CKSH-DT

CKSH-DT, SRC-TV, Sherbrooke

Canadian Broadcasting Corp.

StationAnnéeChannelNetwork AffiliateProp./Info
CKSH-DT
2011
9.1 (9)
SRC
Société Radio Canada
CKSH-TV
2008
9
SRC
Société Radio Canada
CKSH-TV
2001
9
SRC
Cogeco/Bell Globemedia
CKSH-TV
1974
9
SRC
Cogeco Inc.
1973

Le 3 août, Henri Audet (Télévision St-François inc.) obtenait une licence pour exploiter une entreprise de télédiffusion au canal 9 à Sherbrooke. De plus, une fois le canal 9 entré en ondes, CHLT Télé 7 serait autorisée à intégrer le réseau TVA. La nouvelle station serait affiliée à Radio-Canada.

 

 

1974

1974

Le 19 septembre, Télévision St-François inc. inaugurait CKSH-TV canal 9 en tant que station affiliée à Radio-Canada. CKSH était un semi-satellite de CKTM-TV Trois-Rivières.

CKSH-TV fut autorisée à faire un transfert mineur de son site émetteur et à augmenter la puissance apparente rayonnée de 77 100 watts vidéo et 14 300 watts audio à 113 000 watts vidéo et 20 200 watts audio.

 

1981

Louis Audet était nommé directeur des ventes nationales pour CKSH-TV et CKTM-TV.

 

 

1982

CKSH-TV mettait à jour ses installations techniques. Jusque-là, la production locale était réalisée dans des locaux restreints et encombrés. Dotée d’équipements et d’un environnement plus professionnels, la station était dorénavant en mesure d’augmenter sa cote d’écoute, et de remporter des contrats pour la production de messages publicitaires pour les comptes nationaux. Ces travaux ne nécessitaient aucune interruption de la programmation régulière.

Alain Plante était le directeur de production chez CKSH-TV.

1984

Le 11 janvier, le CRTC renouvelait la licence de CKSH-TV jusqu’au 30 septembre 1985.

1986

 

Télévision St-François inc., propriétaire de CKSH-TV, inaugurait CFKS-TV, une station affiliée au nouveau réseau TQS.

1986-87

 

François Laganière rejoignait CKSH-TV / CKTM-TV (Cogeco) en tant que directeur national des ventes.

1991

À cette époque, CKSH-TV était exploitée avec une PAR de 325 000 watts vidéo et de 56 000 watts audio.

1992

À cette époque, le nom de l’entreprise fut changé : Télévision Saint-François inc. devenait Cogeco Radio-Télévision inc. (Cogeco inc.).

1997

Le 22 août, le CRTC a autorisé le Consortium Quebecor à acquérir le contrôle effectif de TQS inc. L’actionnaire principale en serait Communications Quebecor inc., à hauteur de 58,52 %, alors que les autres actionnaires participant au Consortium étaient Communications par satellite canadien inc. (Cancom) avec une participation de 19,49 %, Cogeco inc. (19,99 %) et les autres affiliées du réseau Télévision Quatre-Saisons, qui comprenait CKSH-TV.

2001

Le 7 décembre, le CRTC approuvait la demande présentée par Cogeco inc. (Cogeco) et Bell Globemedia inc. (Bell Globemedia), en vue d’obtenir l’autorisation d’acquérir le contrôle effectif de TQS inc. Ces actions avaient été détenues par M. Pierre Hébert, à titre de fiduciaire. La vente de TQS venait du fait que de l’achat de TVA par Quebecor Média inc. Le CRTC avait imposé une condition préalable exigeant que le contrôle de TQS soit transféré à un tiers non associé à Quebecor.

2008

Le 26 juin, le CRTC approuvait la demande déposée par la Société Radio-Canada en vue d’acquérir de TQS inc. l’actif des entreprises de programmation de télévision de langue française CKSH-TV Sherbrooke, CKTM-TV Trois-Rivières et CKTV-TV Saguenay et son émetteur CKTV-TV-1 St-Fulgence (Québec).

 

 

 

2010

Le 9 août, le CRTC renouvelait administrativement la licence de CKSH-TV jusqu’au 31 mars 2011.

2011

Le 7 janvier, le CRTC approuvait la demande présentée par la Société Radio-Canada en vue de modifier la licence de radiodiffusion de CKSH-TV Sherbrooke afin d’ajouter un émetteur numérique post transition pour desservir la population de Sherbrooke. Le nouvel émetteur numérique post transition serait exploité au canal 9 avec une puissance apparente rayonnée (PAR) moyenne de 1 370 watts (PAR maximale de 4 470 watts avec une hauteur effective d’antenne au-dessus du sol moyen de 585,9 mètres).

Le 29 mars, le CRTC renouvelait administrativement la licence de CKSH-TV jusqu’au 31 août 2012.  Le Conseil indiquait qu’il ne comptait pas renouveler au-delà du 31 août 2011 l’autorisation des émetteurs analogiques de pleine puissance exploités dans les marchés où la conversion était obligatoire ou sur les canaux 52 à 69 à l’extérieur des marchés où la conversion était obligatoire. D’ici là, le Conseil s’attendait à ce que les titulaires aient l’autorisation nécessaire pour diffuser en mode numérique. De plus, le Conseil imposait la condition de licence suivante aux stations exploitées dans les marchés où la conversion était obligatoire ou sur les canaux 52 à 69 à l’extérieur de ces marches: à moins d’autorisation contraire du Conseil, la titulaire ne transmettrait pas de signal de télévision en mode analogique au-delà du 31 août 2011 dans les marchés obligatoires désignés par le Conseil dans la Politique réglementaire de radiodiffusion 2011-184 ou ne diffuserait pas un signal de télévision sur les canaux 52 à 69. Le Conseil notait également que, conformément à la politique réglementaire de radiodiffusion 2010-69, il ne comptait pas renouveler au-delà du 31 août 2011 les autorisations d’exploitation des émetteurs de télévision numérique de transition incluses dans ces licences.
La date limite pour les stations dans les marchés obligatoires pour faire la conversion de l’analogique au numérique était fixée au 31 août. À cette date CKSH-TV devenait CKSH-DT, canal 9 (virtuel 9.1).

Le 15 novembre, le CRTC approuvait la demande présentée par Radio-Canada visant à modifier les paramètres techniques de CKSH-DT en augmentant la puissance apparente rayonnée moyenne de 1 370 à 11 160 watts (PAR maximale de 4 470 watts à 36 280). Tous les autres paramètres techniques demeureraient inchangés. La SRC déclarait que suite à la conversion vers le numérique, elle avait reçu de nombreuses plaintes relatives à la mauvaise réception du signal de CKSH-DT dans la région de Sherbrooke. Radio-Canada proposait donc cet amendement pour remédier aux problèmes de réception et de pénétration du signal à l’intérieur des maisons et des bâtiments.
 

2012

Le 9 août, le CRTC renouvelait administrativement la licence de CKSH-DT jusqu’au 31 août 2013.

2013

Le 28 mai, le CRTC renouvelait la licence de CKSH-DT pour une durée de cinq ans, soit jusqu’au 31 août 2018.

CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires