CHNB-DT

CHNB-DT, Global New Brunswick, Saint John

StationAnnéeChannelNetwork AffiliateProp./Info
CHNB-DT
2016
12.1
Global
Corus Entertainment Inc.
CHNB-DT
2013
12.1
Global
Canwest Global Communications
CIHF-DT-2
2011
12.1 (12)
IND (MITV)
Shaw Communications
CIHF-TV-2
1994
12
IND (MITV)
CanWest Global Communications
CIHF-TV-2
1988
12
IND (MITV)
New Brunswick Broadcasting Co. Ltd.
1986

New Brunswick Broadcasting Co. Ltd. annonçait qu’elle ferait une demande de licence en vue d’exploiter quatre nouvelles stations de télévision pour desservir les Martimes. L’entreprise familiale Irving était déjà titulaire de CHSJ-AM et CHSJ-TV. La demande prévoyait l’installation d’émetteurs à Saint John (au canal 23 avec une PAR de 134 000 watts) et à Halifax (au canal 20 avec une PAR de 128 200 watts). Les réémetteurs seraient situés à Moncton (au canal 27 avec 108 000 watts) et à Fredericton (au canal 41 avec une PAR de 85 700 watts). Le président de l’entreprise, Ken Clark, déclarait que le plan résoudrait le problème de longue date que CBC-TV desservait trop peu le Nouveau-Brunswick. Le nouveau réseau diffuserait de nombreuses productions locales à l’antenne de CHSJ-TV et de ses réémetteurs, permettant ainsi à CHSJ de diffuser pratiquement toutes les émissions du réseau de Radio-Canada. L’entreprise prévoyait des coûts de 6 millions de dollars, en vue de lancer le nouveau service. Maritime Independent Television (MITV) créerait 97 nouveaux emplois, dont 69 à Halifax.

1987

Le 22 janvier, le CRTC approuvait à la majorité des voix les demandes de la New Brunswick Broadcasting Company visant à inaugurer un troisième service de télévision dans les provinces maritimes. En effet, Maritime Independent Television (MITV) diffuserait sur les canaux UHF 23 – Saint John (puissance apparente rayonnée de 134 000 watts), 41 – Fredericton (53 600 watts), 27 – Moncton (108 000 watts) et 20 – Halifax (128 200 watts). CHSJ-TV, codétenue avec MITV, concluait une entente de dix ans avec la SRC, selon laquelle la station et ses réémetteurs resteraient affiliés au réseau. MITV diffuserait 116 heures par semaine. 21 heures de ce temps seraient consacrées aux productions locales. Les nouvelles seraient complétées par le fil d’actualités provenant de Global National. La production régionale comprendrait des émissions consacrées aux affaires, aux sports et aux affaires communautaires. Le service MITV serait étendu éventuellement au reste des Maritimes, particulièrement à l’Île-du-Prince-Édouard. Les licences expireraient le 31 août 1990.

1988

MITV fut autorisée à transformer ses canaux UHF en canaux VHF à Saint John et à Fredericton. Une troisième demande visant à transformer le canal UHF 20 en canal VHF 8 à Halifax (avec une PAR de 10 800 watts) fut toutefois refusée. MITV entendait désormais lancer son service le 8 septembre, diffusant à Saint John sur le nouveau canal 12 (avec une PAR de 18 300 watts) à la place du canal précédemment autorisé canal 23 (avec une PAR de 134 kW), et à Fredericton sur le nouveau canal 11 (avec une PAR de 9 000) à la place du canal précédemment autorisé 41 (avec une PAR de 53,6 kW).

Le 5 septembre 1988, CIHF-TV entrait en ondes. MITV était la seule chaîne de télévision indépendante de la région. Avec des studios et des opérations centralisées à Halifax (Dartmouth) et toutes les autres fonctions situées à Saint John, la nouvelle station offrait des bulletins de nouvelles distincts à chaque province et permettait aux annonceurs d’acheter de l’espace publicitaire dans une province ou dans les deux à l’intérieur du même horaire.

New Brunswick Broadcasting avait déjà demandé une licence en vue d’exploiter une station à Halifax en 1981 (au canal 20 avec une puissance apparente rayonnée de 192 800 watts). Cette demande avait été refusée en 1982.

L’équipe de nouvelles de MITV comprenait : Laura Lee Langley, Kelly Ryan et Carol McDade (anciennement de ATV Halifax; Robin Smyth (anciennement de CKPR-TV Thunder Bay) et Ray Cormier (anciennement de CKY-TV Winnipeg).

1989

Des émetteurs furent ajoutés à Truro (canal 18), à Wolfville (canal 20) et à Bridgewater (canal 9), en Nouvelle-Écosse, acheminant ainsi le signal MITV vers la vallée d’Annapolis et une partie de la rive sud.

1990

CIHF-TV-3 Moncton recevait l’autorisation d’augmenter la puissance apparente rayonnée de 108 000 watts à 124 700 watts et de diminuer la hauteur de l’antenne.

Le CRTC renouvelait la licence du réseau de sept stations de MITV pour une période de quatre ans. Les dépenses en émissions canadiennes au cours de la première année du nouveau mandat devaient atteindre 2,6 millions de dollars à Halifax et 1,5 million de dollars à Saint John.

1991

CIHF-TV fut autorisée à réduire la puissance apparente rayonnée de 10 800 watts à 8 190 watts. Ce changement était attribuable à la réinstallation de l’antenne de CIHF-TV dans une nouvelle tour récemment érigée par la SRC.

1992

Le 13 décembre, Kenneth Colin Irving décédait à l’âge de 93 ans. Lorsque jeune homme, il avait bâti Irving Oil, et à partir de là un véritable empire qui comprenait New Brunswick Broadcasting Co. Ltd. (CHSJ-AM-TV et MITV).

1992-93

CanWest Global Communications manifestait son intérêt pour les entreprises de télévision de la New Brunswick Broadcasting Company. Le directeur général de CanWest, Larry Nichols, déclarait que son entreprise s’intéressait à CHSJ-TV ainsi qu’à MITV, réseau maritime qui offrait plusieurs des mêmes émissions que le groupe CanWest Global.

1993

Une deuxième expansion du réseau fut complétée, lors de la mise en service d’émetteurs à Sydney (canal 11 avec une PAR de 52 800 watts), à New Glasgow (canal 34), à Shelburne (canal 10) et à Yarmouth (canal 45), Nouvelle-Écosse. Le réseau MITV desservait désormais 90% de la province.

1994

Le 29 août 1994, après avoir perdu en moyenne 5 millions de dollars par année depuis son lancement, CIHF-TV fut vendue à CanWest Global Communications Corp., dans le cadre d’une vente tripartite impliquant l’acquisition par la SRC de CHSJ-TV et son transfert à Fredericton (où elle serait exploitée en tant que CBAT-TV, station à part entière de Radio-Canada).

Halifax devenait le centre opérationnel et commercial de CIHF-TV plus tard dans l’année.

Après deux ans en tant que directeur général de MITV, Ted Billo démissionnait. Ce changement faisait suite à l’acquisition des stations par CanWest Global. Billo quittait l’emploi de MITV le 28 septembre.

1995

Le 10 mars, le CRTC annonçait une modification de la licence de CIHF-TV concernant la diffusion d’infopublicités. En plus des 12 minutes de matériel publicitaire visées au paragraphe 11(1) du Règlement de 1987 sur la télédiffusion, la titulaire pourrait diffuser plus de 12 minutes de matériel publicitaire au cours de chaque heure d’horloge de la journée de radiodiffusion, afin de diffuser des infopublicités définies dans l’avis public CRTC 1994-139 et ce, conformément aux critères énoncés dans cet avis, tel que modifié.

CIHF-TV Saint John déménageait de l’ancien emplacement de CHSJ sur la rue Union à une nouvelle installation au Brunswick Square dans le centre-ville.

Au cours de l’année suivant la nouvelle acquisition, la réorganisation et la priorité accordée au marketing eurent l’effet de rendre CIHF-TV rentable pour la première fois de son histoire.

1997

La station changeait d’image de marque à l’antenne, délaissant la marque « MITV », afin d’adopter celle de « Global », dans le cadre d’une campagne nationale coordonnée en vue de faire connaître l’entreprise à travers le Canada.

Il fut annoncé que cinq nouveaux émetteurs seraient ajoutés au réseau MITV (qui disposait déjà de onze émetteurs) dans le cadre d’un plan d’expansion de 1,7 million de dollars. Les émetteurs seraient situés à Antigonish (N.-É.), à Glen Valley (Î.-P.-É.), à St-Stephen (N.-B.), à Rogersville / Miramichi City (N.-B.) et à Hartland (N.-B.).

Rick Friesen occupait le poste de directeur général, Ken Hauschildt celui de directeur de l’ingénierie et Patricia Wourms celui de responsable des promotions. Bruce Graham et Judy Pal présentaient les bulletins de nouvelles aux heures de grande écoute. Doug Vaessen présentait « Sportsline » et Nelson Hansen était journaliste.

La présentatrice Judy Pal quittait MITV afin de retourner dans le domaine des relations publiques. Carol McDade était directrice des nouvelles.

Dan MacLellan se joignait à la salle de nouvelles de MITV. Stacey Jones travaillait sur une base temporaire comme présentatrice de nouvelles. Nancy Sheppard demeurait en congé de maternité.

1998

Une troisième expansion fut entreprise, l’entreprise ajoutant des émetteurs à Charlottetown (canal 14), Mulgrave (canal 28), Antigonish (canal 21), Woodstock (canal 38), Miramichi City (canal 40) et St-Stephen (canal 21), et desservant désormais 90% de la population des Maritimes.

bruce Graham, présentateur de l’émission d’information Global Halifax, quittait ce poste le 6 novembre après 10 ans de service, mais continuerait de faire des commentaires et d’animer une émission consacrée aux affaires.

1999

Carol McDade, ancienne directrice des nouvelles de Global Atlantic, fut nommée productrice principale. Le 5 avril, Michael Fulmes fut nommé directeur du service des nouvelles à Halifax, après avoir occupé le poste de directeur du service des nouvelles de Global Regina. Janet Stewart, ancienne présentatrice / reporter d’ATV Halifax, fut nommée coanimatrice de Global Atlantic.

2000

Barry Saunders fut nommé directeur général de Global Atlantic (CIHF-TV). Il avait été directeur général des ventes. L’ancien directeur général Rick Friesen fut réaffecté à CanWest Global New Zealand.

2001

Greg Murphy, personnalité de la radio et la télévision appréciée depuis longtemps au Nouveau-Brunswick, décédait. Il avait passé la majeure partie de sa carrière dans le journalisme sportif, d’abord à CHSJ-AM, puis à CHSJ-TV. Il avait été considéré comme l’une des premières personnalités de la télévision dans la province, lançant sa carrière au début des années 1960. Il avait pris sa retraite en tant que directeur des ventes de CHSJ / MITV en 1995.

2005

Le 27 octobre, le CRTC approuvait le transfert du contrôle effectif de CanWest MediaWorks Inc. et de ses filiales, titulaires de plusieurs entreprises de radiodiffusion du Canada, de feu M. Israel Asper à Mme Ruth Miriam Asper, puis de Mme Ruth Miriam Asper aux enfants, par leur contrôle du conseil d’administration de CanWest Global Communications Corp., conformément à un accord de nomination entre eux et CanWest Communications Corporation, une entreprise contrôlée par Mme Ruth Miriam Asper. (NB : CanWest Mediaworks devint désormais la société mère de Global Television).

2007

Le CRTC autorisait le transfert de la propriété de CanWest MediaWorks Inc. par le transfert de la propriété effective de CanWest Global Communications Corp., société mère de CMI, de Mme Ruth Asper à David, Gail et Leonard Asper, qui, réunis ensemble, détenaient 88,95% des droits de vote de CGCC.

2009

Le 15 mai, le CRTC annonçait qu’il renouvelait les licences pour une durée d’une année à compter du 1er septembre 2009, de toutes les stations en direct détenues par CanWest incluant CHIF-TV, « ... afin de donner une certaine flexibilité aux radiodiffuseurs pendant la période actuelle d’incertitude économique ». Les renouvellements de licences par groupe seraient alors abordés au printemps 2010. Le Conseil déclarait en outre qu’il reconnaissait l’impossibilité d’imposer des conditions relatives aux ratios de 1 à 1 entre la programmation canadienne et non canadienne au cours de l’année suivante, compte tenu des engagements de programmation déjà en place.

Le Conseil continuerait toutefois à explorer diverses mesures de réglementation « ... en vue de s’assurer que les télédiffuseurs de langue anglaise consacrent une part appropriée de leurs dépenses à la programmation canadienne ».

2010

Le 20 octobre, le CRTC approuvait la demande présentée par Canwest Television GP Inc. (l’associée commanditée) et Canwest Media Inc. (l’associée commanditaire), faisant affaire sous le nom de Canwest Television Limited Partnership, en vue de modifier la licence de CIHF-TV afin d’ajouter un émetteur numérique post-transition (CIHF-DT) afin de desservir la population de Halifax. Le nouvel émetteur serait exploité au canal 8 avec une puissance apparente rayonnée moyenne de 410 watts (PAR maximale de 1 000 watts avec une hauteur effective d’antenne au-dessus du sol moyen de 241 mètres). Le Conseil soulignai  que CIHF-DT serait exploitée selon un mode différent de celui qui avait été prévu dans le plan d’allotissement post-transition pour la TVN du ministère de l’Industrie.

Le même jour, le Conseil approuvait la demande de Canwest Television Limited Partnership visant à ajouter un émetteur de télévision numérique post-transitoire pour CIHF-TV-2 à Saint John. Le nouvel émetteur serait exploité au canal 12 avec une puissance apparente rayonnée moyenne de 2 600 watts (PAR maximale de 6 000 watts), en utilisant une antenne directionnelle. La hauteur de l’antenne serait de 354 mètres et la tour existante appartenant à Canwest serait utilisée. La programmation serait alimentée par satellite.

Le 22 octobre, le CRTC approuvait la demande déposée par Shaw Communications inc. (Shaw), au nom de Canwest Global Communications Corp. (Canwest Global), visant à obtenir l’autorisation de modifier le contrôle effectif des filiales de radiodiffusion autorisées de Canwest Global qui serait dorénavant exercé par Shaw.  Cette modification serait effectuée par l’intermédiaire de sa filiale à part entière connue sous le nom de 7316712 Canada Inc. À la clôture de la transaction proposée, Shaw deviendrait l’unique propriétaire de Canwest Réorganisée et de CWI par le biais de sa filiale à part entière 7316712 Canada et détiendrait le contrôle de toutes les entreprises de radiodiffusion actuellement contrôlées par Canwest Global. Shaw fixait à 2,005 milliards de dollars la valeur totale de l’acquisition de la totalité de l’actif de radiodiffusion contrôlé par Canwest Global et proposé au départ un bloc d’avantages tangibles de 23 millions de dollars.

Des événements ayant mené à cette décision du 22 octobre : Le 6 octobre 2009, Canwest Global ainsi que sa filiale opérationnelle Canwest Media Inc. (CMI) et d’autres filiales s’étaient placées sous la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies, L.R.C. 1985, c. C-36 (LACC), compte tenu des modifications successives. Au début de novembre 2009, Canwest Global avait lancé avec l’aide de RBC Marchés des Capitaux un processus de demandes de participation pour trouver d’éventuels nouveaux investisseurs canadiens. Le 19 février 2010, à la suite de négociations menées dans des conditions normales de concurrence entre Shaw, Canwest Global et un comité spécial (composé des détenteurs de plus de 70 % des 8 % d’effets subordonnés de premier rang émis par Canwest Investments Co. (CWI) payables en 2012), le conseil d’administration de Canwest Global avait approuvé l’offre de Shaw. Le 31 mars 2010, Shaw avait soumis au Conseil une demande visant à acquérir le contrôle effectif des entreprises de télévision traditionnelle et spécialisée indirectement détenues par Canwest Global. En vertu de cette offre initiale, Shaw devrait souscrire des actions avec droit de vote de catégorie A représentant une participation de 20 % et à 80 % des intérêts avec droit de vote dans une Canwest « Réorganisée », pour un total d’au moins 95 millions de dollars. Le 3 mai 2010, Shaw avait acquis des filiales de Goldman Sachs & Co. (les filiales de Goldman Sachs) 29,9 % des actions avec droit de vote et 49,9 % des actions ordinaires sans droit de vote du capital-actions de CWI. Le Conseil notait que Shaw, conformément au Règlement de 1990 sur les services spécialisés, avait l’obligation de l’aviser de cette transaction. Le 4 mai 2010, Shaw avait avisé le Conseil que, conformément à une modification à la demande du 31 mars 2010, sa participation indirecte serait de 100 % dans Canwest Réorganisée. Shaw avait précisé qu’elle achèterait d’une part les actions de CWI indirectement détenues par Canwest Global, et d’autre part, sous forme d’option, le reste des actions du capital de CWI détenues par les filiales de Goldman Sachs dès que le Conseil aurait approuvé sa demande. Le 18 mai 2010, Canwest Global avait déposé une demande (2010-0854-0) visant à obtenir l’autorisation d’effectuer une réorganisation intrasociété en plusieurs étapes pour restructurer, tel qu’envisagé dans le document Plan of Compromise, Arrangement and Reorganization (le Plan), les filiales de radiodiffusion autorisées de Canwest en vertu de la LACC, avec pour corollaire l’attribution de nouvelles licences de radiodiffusion. Le 28 juillet 2010, à la fin des procédures associées à la LACC, la Cour supérieure de justice de l’Ontario avait rendu une ordonnance approuvant le Plan.

Le 27 octobre, Shaw Communications annonçait qu’elle avait atteint la dernière étape de son acquisition des activités de télévision de Canwest. Il y aurait un changement graduel de l’image de marque à Shaw Media, l’entreprise supprimant graduellement le nom de Canwest. Shaw fermerait également le siège social de Canwest à Winnipeg. Shaw annonçait qu’une nouvelle équipe de gestion serait mise en place pour gérer la division de radiodiffusion. Elle serait dirigée par Paul Robertson, qui avait auparavant occupé le poste de président de la division de télévision de Corus Entertainment, contrôlée par Shaw. Robertson avait supervisé l’acquisition des actifs de Canwest.

Le CRTC approuvait une modification à la licence de CIHF-TV-3 Moncton afin d’ajouter un émetteur numérique post-transitoire. Le canal CIHF-DT-3 serait exploité au canal 27 avec une puissance apparente rayonnée moyenne de 47 000 watts (PAR maximale de 86 000 watts) au moyen d’une antenne directionnelle. La hauteur effective de l’antenne au-dessus du sol moyen serait de 311,5 mètres et la tour existante de la SRC serait utilisée. La programmation serait reçue par micro-ondes. Le Conseil approuvait également une modification à la licence de CIHF-TV-14 Charlottetown afin d’ajouter un émetteur numérique post-transitoire. CIHF-DT-14 serait exploité au canal 42 avec une puissance apparente rayonnée moyenne de 4 100 watts (PAR maximale de 6 400 watts), en utilisant une antenne directionnelle. La hauteur effective de l’antenne au-dessus du sol moyen serait de 146 mètres et la tour Bell Alliant existante serait utilisée. CIHF-DT-14 recevrait sa programmation en ondes de CIHF-DT-3.

Le producteur exécutif de BNN, Mike Omelus, se joignait à Global News en tant que directeur régional de l’Est. Il superviserait toutes les équipes éditoriales et de production des salles de nouvelles de Global Maritimes, de Global Montréal et de Global Winnipeg.

2011

Le CRTC approuvait une modification à la licence de la station de télévision conventionnelle CIHF-TV-1 Fredericton visant à ajouter un émetteur de télévision numérique post-transitoire au canal 44 avec une puissance apparente rayonnée maximale de 28 000 watts (PAR moyenne de 15 000 watts) et une antenne directionnelle. La hauteur effective au-dessus du sol moyen serait de 163,5 mètres et la tour CanWest existante serait utilisée. La programmation serait envoyée à l’émetteur par micro-ondes.

Le 27 juillet, le CRTC renouvelait les licences de CIHF-DT Halifax et ses émetteurs CIHF-TV-4 Truro, CIHF-TV-5 Wolfville, CIHF-TV-6 Bridgewater, CIHF-TV-7 Sydney, CIHF-TV-8 New Glasgow, CIHF-TV-9 Shelburne, CIHF-TV-10 Yarmouth, CIHF-TV-15 Antigonish et CIHF-TV-16 Mulgrave, ainsi que de CIHF-DT-2 Saint John et ses émetteurs CIHF-DT-1 Fredericton, CIHF-DT-3 Moncton, CIHF-TV-11 Woodstock, CIHF-TV-12 St-Stephen, CIHF-TV-13 Miramichi et CIHF- DT-14 Charlottetown, jusqu’au 31 août 2016. Le Conseil notait l’engagement de la titulaire de diffuser deux heures et demie par semaine de programmation locale distincte pour chacun des marchés suivants : Halifax et Saint John.

La date limite pour la conversion de la télévision analogique au numérique dans les marchés obligatoires fut fixée au 31 août. À partir du signal de CIHF-TV Halifax, seul l’émetteur de Halifax fut converti en numérique. L’émetteur analogique fut supprimé (canal 8) et l’émetteur numérique fut activé (également sur le canal 8 – virtuel 8.1) avant la date limite. À partir du signal de Saint John, la conversion au numérique eut lieu à Saint John, Fredericton, Moncton et Charlottetown. CIHF-TV-2 Saint John fit la conversion de l’analogique (canal 12) en numérique (canal 12 – canal virtuel 12.1) avant la date limite. CIHF-TV-1 Fredericton activait son émetteur numérique à l’avance (canal 11 – virtuel 44.1) tout en éteignant l’émetteur analogique (canal 44) le 31 août. CIHF-TV-3 Moncton exploitait le canal 27 en mode analogique et numérique (virtuel 27.1). La transition vers le numérique pour cet émetteur eut lieu le 16 août. L’émetteur CIHF-TV-14 Charlottetown effectuait le changement le 15 août et continuait d’utiliser le canal 42 (l’analogique vers le numérique – canal virtuel 42.1).

Ron Kronstein fut nommé principal présentateur des nouvelles de Global Maritimes. Sa nomination marquait la relance des émissions de nouvelles du soir des stations de l’Atlantique. Il faisait ses débuts le 13 juin en tant que présentateur des « New Brunswick Evening News » et des « Nova Scotia Evening News ». Russ White annonçait sa retraite, à compter du 8 novembre. Basé à Sydney, il avait d’abord travaillé pour CJCB Sydney pendant 25 ans auparavant, dont plusieurs années en tant que directeur du service des nouvelles, avant d’être nommé chef du bureau au Cap-Breton, poste qu’il occupa pendant les 12 ans. Bill Albert, ancien directeur général et directeur général des ventes chez Global Maritimes (Halifax), ne travaillait plus pour l’entreprise.

2012

Jim Haskins fut nommé directeur général de la station / directeur du service des nouvelles de Global Maritimes à l’automne. Il avait déménagé d’Edmonton où il avait été responsable des ventes et du marketing de CBC-TV et de cbc.ca en Alberta. Auparavant, M. Haskins avait été vice-président et directeur général de A-Channel Edmonton et de A-Channel Calgary, deux entreprises de télévision détenues par Craig Media. Il avait commencé sa carrière en tant que journaliste / présentateur à CJIC-TV / CKCY Sault Ste-Marie.

Changements chez les cadres supérieurs de Global News : Kenton Boston, directeur principal, nouvelles nationales et directeur de la station de Global à Vancouver, fut promu au poste de vice-président aux nouvelles pour la Colombie-Britannique et nationales ; Mike Omelus, directeur régional de l’Est responsable de Global dans les Maritimes, de Global Montréal et de Global Winnipeg, fut promu au poste de directeur principal, pour le sud de l’Alberta ; Tim Spelliscy, directeur régional, nouvelles pour l’Alberta et directeur général de la station de Global à Edmonton, fut promu directeur principal, pour la région d’Edmonton et des Prairies ; et Ward Smith, directeur du service des nouvelles / directeur général de la station de Global à Toronto, fut promu au poste de directeur principal, Région de l’Est. Boston continuait d’assumer la responsabilité de toutes les opérations de nouvelles nationales et étrangères, y compris le bureau d’Ottawa et l’édifice de l’Ouest (du Parlement fédéral), ainsi que toutes les opérations d’information en C.-B., y compris CHBC / Global Okanagan ; Omelus déménageait à Calgary et fut chargé de toutes les opérations de Global News à Calgary et à Lethbridge, tout en travaillant avec Shaw sur les stratégies d’engagement communautaire et en développant des modèles pour fournir des nouvelles de Global à de nouveaux marchés ; Spelliscy continuait de superviser les opérations du centre de production d’Edmonton et fut chargé de nouvelles responsabilités pour Global Saskatoon, Global Regina et Global Winnipeg ; Smith demeurait responsable de Global Toronto, de Global Montréal et de Global Maritimes, ainsi que du « Network Resource Centre » (Centre de ressources du réseau) à Toronto. Jeff Bollenbach, directeur général de la station / directeur du service des nouvelles de Global Calgary, déménageait à Vancouver et relevait de Boston. Il travaillerait à la préparation de la nouvelle chaîne d’information régionale de la Colombie-Britannique (BC-1), dont l’entrée en ondes devrait avoir lieu le 1er mars.

Global Maritimes déménageait dans de nouvelles installations sur la rue Gottingen à Halifax. Le dernier bulletin d’information fut diffusé à partir des locaux temporaires le 7 décembre, puis à partir d’une unité mobile pendant le week-end. Le lundi 10 décembre, le directeur général, Jim Haskins, déclarait que Global Maritimes était désormais le premier service de télévision entièrement HD du Canada atlantique et qu’il lancerait sa nouvelle émission matinale à la fin du mois.

2013

Le 28 janvier, Global Maritimes inaugurait une émission d’information matinale. Intitulée « Morning News », cette émission était présentée en semaine de 06h00 à 09h00.

Global News changeait l’image de marque de « Global Maritimes », la transformant en « Global Halifax » et « Global New Brunswick » respectivement. Son intention était de mettre davantage l’accent sur les nouvelles locales. Ce changement d’image de marque comprenait le lancement de nouvelles émissions et l’embauche de nouveaux talents en ondes. Une première émission d’une heure consacrée aux nouvelles régionales serait suivie de bulletins de 30 minutes à Halifax et au Nouveau-Brunswick, consacrés aux nouvelles locales.

CIHF-DT-2 Saint John changeait d’indicatif, devenant ainsi CHNB-DT.

Shelley Steeves fut nommée correspondante principale de Global New Brunswick, basée à Moncton. Avant de se joindre à Global, elle avait travaillé comme journaliste et productrice à CBC News Moncton et comme chef du bureau de l’Atlantique pour MétéoMédia.

Le 9 octobre, le CRTC approuvait les demandes de Shaw Television Limited Partnership en vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise de programmation de télévision conventionnelle de langue anglaise CIHF-DT Halifax afin d’ajouter des émetteurs numériques pour remplacer ses émetteurs analogiques CIHF-TV-4 Truro (canal 18 avec une puissance apparente rayonnée maximale de 3 500 watts), CIHF-TV-5 Wolfville (canal 20, avec une puissance maximale de 166 000 watts), CIHF-TV- 6 Bridgewater (canal 35, avec une puissance maximale de 17 500 watts), CIHF- TV-7 Sydney (canal 36, avec une puissance maximale de 65 000 watts), CIHF-TV-8 New Glasgow (canal 34, avec une puissance maximale de 3 700 watts), CIHF-TV-9 Shelburne (canal 28, avec une puissance maximale de 11 300 watts) et CIHF-TV-10 Yarmouth (canal 45, avec une puissance maximale 4 900 watts)

2014

Le 4 mars, le CRTC approuvait les demandes de Shaw Television Limited Partnership visant à modifier la licence de radiodiffusion de CIHF-DT Halifax afin d’ajouter des émetteurs numériques pour remplacer ses émetteurs analogiques existants CIHF-TV-15 Antigonish (canal 21, avec une PAR de 7 000 watts) et CIHF-TV-16 Mulgrave (canal 28 avec une PAR de 96 watts). À la même date, le Conseil approuvait la même modification à la licence de CHNB-DT Saint John afin d’ajouter des émetteurs numériques pour remplacer ses émetteurs analogiques existants: CIHF-DT-11 Woodstock (canal 38, avec une PAR de 4 470 watts), CIHF-DT -12 St-Stephen (canal 21, avec une PAR 2 200 watts) et CIHF-DT-13 Miramichi (canal 40, avec une PAR de 4 400 watts).

2016

Le 23 mars, le CRTC approuvait une demande présentée par Shaw Communications inc., au nom de Shaw Media inc. et ses filiales autorisées, afin d’obtenir l’autorisation d’effectuer une réorganisation intrasociété à étapes multiples, par le transfert de toutes les actions de Shaw Communications inc. dans Shaw Media à Corus Entertainment Inc. ou à l’une de ses filiales. Depuis la création de Corus en 1999, le Conseil considérait que le contrôle effectif de Shaw Communications et de Corus était exercé par la même personne, soit J. R. Shaw. La réorganisation proposée ne changerait pas qui exercerait le contrôle effectif de ces entreprises et leurs services. On s’attendait à ce que la transaction soit conclue le 1er avril.

Au début d’avril, Corus Entertainment complétait son acquisition de Shaw Media, au coût de 2,65 milliards de dollars. Corus comptait maintenant 45 services de télévision spécialisés, 15 chaînes de télévision conventionnelles, 39 stations de radio, une entreprise de contenu mondial et un portefeuille d’actifs numériques

2019

Le 13 juin, à la demande de Corus Entertainment Inc., le CRTC approuvait la suppression des réémetteurs de CIHF-DT suivants : CIHF-DT-4 Truro, CIHF-DT-6 Bridgewater, CIHF-DT-8 New Glasgow, CIHF-DT-9 Shelburne, CIHF-DT-10 Yarmouth, CIHF-DT-15 Antigonish et CIHF-DT-16 Mulgrave.

The story continues elsewhere...
Effective September 1st 2019, we will only be adding new material to these station histories in exceptional circumstances. Our intent to chronicle the early days of these radio and television stations has been achieved, and many new sources and technologies, from the
CRTC website to Wikipedia, and others, are now regularly providing new information in these areas.
CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires