CFSK-DT

CFSK-DT, Global, Saskatoon

StationAnnéeChannelNetwork AffiliateProp./Info
CFSK-DT
2011
4.1 (42)
Global
Global Television Network
CFSK-TV
1987
4
Global
Global Television Network
1984

SaskWest Television inc. (CanWest Broadcasting Ltd.) déposait une demande en vue d’exploiter une nouvelle station de télévision afin de desservir la région de Regina / Moose Jaw. Plus tard dans l’année, le CRTC lançait un appel de demandes pour des services de télévision à Regina et Saskatoon. Deux autres entreprises déposaient des demandes – Harvard Developments et Allarcom Ltd.

1985

Les trois requérantes avaient prévu diffuser au canal 13 à Regina, que la SRC comptait abandonner une fois les travaux de construction d’un nouveau site d’émetteur terminés à Belle Plaine. Cependant, en janvier 1985, la SRC décidait de reporter ce projet à une date ultérieure en raison des restrictions financières qui rendaient le canal 13 indisponible. Par conséquent, des demandes révisées furent déposées et le CRTC tenait une audience publique à Regina en juin.

Le CRTC approuvait la demande déposée par SaskWest. L’entreprise diffuserait au canal 11 à Regina (avec une puissance apparente rayonnée de 159 000 watts) et au canal 4 à Saskatoon (PAR de 57 000 watts). On s’attendait à ce que les nouvelles stations soient lancées en septembre 1986. Don Brinton déclarait que l’entreprise investirait 6 millions de dollars pour lancer les deux stations, qui seraient en ondes 24 heures sur 24 et emploieraient environ 120 personnes. On estimait que les deux stations atteindraient 500 000 téléspectateurs dans la province. Allarcom et Harvard proposaient de relayer le signal de CITV Edmonton par satellite, en ajoutant des émissions locales et des annonces publicitaires distribuées par câble. Allarcom entendait gérer les opérations à Saskatoon avec la participation de Harvard, qui fournirait des studios à Regina. SaskWest fut la seule requérante à proposer l’utilisation d’émetteurs en direct.

Harvard et Allarcom interjetaient appel de la décision auprès de la Cour d’appel fédérale et du Cabinet fédéral. Le Cabinet demandait au CRTC de réexaminer sa décision à l’égard de SaskWest. Ce fut une première dans l’histoire du CRTC.

1986


Le CRTC tenait une audience de deux jours à Regina pour réexaminer sa décision et réentendre des arguments.

Après un réexamen approprié, le CRTC approuvait de nouveau la demande de SaskWest Television Inc.

Au cours des 16 mois suivants, une équipe technique, opérationnelle et de programmation de CanWest / SaskWest, dirigée par le président Don Brinton, construisit deux nouvelles stations de télévision, incluant des installations de production, d’information, d’administration et de transmission à Regina et Saskatoon. Les studios et les bureaux étaient identiques dans les deux villes. Les indicatifs d’appel, tels qu’inscrits dans les licences de radiodiffusion, furent CFSK-TV Saskatoon et CFRE-TV Regina.

1986-87

Rick Friesen, ancien directeur adjoint de CKBI-TV Prince Albert et coordonnateur de projet de SaskWest, fut nommé directeur général de STV Saskatoon. Fred Filthaut, auparavant directeur général adjoint de CFAC-TV Lethbridge, fut nommé directeur général de la station et des opérations de STV Regina. Les deux stations devaient entrer en ondes le 6 septembre 1987.

1987

Le 6 septembre à 19h00, les deux stations furent officiellement et simultanément inaugurées par le président / propriétaire I. H. Asper.

STV Regina et Saskatoon diffusaient un magazine d’une demi-heure – « Eyes West ». Cette émission bi hebdomadaire, une triproduction des deux stations de télévision de STV ainsi que CKND-TV Winnipeg (codétenue par Global) traitait de sujets de nature à intéresser les Canadiens de l’Ouest.

Ces stations arboraient les images de marque « SK Regina » et « SK Saskatoon ». Quelques années plus tard, ces marques seraient remplacées par les marques « Global Regina » et « Global Saskatoon ».

Rick Friesen occupait le poste de directeur général de la station CFSK-TV, et Steve Legault, qui avait travaillé pour CKRD-TV Red Deer, celui de directeur du service des nouvelles.

STV diffusait l’édition nationale de Global News, qui fut renommée « The World Tonight »

1987-88

Peter Liba fut nommé président de Sask West Television et de CKND-TV Winnipeg.

1988

Stan Thomas fut nommé vice-président de la programmation de Sask-West Television et de CKND-TV Winnipeg.

Don Brinton fut nommé président et chef de la direction de CanWest Broadcasting, de CanWest Pacific Television Inc. et de Western Approaches Ltd. Peter M. Liba, vice-président exécutif, succédait à Brinton à la présidence de SaskWest TV et de CKND-TV.

Bernie Sutton fut nommé présentateur aux éditions de nouvelles de 18h00 et 22h30. Elle avait déjà été rédactrice adjointe et présentatrice à l’édition des nouvelles de 12h30 à l’antenne de CFSK-TV.

1989

Linda Walker fut nommée journaliste sportive et présentatrice sportive à STV Saskatoon.

1993

STV Saskatoon nommait Roger Millions au poste de directeur sportif, succédant à Wray Morrison qui fut nommé directeur commercial.

1994

Rick Friesen occupait le poste de directeur général de STV Saskatoon.

1995

Le 10 mars, le CRTC annonçait une modification de la licence de CFRE-TV concernant la diffusion d’infopublicités. En plus des 12 minutes de matériel publicitaire visées au paragraphe 11(1) du Règlement de 1987 sur la télédiffusion, la titulaire pourrait diffuser plus de 12 minutes de matériel publicitaire au cours de chaque heure d’horloge de la journée de radiodiffusion, afin de diffuser des infopublicités définies dans l’avis public CRTC 1994-139 et ce, conformément aux critères énoncés dans cet avis, tel que modifié.

1999

Peter Liba, vice-président exécutif et directeur exécutif de CanWest Global Communications, fut nommé lieutenant-gouverneur du Manitoba, une nomination effective à compter de février. Liba avait été honoré en 1998 par l’Association des radiodiffuseurs de l’Ouest en tant que radiodiffuseur de la décennie, et par l’Association canadienne des radiodiffuseurs qui l’avait intronisé au Temple de la renommée de la radiodiffusion canadienne.

2001

Global Saskatoon nommait Chris Harris, ancien journaliste au Prince Albert Daily Herald, au poste de journaliste et présentateur sportif de la station. David Bastl, qui avait précédemment travaillé pour Global Alberta, fut nommé journaliste / présentateur sportif à CFSK-TV.

2007

Le CRTC autorisait le transfert de la propriété de CanWest MediaWorks Inc. par le transfert de la propriété effective de CanWest Global Communications Corp., société mère de CMI, de Mme Ruth Asper à David, Gail et Leonard Asper, qui, réunis ensemble, détenaient 88,95% des droits de vote de CGCC.

2009

En avril, Brian Main, directeur général de la station et directeur des ventes, quittait l’emploi de Global Saskatoon afin d’assumer un poste chez Cameco, Wayne Rorke lui succédant au mois de mai.

Le 15 mai, le CRTC annonçait qu’il renouvelait les licences pour une durée d’une année à compter du 1er septembre 2009, de toutes les stations en direct détenues par CanWest y compris CFRE-TV, « ... afin de donner une certaine flexibilité aux radiodiffuseurs pendant la période actuelle d’incertitude économique ». Les renouvellements de licences par groupe seraient alors abordés au printemps 2010. Le Conseil déclarait en outre qu’il reconnaissait l’impossibilité d’imposer des conditions relatives aux ratios de 1 à 1 entre la programmation canadienne et non canadienne au cours de l’année suivante, compte tenu des engagements de programmation déjà en place.

Le Conseil continuerait toutefois à explorer diverses mesures de réglementation « ... en vue de s’assurer que les télédiffuseurs de langue anglaise consacrent une part appropriée de leurs dépenses à la programmation canadienne ».

2010

Le 22 octobre, le CRTC approuvait la demande déposée par Shaw Communications inc. (Shaw), au nom de Canwest Global Communications Corp. (Canwest Global), visant à obtenir l’autorisation de modifier le contrôle effectif des filiales de radiodiffusion autorisées de Canwest Global qui serait dorénavant exercé par Shaw.  Cette modification serait effectuée par l’intermédiaire de sa filiale à part entière connue sous le nom de 7316712 Canada Inc. À la clôture de la transaction proposée, Shaw deviendrait l’unique propriétaire de Canwest Réorganisée et de CWI par le biais de sa filiale à part entière 7316712 Canada et détiendrait le contrôle de toutes les entreprises de radiodiffusion actuellement contrôlées par Canwest Global.

Des événements ayant mené à cette décision du 22 octobre : Le 6 octobre 2009, Canwest Global ainsi que sa filiale opérationnelle Canwest Media Inc. (CMI) et d’autres filiales se plaçaient sous la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies, L.R.C. 1985, c. C-36 (LACC), compte tenu des modifications successives. Au début de novembre 2009, Canwest Global avait lancé avec l’aide de RBC Marchés des Capitaux un processus de demandes de participation pour trouver d’éventuels nouveaux investisseurs canadiens. Le 19 février 2010, à la suite de négociations menées dans des conditions normales de concurrence entre Shaw, Canwest Global et un comité spécial (composé des détenteurs de plus de 70 % des 8 % d’effets subordonnés de premier rang émis par Canwest Investments Co. (CWI) payables en 2012), le conseil d’administration de Canwest Global avait approuvé l’offre de Shaw. Le 31 mars 2010, Shaw avait soumis au Conseil une demande visant à acquérir le contrôle effectif des entreprises de télévision traditionnelle et spécialisée indirectement détenues par Canwest Global. En vertu de cette offre initiale, Shaw devrait souscrire des actions avec droit de vote de catégorie A représentant une participation de 20 % et à 80 % des intérêts avec droit de vote dans une Canwest « Réorganisée », pour un total d’au moins 95 millions de dollars. Le 3 mai 2010, Shaw avait acquis des filiales de Goldman Sachs & Co. (les filiales de Goldman Sachs) 29,9 % des actions avec droit de vote et 49,9 % des actions ordinaires sans droit de vote du capital-actions de CWI. Le Conseil notait que Shaw, conformément au Règlement de 1990 sur les services spécialisés, avait l’obligation de l’aviser de cette transaction. Le 4 mai 2010, Shaw avait avisé le Conseil que, conformément à une modification à la demande du 31 mars 2010, sa participation indirecte serait de 100 % dans Canwest Réorganisée. Shaw avait précisé qu’elle achèterait d’une part les actions de CWI indirectement détenues par Canwest Global, et d’autre part, sous forme d’option, le reste des actions du capital de CWI détenues par les filiales de Goldman Sachs dès que le Conseil aurait approuvé sa demande. Le 18 mai 2010, Canwest Global avait déposé une demande (2010-0854-0) visant à obtenir l’autorisation d’effectuer une réorganisation intrasociété en plusieurs étapes pour restructurer, tel qu’envisagé dans le document Plan of Compromise, Arrangement and Reorganization, les filiales de radiodiffusion autorisées de Canwest en vertu de la LACC, avec pour corollaire l’attribution de nouvelles licences de radiodiffusion. Le 28 juillet 2010, à la fin des procédures associées à la LACC, la Cour supérieure de justice de l’Ontario avait rendu une ordonnance approuvant le Plan.

Le 27 octobre, Shaw Communications annonçait qu’elle avait atteint la dernière étape de son acquisition des activités de télévision de Canwest. Il y aurait un changement graduel de l’image de marque à Shaw Media, l’entreprise supprimant graduellement le nom de Canwest. Shaw fermerait également le siège social de Canwest à Winnipeg. Shaw annonçait qu’une nouvelle équipe de gestion serait mise en place pour gérer la division de radiodiffusion. Elle serait dirigée par Paul Robertson, qui avait auparavant occupé le poste de président de la division de télévision de Corus Entertainment, contrôlée par Shaw. Robertson avait supervisé l’acquisition des actifs de Canwest. 

Ian Haysom était désormais directeur régional des nouvelles de Global Saskatchewan et de la Colombie-Britannique, basé à Vancouver, où il avait déjà occupé le poste de directeur du service des nouvelles durant neuf ans. La présentatrice de nouvelles Danelle Boivin quittait Global Saskatoon afin d’assumer le poste de coprésentatrice de l’édition des nouvelles de 18h00 à CTV Regina. Esther Madziya quittait à son tour Global Saskatoon afin d’assumer le poste de présentatrice de nouvelles du matin à CJOC-FM Lethbridge.

2011

Le CRTC approuvait une modification à la licence de la station de télévision traditionnelle CFSK-TV visant à ajouter un émetteur de télévision numérique post-transitoire au canal 42 avec une puissance apparente rayonnée maximale de 30 000 watts (PAR moyenne de 17 800 watts). Une antenne directionnelle serait utilisée avec une hauteur effective au-dessus du sol moyen de 200,5 mètres sur la tour existante de la SRC. La programmation serait transmise à l’émetteur par micro-ondes. 

Le 29 mars, le CRTC renouvelait administrativement les licences d’un certain nombre de stations de télévision conventionnelle et de télévision numérique transitoire jusqu’au 31 août 2011. Le Conseil déclarait qu’il examinerait les demandes de renouvellement des licences de radiodiffusion des plus importantes chaînes de télévision conventionnelle privée de langue anglaise en tenant compte des décisions énoncées dans la politique réglementaire de radiodiffusion 2010-167. Ces demandes avaient été annoncées dans l’avis de consultation de radiodiffusion 2010-952 et seraient entendues lors d’une audience publique devant avoir lieu le 4 avril 2011 à Gatineau, Québec. Shaw Television G.P. inc. (l’associée commanditée) et Shaw Media Global inc. (l’associée commanditaire), faisaient affaire sous le nom de Shaw Television Limited Partnership (l’associée commanditaire changeant de nom le 3 décembre 2010 de 7509014 Canada Inc. à Shaw Media Global inc.). Le CRTC notait qu’il n’avait pas l’intention de renouveler les autorisations pour les émetteurs analogiques à pleine puissance exploités sur les marchés obligatoires ou sur les canaux 52 à 69 en dehors des marchés obligatoires après le 31 août 2011. Le Conseil s’attendait à ce que d’ici là les titulaires soient autorisées à diffuser en numérique. En outre, le Conseil imposait la condition de licence suivante aux stations exploitées dans les marchés obligatoires ou sur les canaux 52 à 69 à l’extérieur des marchés obligatoires : sauf autorisation contraire du Conseil, la titulaire ne devrait pas transmettre de signaux de télévision analogiques après le 31 août 2011. Le Conseil notait également que, conformément à la politique réglementaire de radiodiffusion 2010-69, il n’avait pas l’intention de renouveler, au-delà du 31 août 2011, les autorisations pour les émetteurs numériques transitoires incluses dans les licences de radiodiffusion des titulaires énoncées à l’annexe de la présente décision.

Le 27 juillet, le CRTC renouvelait la licence de CFSK-DT jusqu’au 31 août 2016.

Le 14 avril, la chaîne CFSK-DT 42 (canal virtuel 4.1) entrait en ondes. Le 31 août fut fixé comme date limite pour la conversion de l’analogique au numérique pour les stations de télévision dans les marchés obligatoires. La chaîne CFSK-TV 4 (analogique) serait supprimée à cette date et la diffusion continuerait au canal numérique 42.

2012

Jack Haskins, anciennement de Newcap TV Loydminister, agissait désormais comme présentateur / journaliste sportif à Global Saskatoon. C’était le fils de Jim Haskins, qui dirigeait l’équipe des ventes de CBC Alberta depuis sa base d’Edmonton.

Rena Montgomerie fut promue au poste de chef de pupitre à Global Saskatoon. Elle y travaillait comme journaliste depuis 22 ans.

En avril, Wayne Rorke démissionnait de son poste de directeur de la station et directeur du service des nouvelles, Lisa Frod lui succédant.

Global Regina et Global Saskatoon célébraient leur 25e anniversaire. Elles avaient vu le jour le 6 septembre 1987, sous le nom de STV Regina et STV Saskatoon. Il s’agissait de la première fois qu’un radiodiffuseur canadien émettait deux signaux simultanés en direct dans deux villes différentes. En 1990, les deux stations s’étaient  jointes à CanWest Global et, en 1997, elles avaient été renommées Global Regina et Global Saskatoon. Le réseau Global Network avait été acquis par Shaw en 2010.

Changements chez les cadres supérieurs de Global News : Kenton Boston, directeur principal, nouvelles nationales et directeur général de la station de Global à Vancouver, fut promu au poste de vice-président aux nouvelles pour la Colombie-Britannique et nationales ; Mike Omelus, directeur régional de l’Est responsable de Global dans les Maritimes, de Global Montréal et de Global Winnipeg, fut promu au poste de directeur principal, pour le sud de l’Alberta ; Tim Spelliscy, directeur régional, nouvelles pour l’Alberta et directeur général de la station de Global à Edmonton, fut promu directeur principal, pour la région d’Edmonton et des Prairies ; et Ward Smith, directeur du service des nouvelles / directeur général de la station de Global à Toronto, fut promu au poste de directeur principal, Région de l’Est. Boston continuait d’assumer la responsabilité de toutes les opérations de nouvelles nationales et étrangères, y compris le bureau d’Ottawa et l’édifice de l’Ouest (du Parlement fédéral), ainsi que toutes les opérations d’information en C.-B., y compris CHBC / Global Okanagan ; Omelus déménageait à Calgary et fut chargé de toutes les opérations de Global News à Calgary et à Lethbridge, tout en travaillant avec Shaw sur les stratégies d’engagement communautaire et en développant des modèles pour fournir des nouvelles de Global à de nouveaux marchés ; Spelliscy continuait de superviser les opérations du centre de production d’Edmonton et fut chargé de nouvelles responsabilités pour Global Saskatoon, Global Regina et Global Winnipeg ; Smith demeurait responsable de Global Toronto, de Global Montréal et de Global Maritimes, ainsi que du « Network Resource Centre » (Centre de ressources du réseau) à Toronto. Jeff Bollenbach, directeur général de la station / directeur du service des nouvelles de Global Calgary, déménageait à Vancouver et relevait de Boston. Il travaillerait à la préparation de la nouvelle chaîne d’information régionale de la Colombie-Britannique (BC-1), dont l’entrée en ondes devait avoir lieu le 1er mars.

2012-13

Rena Montgomerie fut promue au poste de rédactrice en chef à Global Saskatoon. Sept mois auparavant, elle avait été promue au poste de chef de pupitre après 22 ans à titre de journaliste à la station.

2016

Le 23 mars, le CRTC approuvait une demande présentée par Shaw Communications inc., au nom de Shaw Media inc. et ses filiales autorisées, afin d’obtenir l’autorisation d’effectuer une réorganisation intrasociété à étapes multiples, par le transfert de toutes les actions de Shaw Communications inc. dans Shaw Media à Corus Entertainment Inc. ou à l’une de ses filiales. Depuis la création de Corus en 1999, le Conseil considérait que le contrôle effectif de Shaw Communications et de Corus était exercé par la même personne, soit J. R. Shaw. La réorganisation proposée ne changerait pas qui exercerait le contrôle effectif de ces entreprises et leurs services. On s’attendait à ce que la transaction soit conclue le 1er avril. Au début d’avril, Corus Entertainment complétait son acquisition de Shaw Media, au coût de 2,65 milliards de dollars. Corus comptait maintenant 45 services de télévision spécialisés, 15 chaînes de télévision conventionnelles, 39 stations de radio, une entreprise de contenu mondial et un portefeuille d’actifs numériques.

2017

En septembre, après une carrière de plus de 30 ans à la station, Lisa Ford annonçait qu’elle prendrait sa retraite de Global Saskatoon en date du 15 décembre. Lisa faisait partie de l’équipe originale d’animation  au moment du lancement de la station STV en 1987.

The story continues elsewhere...
Effective September 1st 2019, we will only be adding new material to these station histories in exceptional circumstances. Our intent to chronicle the early days of these radio and television stations has been achieved, and many new sources and technologies, from the
CRTC website to Wikipedia, and others, are now regularly providing new information in these areas.
CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires