992 à cause de la baisse des recettes causée par la récession. Le Conseil se disait préoccupé encore davantage par le fait que la portée de la programmation avait été réduite. En effet, au cours de l’année de radiodiffusion 1992-1993, une émission religieuse et une émission d’enseignement formaient la majeure partie des émissions locales produites par la station. Dans sa demande de renouvellement, la titulaire, à part les nouvelles, n’avait de projets que pour deux émissions originales seulement, soit les productions locales régulières « Life », une émission religieuse produite en association avec le Kingston Gospel Temple et « Kinsmen Big Money Bingo ». Chaque émission se composerait de 52 épisodes d’une demi-heure. Le Conseil craignait que la portée des productions locales proposées par la station ne reflétât pas adéquatement la diversité des activités des citoyens des localités que CKWS-TV fut autorisée à desservir. Le CRTC s’attendait à ce que la titulaire élabore, au début de la nouvelle période d’application de sa licence, un plus grand éventail de productions locales qui refléteraient mieux les besoins et les intérêts particuliers des téléspectateurs des régions de Kingston, Brockville et Belleville.

1996

Le 15 juillet, Claude Pratte décédait à Québec. Il avait joué un rôle important dans l’industrie de la radiodiffusion au Québec. Entre 1977 et 1987, il avait été copropriétaire de Frontenac Broadcasting Co. Ltd.

1997

Diffusion Power nommait John Tucker au poste de vice-président et directeur régional pour ses opérations de télédiffusion en Ontario, responsable de CHEX-TV Peterborough et de CKWS-TV Kingston. Joe McNevin fut nommé directeur du marketing local de CKWS-TV.

Mike Tierney, directeur général des ventes, quittait la station afin d’occuper le même poste à CKCO-TV Kitchener.

1998

Voici une vue d’ensemble des opérations de CKWS-TV à cette époque : Kingston (île Wolfe) – puissance apparente rayonnée maximale de 325 000 watts (vidéo) et 32 500 watts (audio) – PAR moyenne de 162 000 watts vidéo et de 16 200 watts audio – la hauteur de l’antenne était de 311,9 mètres (hauteur effective de l’antenne au-dessus du sol moyen). Un émetteur Larcan (modèle TEC-3VH) de 16 kW était utilisé à Kingston. CKWS-TV-1 Brighton avait une puissance apparente rayonnée maximale de 22 400 watts vidéo et de 2 240 watts audio (moyenne de 8 700 watts vidéo et 870 watts audio). La hauteur de l’antenne était de 159,5 mètres (hauteur effective de l’antenne au-dessus du sol moyen). Un émetteur Harris UTV-1000 de 1 kW était utilisé à Brighton. CKWS-TV-2 Prescott utilisait la même marque et le même modèle d’émetteur. La puissance apparente rayonnée maximale était de 7 200 watts vidéo et de 720 watts audio (moyenne de 4 444 watts vidéo et 442,4 watts audio). La hauteur de l’antenne était de 118,2 mètres (hauteur effective de l’antenne au-dessus du sol moyen).

1999

Vers la fin de l’année, Corus Radio Company achetait les stations détenues par Diffusion Power, incluant CKWS-TV, sous réserve de l’approbation du CRTC, qui serait accordée le 24 mars 2000.

L’émetteur de CKWS Smiths Falls entrait en ondes le 30 juin.

Floyd Patterson, un vétéran des nouvelles depuis 43 ans à l’antenne de CKWS-TV, annonçait qu’il prendrait sa retraite le 18 juin. Aux débuts de carrière avec la station en 1956, il prenait des photos avec un appareil Polaroid. Ces photos avaient ensuite été filmées par une caméra en studio et diffusées pendant le journal télévisé du soir.

2001

Le personnel en ondes comprenait les présentateurs Carol Bond et Bill Hutchins, Bill Hall (météo), Rob McDonald (sports) et Floyd Patterson.

Bryan Ellis fut nommé vice-président du groupe pour Corus Television, responsable des chaînes spécialisées, de CKWS-TV et de CHEX-TV.

2004

Le 31 août, le CRTC renouvelait la licence de CKWS-TV jusqu’au 31 août 2011. Le renouvellement comprenait CKWS-TV-1 Brighton, CKWS-TV-2 Prescott et CKWS-TV-3 Smiths Falls. Le Conseil approuvait la suppression de la licence de CKWS-TV Kingston, de ses émetteurs CKWS-TV-1 Brighton et CKWS-TV-2 Prescott et des licences visant à poursuivre l’exploitation des installations de Brighton et de Prescott en tant que nouvelles entreprises de programmation de télévision en vue de diffuser de la programmation produite localement en alimentation séparée à partir de celle diffusée sur CKWS-TV Kingston. Historiquement, CKWS-TV devait fournir un minimum hebdomadaire de 9 heures et 10 minutes de programmation locale. La majeure partie de cette programmation consistait maintenant en nouvelles locales. Au cours de la nouvelle période d’application de la licence, la titulaire s’engageait à fournir une moyenne hebdomadaire minimale de 11 heures de programmation originale reflétant la communauté. En ce qui concernait les émetteurs de CKWS-TV Kingston à Brighton et Prescott, la titulaire avait indiqué que CKWS-TV-1 Brighton diffusait désormais 20 minutes par jour de programmation par alimentation séparée (10 minutes au cours de chaque bulletin d’information de 18 h et de 23 h), alors que CKWS-TV-2 Prescott diffusait un segment de 9 minutes le samedi, en alimentation séparée, de la programmation de CKWS-TV Kingston. La requérante n’avait mentionné aucun plan visant à augmenter le nombre d’émissions diffusées séparément dans ses demandes de licence pour continuer à exploiter chacun de ces émetteurs en tant que nouvelle entreprise de télévision autonome. En ce qui concernait les nouvelles entreprises de radiodiffusion à Brighton et Prescott, le Conseil encourageait la requérante à augmenter la quantité de d’émissions de nouvelles diffusées séparément , dans la mesure du possible, afin d’améliorer la qualité du service offer dans les régions Belleville-Trenton et Brockville-Prescott. Condition : la requérante ne devait pas diffusion plus 6,5 % des disponibilités commerciales locales sur la station proposée de Brighton séparément de celles diffusées sur CKWS-TV, pour chaque heure d’émissions originales produites par la station diffusées exclusivement chaque semaine.

2010

Corus Entertainment apportait plusieurs changements afin de simplifier son mode de prise de décision et pour clarifier les rôles et les mandats. Parmi les changements, relevant de Hal Blackadar, vice-président exécutif et président par intérim de Corus Radio : Suzanne Carpenter, vice-présidente / directrice générale, Corus Radio, Est de l’Ontario et vice-présidente / directrice générale, CHEX TV Peterborough et CKWS-TV Kingston; J.J. Johnston, directeur général, Corus Radio Cornwall, Kingston et Peterborough (ce dernier avait précédemment occupé le poste de directeur général de Corus Radio Vancouver) et Michael Harris, directeur général de CKWS-TV et CHEX TV (avait précédemment occupé le poste de directeur général de CHEX TV). Mike Ferguson, directeur général de Corus Radio-TV Kingston, ne travaillait plus pour l’entreprise. Brian Armstrong, ancien directeur général de Corus Radio Peterborough, fut nommé directeur général des ventes.

En décembre, Corus Entertainment annonçait la nomination de Suzanne Carpenter à titre de directrice générale des stations de radio de Corus Toronto, à compter du 3 janvier 2011. Elle avait été vice-présidente et directrice générale de Corus Radio Eastern Ontario, de CHEX TV et de CKWS TV.

2011

Le 3 janvier, Suzanne Carpenter fut nommée directrice générale de Corus Radio Toronto. Elle conservait également son poste de vice-présidente de Corus Entertainment. Carpenter avait précédemment occupé les postes de vice-présidente et directrice générale de Corus Radio Est de l’Ontario, de CHEX TV Peterborough et de CKWS TV Kingston.

Le CRTC approuvait une modification à la licence de CKWS-TV-1, en vue d’ajouter un émetteur numérique post-transitoire à Brighton. CKWS-TV-1 Brighton était une station de télévision analogique en direct diffusant au canal 66. Brighton était un marché non obligatoire aux fins de la transition analogique numérique en direct. Dans la politique réglementaire de radiodiffusion CRTC 2010-485, le Conseil réitérait l’exigence selon laquelle toutes les stations de télévision canadiennes exploitées aux canaux 52 à 69 dans des zones situées à l’extérieur des marchés obligatoires seraient tenues d’interrompre la transmission analogique au plus tard le 31 août 2011. L’émetteur numérique diffuserait au canal 30 avec une puissance apparente rayonnée maximale de 938 watts (PAR moyenne de 361 watts). La tour existante de 158,6 mètres serait utilisée avec une antenne directionnelle. La programmation serait fournie à l’émetteur par l’entremise d’un câble à fibre optique.

Le 27 juillet, le CRTC renouvelait les licences de CKWS-DT-1 Brighton, de CKWS-TV Kingston et de ses émetteurs CKWS-TV-3 Smiths Falls et CKWS-TV-2 Prescott jusqu’au 31 août 2016. Condition de licence supplémentaire pour CKWS-DT-1 Brighton : la titulaire ne devait pas diffuser plus 6,5 % des disponibilités commerciales locales sur la station proposée de Brighton séparément de celles diffusées sur CKWS-TV, pour chaque heure d’émissions originales produites par la station diffusées exclusivement chaque semaine. 

La date limite pour la conversion de la télévision analogique au numérique dans les marchés obligatoires fut fixée au 31 août. Kingston n’étant pas un marché obligatoire, de sorte que CKWS-TV ne fut pas tenue de passer au numérique pour le moment. La station convertissait effectivement son émetteur de Brighton en numérique parce que le canal 66 se situait dans la tranche supérieure de la bande UHF qui avait été réaffectée à d’autres fins. Le 31 août, la station analogique CKWS-TV-1 Brighton migrait du canal analogique 66 au canal numérique 30 (CKWS-DT-1) – canal virtuel de 66,1. Le signal Brighton DT ne serait pas diffusé en HD, car CKWS n’avait pas encore installé d’équipement HD dans les studios.

L’ingénieur en chef de CKWS-TV, Roger Cole, assumait les mêmes responsabilités à CHEX-TV Peterborough.

2013

Norm (Harold) Haines décédait à l’âge de 73 ans. Il avait débuté sa carrière en tant qu’annonceur à CFTJ Galt en 1958 et avait travaillé à CKCR Kitchener, CFCO Chatham, CKWS-Radio-TV Kingston et CFOX Montréal. Haines avait déménagé par la suite à Calgary où il avait été président de « Voice of the Prairies Ltd. » (CFCN Radio). En 1973, il avait pris en main CFCN et avait développé par la suite CJAY-FM, la première station FM de nouvelle génération au Canada.

John McFadyen décédait à l’âge de 73 ans. Il avait fait ses débuts aux nouvelles télévisées à CKPC Brantford avant de se joindre à l’équipe de CKFM Toronto où il avait occupé le poste de directeur du service des nouvelles du milieu des années 1970 jusqu’au début des années 80. Il avait également occupé le poste de directeur du service des nouvelles à la station sœur CFRB. Plus tard, il avait occupé le poste de directeur de l’information au réseau d’information de CKO, CKWS-TV Kingston et CHCH-TV Hamilton.

Le 10 mai, le CRTC approuvait la demande présentée par 591987 B.C. Ltd. (Corus) en vue de modifier la licence de CKWS-TV Kingston afin d’ajouter un émetteur numérique pour remplacer son émetteur analogique existant qui desservait la population de Kingston. Le nouvel émetteur CKWS-DT serait exploité au canal 11 avec une puissance apparente rayonnée maximale de 9 400 watts (PAR moyenne de 4 700 watts avec une hauteur effective d’antenne au-dessus du sol moyen de 312,5 mètres).

Le 25 avril fut fixé comme date à laquelle l’émetteur de CKWS-TV Kingston devrait passer de l’analogique au numérique. Cette migration n’aura lieu finalement que le 5 juillet.

Dave McCutcheon fut nommé directeur général des opérations Peterborough-Oshawa et Kingston de Corus Entertainment. Il avait été directeur commercial principal de Corus Television Sales à Toronto.

2015


Il fut annoncé en mai que CKWS-TV changerait d’affiliation au réseau de CBC afin de s’affilier à celui de CTV le 31 août. Le 27 août, le CRTC approuvait les demandes présentées par de 591987 B.C. Ltd. en vue de désaffilier les stations de télévision traditionnelle CHEX-DT Peterborough et son émetteur CHEX-TV-1 Bancroft, CHEX-TV-2 Oshawa, CKWS-DT Kingston et son émetteur CKWS-TV-3 Smiths Falls, CKWS-DT-1 Brighton et CKWS-TV-2 Prescott du réseau de télévision de langue anglaise exploité par la Société Radio-Canada. La SRC avait indiqué qu’elle ne renouvellerait pas l’entente d’affiliation existante avec la titulaire. La titulaire avait donc conclu une entente de fourniture d’émissions avec Bell Média inc., afin de pouvoir diffuser la programmation de CTV de façon à ce que les stations aient une nouvelle programmation nationale pour compléter leur programmation locale. Ce changement de service de programmation entrerait en vigueur le 30 août 2015.

2016

En septembre, CKWS ajoutait les nouvelles du réseau Global à son horaire tout en maintenant l’entente de fourniture avec CTV. CKWS et CHEX Peterborough lanceraient également leurs propres versions de « The Morning Show » de Global

2017

Le 27 décembre, Dick Trotter décédait à l’âge de 79 ans. Au cours de sa carrière, Trotter avait travaillé à la radio et à la télévision de Peterborough, à CKLB / CKQS-FM Oshawa à titre de directeur général, et à CHIN-FM, en plus de s’occuper des émissions sportives à CKWS-TV, et de devenir finalement présentateur de nouvelles du soir à CKWS-TV. Trotter avait pris sa retraite en 1993.

Au moment de renouveler la licence de CKWS-DT en mai, le CRTC révoquait la licence de radiodiffusion de CKWS-TV-2 Prescott et approuvait la demande de Corus en vue d’ajouter cet émetteur à la licence de radiodiffusion de CKWS-DT Kingston comme réémetteur. La licence existante expirerait le 31 août 2017.

2019

 Le 13 juin, à la demande de Corus Entertainment Inc., le CRTC approuvait la suppression du réémetteur de CKWS-DT suivant : CKWS-TV-3 Smiths Falls.

The story continues elsewhere...
Effective September 1st 2019, we will only be adding new material to these station histories in exceptional circumstances. Our intent to chronicle the early days of these radio and television stations has been achieved, and many new sources and technologies, from the
CRTC website to Wikipedia, and others, are now regularly providing new information in these areas.
CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires