CHBC-TV

CHBC-TV, Global, Kelowna

Corus Entertainment Inc.

StationAnnéeChannelNetwork AffiliateProp./Info
CHBC-TV
2007
2
E
CanWest Global Communications
CHBC-TV
2006
2
Global
CanWest Global Communications
CHBC-TV
1998
2
CBC
Shaw/CanWest Global
CHBC-TV
1989
2
CBC
Maclean Hunter Ltd.
CHBC-TV
1989
2
CBC
WIC Television
CHBC-TV
1970s-80s
2
CBC
BCTV/Selkirk
CHBC-TV
1968
2
CBC
BCTV/Okanagan Valley TV
CHBC-TV
1957
2
CBC
Okanagan Valley Television Ltd.
1957

HBC-TV entrait en ondes le 21 septembre, desservant la vallée centrale de l’Okanagan au canal 2 avec une puissance apparente rayonnée de 3 700 watts. La station exploitait également des réémetteurs sans surveillance à Vernon (au canal 7 avec une PAR de 310 watts) et à Penticton (au canal 13 avec une PAR de 300 watts). Ces derniers entraient en ondes trois semaines après l’émetteur principal de Kelowna. Le terrain montagneux nécessitait de tels réémetteurs. Les studios et les bureaux se trouvaient dans l’ancien garage Smith qui avait été converti en installation de diffusion. Le studio principal mesurait 45 x 55 pieds. La station avait commandé deux caméras de studio, mais il y eut une pénurie de caméras à cette époque en raison du nombre de stations de télévision entrant en ondes partout en Amérique du Nord. La station dût se contenter pendant la première année d’une seule caméra prêtée avant que la commande ne puisse être remplie. La station se servait de pellicules de 16 mm développées d’abord par un laboratoire photo local, et puis à l’interne. Initialement, la station avait des effectifs de 12 personnes.

En 1955, trois stations de radio de la vallée de l’Okanagan se réunirent en vue de former une société devant construire et exploiter une station de télévision pour desservir la vallée. Okanagan Valley Television Co. Ltd. fut détenue par CKOV Kelowna, CKOK Penticton et CJIB Vernon. Le conseil d’administration de cette entreprise de télévision comptait deux membres de chaque station de radio : Jim Browne de CKOV fut nommé président, Mme J.W.B. Browne, président de CKOV, fut élue membre du conseil d’administration. Charles Pitt de CJIB fut nommé vice-président et Richard Peters trésorier. Maurice Finnerty de CKOK occupait le poste de vice-président et Roy Chapman celui de directeur général. Le personnel clé de CHBC-TV comprenait : Dick Sharp au poste de directeur des ventes (il avait auparavant été au Penticton Herald), Stan Lettner (précédemment à CFUN) au poste de directeur de la programmation, Tom Wyatt (anciennement à RCA) au poste d’ingénieur en chef, Al Johnson (anciennement à CKWX et CKOC) au poste d’annonceur en chef, Norman Williams à celui de directeur de la promotion (anciennement CFUN et CKNW), et Russ Richardson (précédemment à CJOB et CKOK) à celui de monteur de films.

1958

Lors de l’entrée en ondes de CHBC, il n’y avait que 500 foyers équipés de récepteurs de télévision dans la zone de desserte, mais un an plus tard, ce nombre augmenterait à 10 000 foyers.

Slogan publicitaire : Le réseau « Okanagan Television Network ». « Une station en vaut trois : canal 7 à Vernon, canal 2 à Kelowna et canal 13 à Penticton ».

CHBC offrait une heure par jour d’émissions en direct, comprenant des nouvelles, des bulletins météo, des sports, un jeu-questionnaire pour enfants, un panel consacré aux sports et des comédies musicales de l’Ouest et Pop.

Le 7 décembre, CHBC-TV et Okanagan Radio proposèrent une heure d’écoute spéciale en stéréo. On demanda au public de syntoniser leur station de radio locale (CJIB, CKOV ou CKOK) et de régler leurs téléviseurs aux canaux 2, 7 ou 13 (selon l’endroit). Il fallait allumer à la fois l’appareil radio et le téléviseur  afin d’obtenir l’effet stéréo. Le meilleur résultat possible était obtenu en plaçant la radio à environ huit pieds à la droite du téléviseur. Cette émission provenait de la station de télévision et était  acheminée par des lignes téléphoniques vers chacune des stations de radio.

1960

Grâce à l’arrivée de la technologie par micro-ondes, la station réussissait à diffuser en direct la programmation du réseau de Radio-Canada.

La station avait opéré à titre de station affiliée à Radio-Canada depuis son entrée en ondes, toutes les émissions du réseau étant reçues sur film cinématographique ou 16 mm, avec des émissions régulières diffusées une semaine plus tard et les nouvelles nationales un jour plus tard.

Dans ces premiers jours toutes les émissions locales étaient diffusées en direct, tels que « Kids Bids », « The Three R » et « Romper Room ». Au fur et à mesure de l’expansion des installations techniques, des émissions telles que « Let’s Visit », « Midday », « Focus » et « Okanagan Magazine » furent lancées.

CHBC-TV fut autorisée à exploiter un émetteur satellite à Oliver.

Maurice P. Finnerty, président et directeur général de CKOK Radio et vice-président d’Okanagan Television Co, fut élu président de la Chambre du Commerce de la Colombie-Britannique.

1964

La station se dotait de son tout premier magnétoscope, contribuant grandement à la production locale de programmation et de publicités

1966

La station commençait à diffuser en couleur grâce à son affiliation au réseau, et se doterait graduellement d’équipement couleur au fil des ans, ainsi que des télécinémas et de lecteurs de bandes vidéo.

1967

Cette année, les effectifs de la station atteignaient 33 personnes.

1968

Le 27 août, le CRTC approuvait le transfert de Okanagan Valley Television Co. Ltd. (CHBC-TV) à British Columbia Television Broadcasting System Ltd. 

1970

Lorsque le service de CTV atteignit la vallée de l’Okanagan, CHBC mettait au point un « service de protection » à l’avantage des annonceurs locaux diffusant leurs annonces à l’antenne de CHBC, afin de réduire l’impact de la concurrence en matière de ventes provenant de Vancouver.

1971

En juin, l’acquisition de caméras de studio couleur complétait la conversion de la station à la diffusion en couleur.

1970 - 80s

Au cours de ces années, la propriété de la station changeait graduellement. Ainsi, Roy Chapman, directeur général de la station, achetait le tiers des actions en circulation de CKOK, qu’il vendrait plus tard à BCTV Vancouver. De son côté, Selkirk Holdings de Toronto achetait CJIB Vernon et le tiers des actions que cette dernière détenait. CKOV Kelowna vendait le tiers des actions qu’elle détenait à parts égales à BCTV et à Selkirk, avec pour résultat que ces dernières se partageaient les actions 50/50. Au moment où Maclean Hunter reprenait le contrôle de Selkirk en 1989, WIC Western International Communications, la société mère de BCTV, achetait les actions de l’ancienne Selkirk pour détenir 100% de CHBC-TV.

Roy Chapman, copropriétaire de CKOK Penticton, occupa le poste de directeur général de CHBC, de juillet 1957 jusqu’à son décès en 1974. Dick Sharp, ancien directeur de la publicité du Penticton Herald, avait commencé à travailler pour la station en juillet 1957 à titre de directeur des ventes, assumant le poste de directeur général adjoint au milieu des années 1960. Il fut nommé président et directeur général suite au décès de Roy Chapman, et prendra sa retraite en 1985, et  l’ancien directeur des ventes, Ron Evans, serait alors nommé président.

1985

Tom Walters quittait l’emploi de CHBC-TV en tant que directeur du service des nouvelles pour devenir présentateur de nouvelles à CKVU-TV à Vancouver.

1985-86

Robert Duffus fut nommé directeur du service des nouvelles.

 

1986

CHBC-TV s’engageait à devenir « CHBC – La chaîne de télévision de chez nous, dans la vallée de l’Okanagan » afin de la différencier des quarante signaux de télévision distribués par câble sur le marché. La station décidait alors de produire des émissions locales de qualité ainsi que des messages publicitaires, en plus de s’impliquer plus que tout autre média dans les cinquante-cinq communautés desservies par la station. Au cours de la seule année 1995, la station méritait 13 prix dans la « TVB Retail Commercial Competition », un ruban d’or ARC pour les promotions, 3 prix « CanPro Gold » dans le cadre de « Eco Watch, Okanagan Magazine et la promotion de la banque alimentaire Weather Bears », de même qu’un prix de la « Radio-Television News Directors Association » américaine pour le meilleur bulletin de nouvelles au Canada dans les marchés de taille moyenne.

1987

Le 3 février, le CRTC approuvait la demande de licence d’une station de télévision de langue anglaise à Apex Mountain, au canal 13, avec une puissance d’émission de 1 watt, en vue de rediffuser les émissions de CHBC-TV. Le même jour, le Conseil approuvait la demande de licence visant une station de télévision de langue anglaise à Princeton, au canal 4, avec une puissance d’émission de 10 watts. Cette station retransmettrait les émissions de CHBC-TV, reçues du nouveau réémetteur de télévision d’Apex Mountain. Le Conseil notait que cette demande résultait d’études entreprises par Radio-Canada en collaboration avec Okanagan Television Company Limited en vue de trouver des moyens de rétablir le signal de CHBC-TV dans cette région. À titre de mesure provisoire, Princeton Television Ltd. fut autorisée à retransmettre le service nordique de langue anglaise de Radio-Canada, reçu par satellite, « jusqu’à ce qu’un service de la SRC plus approprié soit fourni à Princeton » (décision CRTC 85-70 du 5 février 1985 ). Les licences de ces nouveaux émetteurs expireraient le 31 août 1988. Le Conseil examinerait le renouvellement de cette licence en même temps que celui de CHBC-TV.

1988

Gord Dizzutti fut nommé directeur de l’information de CHBC-TV.

1995

Le 23 janvier, le CRTC approuvait la demande de modification de la licence de CHBC-TV en ajoutant à la licence la condition de licence suivante : En plus des 12 minutes de matériel publicitaire autorisées par le paragraphe 11 (1) du Règlement sur la télédiffusion, 1987, la titulaire pourrait diffuser plus de 12 minutes de matériel publicitaire par heure de radiodiffusion au cours d’une journée de radiodiffusion afin de diffuser des infopublicités telles que définies dans l’avis public CRTC 1994-139 et conformément aux critères énoncés dans cet avis public, tel que modifié. 

Le 24 mars, le CRTC renouvelait la licence de CHBC-TV Kelowna et de ses émetteurs CHBC-TV-1 Penticton, CHBC-TV-2 Vernon, CHBC-TV-3 Oliver, CHBC-TV-4 Salmon Arm, CHBC-TV- 5 Enderby, CHBC-TV-6 Celista, CHBC-TV-7 Skaha Lake, CHBC-TV-8 Canoe, CHBC-TV-9 Apex Mountain et CHRP-TV-2 Revelstoke, jusqu’au 31 août 2002. Pendant la durée de la licence actuelle, la titulaire avait rempli et, pendant deux années de radiodiffusion, dépassé son engagement pris lors du dernier renouvellement de licence de CHBC-TV approuvé en 1989, de diffuser une moyenne minimale de 13 heures 45 minutes de nouvelles locales originales chaque semaine. Selon les registres de programmation de CHBC-TV par le Conseil, la station diffusa 15 heures et 15 minutes de nouvelles locales originales chaque semaine pendant l’année de radiodiffusion 1991-1992 et une moyenne de 15 heures et 30 minutes chaque semaine pendant l’année de radiodiffusion 1992-1993. Au cours de la période de licence actuelle, la titulaire avait mené un projet de recherche dans les communautés desservies par CHBC-TV afin de déterminer les besoins et les préférences de ses téléspectateurs en ce qui a trait aux nouvelles locales, nationales et internationales. Sur la base des résultats de cette recherche, la titulaire avait mis en œuvre une nouvelle approche de la programmation de nouvelles de CHBC-TV, combinant la couverture de nouvelles locales dans toute la zone de desserte de la station avec des nouvelles nationales et internationales. La titulaire avait également mis en place un bulletin de nouvelles hebdomadaire pour suivre la couverture médiatique consacrée aux trois principales zones géographiques du marché de CHBC-TV. Ces rapports avaient fourni des données sur le nombre de reportages produits au cours de la semaine ainsi que sur le nombre de reportages produits sur place en utilisant l’équipement mobile de nouvelles de la station. Le Conseil s’attendait à ce que la titulaire respecte l’engagement pris dans sa demande de renouvellement de licence de diffuser au moins 12 heures de nouvelles locales originales par semaine au cours de la nouvelle période de licence. Le Conseil s’attendait également à ce que la titulaire maintienne, au cours de la nouvelle période de licence, les bulletins de nouvelles locales diffusés à 23h00 les samedis et dimanches, qui avaient été ajoutés à l’horaire de CHBC-TV pendant la période de licence actuelle.

Le Conseil notait avec satisfaction qu’au cours de la période de licence actuelle, la titulaire avait respecté l’engagement qu’elle avait pris lors de son dernier renouvellement de diffuser 15 heures 45 minutes par semaine d’émissions locales dans des catégories autres que les nouvelles. Le conseil notait que CHBC-TV avait continué de produire des émissions locales primées de haute qualité dans presque toutes les catégories, notamment le documentaire, la musique, les émissions pour enfants, la variété, l’éducation informelle, l’accès communautaire et de nombreuses émissions spéciales. Au cours de la nouvelle période d’application de la licence, la titulaire continuerait de diffuser « Rattlebag », le programme de vidéoclips « Inside Trax », ainsi que d’autres émissions locales telles qu’« Okanagan Magazine », « CHBC-TV Midday », « Gold Trials » et « Cette semaine dans l’Okanagan ». Le Conseil félicitait la titulaire pour sa participation au cours de la période de licence actuelle dans le cadre de projets de programmation coopérative avec des membres des communautés autochtones dans la zone de service de CHBC-TV. Plus précisément, la titulaire avait embauché un correspondant de chacune des trois communautés des Premières Nations dans la zone de service de CHBC-TV pour faire rapport régulièrement sur les questions et les événements touchant les Autochtones. Chacun de ces correspondants avait fourni, au minimum, un reportage important par mois pour le journal local de 17h00, et avait contribué un segment en direct par mois pour la diffusion dans l’émission d’information « CHBC Midday ». Dans sa demande de renouvellement de licence, la titulaire avait indiqué que les membres des communautés autochtones de la zone de service de CHBC-TV continueraient de participer aux émissions locales de la station pendant la nouvelle période de licence.

1998

Les avoirs de la famille Griffiths dans WIC Western International Communications Ltd. furent vendus, sous réserve de l’approbation du CRTC, à Shaw Communications inc. et à CanWest Global Communications Corp.

1999

Après des mois de négociation, des ententes furent conclues avec le CRTC sur la répartition des actifs de WIC entre CanWest Global, Corus Radio (anciennement Shaw Radio) et Shaw Communications.

Le 1er juin, Ron Evans prenait sa retraite à titre de président et chef de la direction de CHBC-TV. Il avait occupé le poste de chef de la direction depuis 1985. Keith Williams fut nommé président et directeur général, succédant à Ron Evans.

2000

À la suite d’une audience tenue en avril à Vancouver, en juillet, le CRTC annonçait l’approbation de l’acquisition par CanWest Television de WIC Television, incluant CHBC-TV Kelowna.

La station avait commencé en 1957 avec des effectifs de 12 personnes, atteignant 33 personnes en 1967, et 81 employés à temps plein et 3 employés à temps partiel en 1999, illustrant la force de CHBC-TV dans la communauté, et son engagement à devenir véritablement « La chaîne de télévision de chez nous, dans la vallée de l’Okanagan ».

2005

Le 28 février, le CRTC approuvait la demande de Global Communications Limited en vue de modifier la licence de CHBC-TV afin de supprimer la condition de licence relative à l’affiliation de CHBC-TV au réseau de télévision de Radio-Canada. Global ne pourrait se désaffilier de la SRC que lorsque la SRC mettrait en service de nouveaux émetteurs approuvés à cette date, à Kelowna, Braeloch, Penticton, Vernon, Oliver, Salmon Arm, Enderby et Celista. Global s’engageait, dès lors qu’elle se désaffilierait de la SRC, de continuer à diffuser, au cours de chaque semaine de radiodiffusion, au moins 18,5 heures de programmation locale à l’antenne de CHBC-TV. En outre, Global déclarait qu’elle accepterait une condition de licence exigeant que le sous-titrage codé soit maintenu à 90% de toutes les émissions diffusées au cours de la journée de radiodiffusion et à 100% de toutes les émissions de nouvelles de catégorie 1. Le Conseil notait que Global avait déposé cette demande après avoir été avisée par la SRC que cette dernière ne renouvellerait pas son entente d’affiliation avec Global relativement à CHBC-TV au-delà du 31 août 2005.

2006

La désaffiliation de la SRC eut lieu une fois que les émetteurs de la SRC furent mis en ondes. CHBC n’étaient pas identifiée avec ses homologues dans d’autres villes par la seule existence des lettres initiales de son indicatif « CH »). Mais elle acceptait de s’affilier au réseau CH. Il s’agissait de la seule station CH détenue par CanWest à ne pas arborer à l’antenne l’image de marque « CH » : en effet, la station préférait plutôt s’identifier en utilisant son propre indicatif d’appel.

2007

Le 7 septembre, CHBC-TV changeait d’image de marque, devenant ainsi « E! » Ce changement correspondait à celui des autres affiliés du réseau CH au Canada et suivait une entente de partage de contenu signée plus tôt dans l’année avec les réseaux « E! » basés aux États-Unis. La station conserverait une grande partie de la programmation aux heures de grande écoute, tout en offrant un mélange de nouvelles portant sur des célébrités et des émissions consacrées au style de vie. Lors de ses bulletins de nouvelles, la station continuait à arborer l’image de marque « La chaîne de télévision de chez nous, dans la vallée de l’Okanagan ».

2009

Au début de l’année, CanWest se trouvait dans l’obligation de renégocier plusieurs de ses ententes d’emprunt  afin d’éviter de devoir recourir à la protection contre les créanciers, car l’économie canadienne s’affaiblissait et des économies devaient être réalisées. Le 5 février, CanWest annonçait qu’elle explorait la possibilité de vendre certaines de ses stations, y compris CHBC.

Le 27 avril, le CRTC entamait des audiences afin d’examiner les demandes de CanWest pour divers renouvellements de licences de diffusion en direct, ainsi que des demandes similaires de plusieurs autres grandes entités de radiodiffusion.

Le 15 mai, le CRTC annonçait qu’il renouvelait les licences pour une durée d’une année à compter du 1er septembre 2009, de toutes les stations en direct détenues par CanWest incluant CHBC-TV, « ... afin de donner une certaine flexibilité aux radiodiffuseurs pendant la période actuelle d’incertitude économique ». Les renouvellements de licences par groupe seraient alors abordés au printemps 2010. Le Conseil déclarait en outre qu’il reconnaissait l’impossibilité d’imposer des conditions relatives aux ratios de 1 à 1 entre la programmation canadienne et non canadienne au cours de l’année suivante, compte tenu des engagements de programmation déjà en place. 

Le Conseil continuerait toutefois à explorer diverses mesures de réglementation «... en vue de s’assurer que les télédiffuseurs de langue anglaise consacrent une part appropriée de leurs dépenses à la programmation canadienne ».

Le 22 juillet, Canwest annonçait qu’à compter du 1er septembre, CHBC-TV ne ferait plus partie du groupe E ! Channel, mais arborerait désormais l’image de marque d’une station affiliée au Global Network. Ainsi, elle deviendrait Global Okanagan. Le président de Canwest Broadcasting, Peter Viner, déclarait que l’entreprise avait conclu que CHBC-TV pouvait « ... être viable dans le cadre du réseau Global ».

2010

Le 22 octobre, le CRTC approuvait la demande déposée par Shaw Communications inc. (Shaw), au nom de Canwest Global Communications Corp. (Canwest Global), visant à obtenir l’autorisation de modifier le contrôle effectif des filiales de radiodiffusion autorisées de Canwest Global qui serait dorénavant exercé par Shaw.  Cette modification serait effectuée par l’intermédiaire de sa filiale à part entière connue sous le nom de 7316712 Canada Inc. À la clôture de la transaction proposée, Shaw deviendrait l’unique propriétaire de Canwest Réorganisée et de CWI par le biais de sa filiale à part entière 7316712 Canada et détiendrait le contrôle de toutes les entreprises de radiodiffusion actuellement contrôlées par Canwest Global. Shaw fixait à 2,005 milliards de dollars la valeur totale de l’acquisition de la totalité de l’actif de radiodiffusion contrôlé par Canwest Global et proposé au départ un bloc d’avantages tangibles de 23 millions de dollars.

Des événements ayant mené à cette décision du 22 octobre : Le 6 octobre 2009, Canwest Global ainsi que sa filiale opérationnelle Canwest Media Inc. (CMI) et d’autres filiales s’étaient placées sous la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies, L.R.C. 1985, c. C-36 (LACC), compte tenu des modifications successives. Au début de novembre 2009, Canwest Global avait lancé avec l’aide de RBC Marchés des Capitaux un processus de demandes de participation pour trouver d’éventuels nouveaux investisseurs canadiens. Le 19 février 2010, à la suite de négociations menées dans des conditions normales de concurrence entre Shaw, Canwest Global et un comité spécial (composé des détenteurs de plus de 70 % des 8 % d’effets subordonnés de premier rang émis par Canwest Investments Co. (CWI) payables en 2012), le conseil d’administration de Canwest Global avait approuvé l’offre de Shaw. Le 31 mars 2010, Shaw avait soumis au Conseil une demande visant à acquérir le contrôle effectif des entreprises de télévision traditionnelle et spécialisée indirectement détenues par Canwest Global. En vertu de cette offre initiale, Shaw devrait souscrire des actions avec droit de vote de catégorie A représentant une participation de 20 % et à 80 % des intérêts avec droit de vote dans une Canwest « Réorganisée », pour un total d’au moins 95 millions de dollars. Le 3 mai 2010, Shaw avait acquis des filiales de Goldman Sachs & Co. (les filiales de Goldman Sachs) 29,9 % des actions avec droit de vote et 49,9 % des actions ordinaires sans droit de vote du capital-actions de CWI. Le Conseil notait que Shaw, conformément au Règlement de 1990 sur les services spécialisés, avait l’obligation de l’aviser de cette transaction. Le 4 mai 2010, Shaw avait avisé le Conseil que, conformément à une modification à la demande du 31 mars 2010, sa participation indirecte serait de 100 % dans Canwest Réorganisée. Shaw avait précisé qu’elle achèterait d’une part les actions de CWI indirectement détenues par Canwest Global, et d’autre part, sous forme d’option, le reste des actions du capital de CWI détenues par les filiales de Goldman Sachs dès que le Conseil aurait approuvé sa demande. Le 18 mai 2010, Canwest Global avait déposé une demande (2010-0854-0) visant à obtenir l’autorisation d’effectuer une réorganisation intrasociété en plusieurs étapes pour restructurer, tel qu’envisagé dans le document Plan of Compromise, Arrangement and Reorganization (le Plan), les filiales de radiodiffusion autorisées de Canwest en vertu de la LACC, avec pour corollaire l’attribution de nouvelles licences de radiodiffusion. Le 28 juillet 2010, à la fin des procédures associées à la LACC, la Cour supérieure de justice de l’Ontario avait rendu une ordonnance approuvant le Plan.

Le 27 octobre, Shaw Communications annonçait qu’elle avait atteint la dernière étape de son acquisition des activités de télévision de Canwest. Il y aurait un changement graduel de l’image de marque à Shaw Media, l’entreprise supprimant graduellement le nom de Canwest. Shaw fermerait également le siège social de Canwest à Winnipeg. Shaw annonçait qu’une nouvelle équipe de gestion serait mise en place pour gérer la division de radiodiffusion. Elle serait dirigée par Paul Robertson, qui avait auparavant occupé le poste de président de la division de télévision de Corus Entertainment, contrôlée par Shaw. Robertson avait supervisé l’acquisition des actifs de Canwest. 

2011

Le 29 mars, le CRTC renouvelait administrativement les licences d’un certain nombre de stations de télévision conventionnelle et de télévision numérique transitoire jusqu’au 31 août 2011. Le Conseil déclarait qu’il examinerait les demandes de renouvellement des licences de radiodiffusion des plus importantes chaînes de télévision conventionnelle privée de langue anglaise en tenant compte des décisions énoncées dans la politique réglementaire de radiodiffusion 2010-167. Ces demandes avaient été publiées dans l’avis de consultation de radiodiffusion 2010-952 et seraient entendues lors d’une audience publique devant avoir lieu le 4 avril 2011 à Gatineau, Québec. Shaw Television G.P. inc. (l’associée commanditée) et Shaw Media Global inc. (l’associée commanditaire), faisaient affaire sous le nom de Shaw Television Limited Partnership (l’associée commanditaire changeant de nom le 3 décembre 2010 de 7509014 Canada Inc. à Shaw Media Global inc.). Le CRTC notait qu’il n’avait pas l’intention de renouveler les autorisations pour les émetteurs analogiques à pleine puissance exploités sur les marchés obligatoires ou sur les canaux 52 à 69 en dehors des marchés obligatoires après le 31 août 2011. Le Conseil s’attendait à ce que d’ici là les titulaires soient autorisées à diffuser en numérique. En outre, le Conseil imposait la condition de licence suivante aux stations exploitées dans les marchés obligatoires ou sur les canaux 52 à 69 à l’extérieur des marchés obligatoires : sauf autorisation contraire du Conseil, la titulaire ne devrait pas transmettre de signaux de télévision analogiques après le 31 août 2011. Le Conseil notait également que, conformément à la politique réglementaire de radiodiffusion 2010-69, il n’avait pas l’intention de renouveler, au-delà du 31 août 2011, les autorisations pour les émetteurs numériques transitoires incluses dans les licences de radiodiffusion des titulaires énoncées à l’annexe de la présente décision.

Ron Evans décédait le 14 novembre. « Notre très cher Ron Evans, la voix de l’Okanagan » avait occupé le poste de président et de chef de la direction de CHBC-TV le plus longtemps. Il avait également été directeur général de BCI-TV et administrateur de l’Association canadienne des radiodiffuseurs. Evans avait commencé à travailler pour CHBC-TV en 1964 et avait pris sa retraite en 1999.

2012

Le 27 juillet, le CRTC approuvait les demandes de Shaw Television G.P. inc. (l’associée commanditée) et Shaw Media Global inc. (l’associée commanditaire), faisant affaire sous le nom de Shaw Television Limited Partnership (Shaw), en vue de modifier la licence de radiodiffusion de l’entreprise de programmation de télévision conventionnelle CHBC-TV Kelowna et ses émetteurs CHBC -TV-1 Penticton et CHBC-TV-2 Vernon afin d’ajouter des  émetteurs numériques post-transitoires pour remplacer ses émetteurs analogiques existants.

Le nouvel émetteur CHBC-DT Kelowna serait exploité au canal 27 avec une puissance apparente rayonnée moyenne de 23 300 watts (PAR maximale de 32 600 watts avec une hauteur effective d’antenne au-dessus du sol moyen de 509,6 mètres). CHBC-DT-1 Penticton serait exploitée au canal 32 avec une PAR moyenne de 2 000 watts (PAR maximale de 3 000 watts avec une HEASM de 365,3 mètres). CHBC-DT-2 Vernon serait exploitée au canal 20 avec une PAR moyenne de 2 200 watts (PAR maximale de 3 000 watts avec une HEASM de 184,6 mètres). Le Conseil notait que CHBC-DT, CHBC-DT-1 et CHBC-DT-2 exploiteraient chacune un canal différent du canal initialement attribué dans le Plan d’allotissement post-transition pour la TVN du ministère de l’Industrie.

Changements chez les cadres supérieurs de Global News : Kenton Boston, directeur principal, nouvelles nationales et directeur général de la station de Global à Vancouver, fut promu au poste de vice-président aux nouvelles pour la Colombie-Britannique ainsi que pour les nouvelles nationales ; Mike Omelus, directeur régional de l’Est responsable de Global dans les Maritimes, de Global Montréal et de Global Winnipeg, fut promu au poste de directeur principal, pour le sud de l’Alberta ; Tim Spelliscy, directeur régional, nouvelles pour l’Alberta et directeur général de la station de Global à Edmonton, fut promu directeur principal, pour la région d’Edmonton et des Prairies ; et Ward Smith, directeur du service des nouvelles / directeur général de la station de Global à Toronto, fut promu au poste de directeur principal, Région de l’Est. Boston continuait d’assumer la responsabilité de toutes les opérations de nouvelles nationales et étrangères, y compris le bureau d’Ottawa et l’édifice de l’Ouest (du Parlement fédéral), ainsi que toutes les opérations d’information en C.-B., y compris CHBC / Global Okanagan ; Omelus déménageait à Calgary et fut chargé de toutes les opérations de Global News à Calgary et à Lethbridge, tout en travaillant avec Shaw sur les stratégies d’engagement communautaire et en développant des modèles pour fournir des nouvelles de Global à de nouveaux marchés ; Spelliscy continuait de superviser les opérations du centre de production d’Edmonton et fut chargé de nouvelles responsabilités pour Global Saskatoon, Global Regina et Global Winnipeg ; Smith demeurait responsable de Global Toronto, de Global Montréal et de Global Maritimes, ainsi que du « Network Resource Centre » (Centre de ressources du réseau) à Toronto. Jeff Bollenbach, directeur général de la station / directeur du service des nouvelles de Global Calgary, déménageait à Vancouver et relevait de Boston. Il travaillerait à la préparation de la nouvelle chaîne d’information régionale de la Colombie-Britannique (BC-1), dont l’entrée en ondes devrait avoir lieu le 1er mars.

2013

Dennis Gabelhouse, ancien directeur général et directeur général des ventes de Global Okanagan / CHBC News Kelowna, prenait sa retraite. Ron Eberle lui succédait en tant que directeur général des ventes. Eberle avait occupé le poste de directeur général de CHEK-TV Victoria et avait ensuite travaillé pour Shaw Cable Victoria. Eberle avait précédemment été  directeur général de CHCH-TV Hamilton.

Mike Roberts, météorologue de Global Okanagan, prenait sa retraite le 6 septembre, mettant un terme à 40 ans de carrière en radiodiffusion

2015

Le 30 avril, le CRTC approuvait la demande de CHBC-DT visant à ajouter un émetteur numérique en remplacement de son émetteur analogique existant CHRP-TV-2 Revelstoke. Le nouvel émetteur CHRP-DT-2 serait exploité au canal 9 avec une PAR moyenne de 11 watts (PAR maximale de 80 watts avec une HEASM de 1 166 mètres). Après 43 ans, Larry Marty prenait sa retraite de CHBC-TV. Il avait commencé à travailler pour la station le 27 mars 1972. Larry avait occupé divers postes au cours des années, dont les 27 dernières années au département des ventes.

2016

Le 23 mars, le CRTC approuvait une demande présentée par Shaw Communications inc., au nom de Shaw Media inc. et ses filiales autorisées, afin d’obtenir l’autorisation d’effectuer une réorganisation intrasociété à étapes multiples, par le transfert de toutes les actions de Shaw Communications Inc. dans Shaw Media à Corus Entertainment Inc. ou à l’une de ses filiales. Depuis la création de Corus en 1999, le Conseil considérait que le contrôle effectif de Shaw Communications et de Corus était exercé par la même personne, soit J. R. Shaw. La réorganisation proposée ne changerait pas qui exercerait le contrôle effectif de ces entreprises et leurs services. On s’attendait à ce que la transaction soit conclue le 1er avril. Au début d’avril, Corus Entertainment complétait son acquisition de Shaw Media, au coût de 2,65 milliards de dollars. Corus comptait maintenant 45 services de télévision spécialisés, 15 chaînes de télévision conventionnelles, 39 stations de radio, une entreprise de contenu mondial et un portefeuille d’actifs numériques.

2017

Le 21 septembre, Global News Okanagan célébrait son 60e anniversaire en ondes, en diffusant une émission spéciale en direct de Stuart Park à Kelowna. L’entrée en ondes de CHBC-TV remontait au 21 septembre 1957, lorsque les stations de radio Okanagan CKOV Kelowna, CKOK Penticton et CJIB Vernon se sont réunies en vue de construire et exploiter la station affiliée à la SRC. À l’origine, CHBC avait eu une PAR de 3,7 kW et des réémetteurs à Vernon et Penticton. Le studio original de 45 ‘x 55’ était  situé dans l’ancien Garage Smith, rue Leon.

2018

Blaine Gaffney prenait sa retraite en tant que journaliste principal à Global Okanagan après 27 ans passés à la station. Il avait fait ses débuts dans la radiodiffusion en 1986 à CFTK Radio & Télévision Terrace.

En été, Derek Hinchliffe prenait sa retraite de Global Okanagan. Durant les 35 années où il avait été avec la station, il fut directeur de la station et directeur des nouvelles.

CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires