CKTM-DT

CKTM-DT, SRC-TV, Trois-Rivieres

Canadian Broadcasting Corp.

StationAnnéeChannelNetwork AffiliateProp./Info
CKTM-DT
2011
13.1 (28)
SRC
Groupe TVA Inc.
CKTM-TV
2008
13
SRC
Groupe TVA Inc.
CKTM-TV
2001
13
SRC
Tele-Metropole
CKTM-TV
1958
13
SRC
Pathonic
1957

 En juin, Henri Audet recevait une licence en vue d’exploiter une station de télévision à Trois-Rivières. Elle diffuserait sur le canal 13 avec une puissance apparente rayonnée de 3070 watts et 1530 watts vidéo audio, avec hauteur d’antenne effective de 591 pieds. Auparavant chez Radio-Canada, Audet agirait comme président et directeur général de Télévision Saint-Maurice inc. Il proposait initialement d’utiliser l’indicatif d’appel « CFTM-TV », mais cet indicatif serait utilisé quelques années plus tard par une autre station à Montréal. Il était initialement prévu que la nouvelle station à Trois-Rivières entrerait en ondes le 31 mars 1958.

1958

Chez CKTM-TV, on espérait entrer en ondes le 30 mars, mais l’inauguration de la station eut lieu finalement le 15 avril. Les lettres « TM » dans l’indicatif d’appel signifiaient « Télévision Mauricie ». CKTM était une des stations de base du réseau de télévision française de la SRC. Sa puissance apparente rayonnée était de 6000 watts vidéo et de 3000 watts audio.

Slogan publicitaire: Atteignez le cœur du Québec - CKTM-TV Trois-Rivières, canal 13.

Henri Audet était président et directeur général de CKTM-TV.

1965

CKTM-TV inaugurait une nouvelle tour de transmission. Dès lors, sa puissance apparente rayonnée était de 162 500 watts vidéo et 81 200 watts audio. La station appartenait à Télévision St-Maurice inc.

1967

Lors d’une sévère tempête de verglas survenue en décembre, CKTM-TV perdait sa tour située dans les environs de Mont-Carmel. Une tour mise en veilleuse fut réactivée, le service reprenant peu de temps après.

1981

Louis Audet était nommé directeur national des ventes chez CKTM-TV et CKSH-TV.

1982

CKTM-TV entreprenait une mise à jour majeure de ses installations techniques (de production).

1986

Télévision Saint-Maurice inc. inaugurait CFKM-TV, une station affiliée au nouveau réseau de TQS.

1986-87

François Laganière intégrait CKTM-TV / CKSH-TV (Cogeco) en tant que directeur national des ventes.

1991

À cette époque, CKTM avait une puissance de 325 000 watts vidéo et de 65 000 watts audio.

1992

À cette époque, Télévision Saint-Maurice inc. (autrefois filiale de Cogeco) changeait de nom, devenant ainsi Cogeco Radio-Télévision inc.

1997

 Le 22 août, le CRTC autorisait le Consortium Quebecor à acquérir le contrôle effectif de TQS inc. L’actionnaire principal en serait Communications Quebecor inc., à hauteur de 58,52 %, alors que les autres actionnaires participant au Consortium étaient Communications par satellite canadien inc. (Cancom) avec une participation de 19,49 %, Cogeco inc. (19,99 %) et les autres affiliées du réseau Télévision Quatre-Saisons

2001

Le 7 décembre, le CRTC approuvait la demande présentée par Cogeco inc. (Cogeco, 60%) et Bell Globemedia inc. (Bell Globemedia, 40%), en vue d’obtenir l’autorisation d’acquérir le contrôle effectif de TQS inc. Ces actions avaient été détenues par M. Pierre Hébert, à titre de fiduciaire. La vente de TQS venait du fait que de l’achat de TVA par Quebecor Média inc. Le CRTC avait imposé une condition préalable exigeant que le contrôle de TQS soit transféré à un tiers non associé à Quebecor.

2002

CKTM-TV recevait l’autorisation d’augmenter sa puissance apparente rayonnée de 162 500 à 164 400 watts.

2005

À cette époque CKTM était exploitée comme semi-satellite de la station phare de Radio-Canada, CBFT Montréal.

2008

Le 26 juin, le CRTC approuvait la demande déposée par la Société Radio-Canada en vue d’acquérir de TQS inc. l’actif des entreprises de programmation de télévision de langue française CKSH-TV Sherbrooke, CKTM-TV Trois-Rivières et CKTV-TV Saguenay et son émetteur CKTV-TV-1 Saint-Fulgence.

2010

Le 9 août le CRTC renouvelait administrativement la licence de CKTM jusqu’au 31 mars 2011.

2011

Le 7 janvier, le CRTC approuvait la demande présentée par la Société Radio-Canada en vue de modifier la licence de CKTM-TV visant à ajouter un émetteur numérique post-transition afin de desservir la population de Trois-Rivières. Le nouvel émetteur numérique post-transition serait exploité au canal 28 avec une puissance apparente rayonnée moyenne de 17.900 watts (PAR maximale de 38.900 watts avec une hauteur effective d’antenne au-dessus du sol moyen de 314,6 mètres).

Le 29 mars, le CRTC renouvelait administrativement la licence de CKTM-TV jusqu’au 31 août 2012.  Le Conseil indiquait qu’il ne comptait pas renouveler au-delà du 31 août 2011 l’autorisation des émetteurs analogiques de pleine puissance exploités dans les marchés où la conversion était obligatoire ou sur les canaux 52 à 69 à l’extérieur des marchés où la conversion était obligatoire. D’ici là, le Conseil s’attendait à ce que les titulaires aient l’autorisation nécessaire pour diffuser en mode numérique. De plus, le Conseil imposait la condition de licence suivante aux stations exploitées dans les marchés où la conversion était obligatoire ou sur les canaux 52 à 69 à l’extérieur de ces marches: à moins d’autorisation contraire du Conseil, la titulaire ne transmettrait pas de signal de télévision en mode analogique au-delà du 31 août 2011 dans les marchés obligatoires désignés par le Conseil dans la Politique réglementaire de radiodiffusion 2011-184 ou ne diffuserait pas un signal de télévision sur les canaux 52 à 69. Le Conseil notait également que, conformément à la politique réglementaire de radiodiffusion 2010-69, il ne comptait pas renouveler au-delà du 31 août 2011 les autorisations d’exploitation des émetteurs de télévision numérique de transition incluses dans ces licences.
La date limite pour les stations dans les marchés obligatoires pour faire la conversion de l’analogique au numérique était fixée au 31 août. À cette date CKTM-TV canal 13 devenait CKTM-DT canal 28 (virtuelle 13.1).

2012

Le 9 août, le CRTC renouvelait administrativement la licence de CKTM-DT jusqu’au 31 août 2013.

En novembre, Henri Audet, fondateur de Cogeco Câble décédait à l’âge de 94 ans. Formé comme ingénieur, Audet avait quitté son emploi à Radio-Canada afin de lancer une station de télévision à Trois-Rivières. Il avait vendu sa maison tout en cherchant un capital de démarrage de 100 000 $ auprès d'amis et d’autres investisseurs. À partir de cette station de télévision unique, Cogeco avait grandi au point de devenir la quatrième plus grande entreprise canadienne de câblodistribution et l’une des plus grandes entreprises médiatiques du Québec. De 1961 à 1964, Audet avait servi comme président de l’Association canadienne des radiodiffuseurs. Il avait été nommé membre de l’Ordre du Canada en 1984. Le contrôle de Cogeco inc. et de ses filiales directes et indirectes fut détenu par Gestion Audem inc., une société de portefeuille dont les actions furent intégralement détenues par les membres de la famille de Henri Audet.

2013

Le 28 mai, le CRTC renouvelait la licence de CKTM-DT pour une durée de cinq ans, jusqu’au 31 août 2018.

The story continues elsewhere...
Effective September 1st 2019, we will only be adding new material to these station histories in exceptional circumstances. Our intent to chronicle the early days of these radio and television stations has been achieved, and many new sources and technologies, from the
CRTC website to Wikipedia, and others, are now regularly providing new information in these areas.
CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires