CBVT-DT

CBVT-DT, SRC-TV, Quebec City

Société Radio-Canada

StationAnnéeChannelNetwork AffiliateProp./Info
CBVT-DT
2011
11.1 (25)
SRC
Société Radio Canada
CBVT-TV
1964
11
SRC
Société Radio Canada
1964

Le 3 septembre, la SRC a inauguré CBVT sur le canal 11. Cette station faisait partie du réseau de langue française de Radio-Canada.

1965

CBVT diffusait avec une puissance apparente rayonnée de 173 000 watts vidéo et 73 000 watts audio.

1968

Le 28 mai, CBVT-TV a reçu l'autorisation d'ajouter un émetteur à La Tuque, diffusant sur le canal 3, avec une puissance apparente rayonnée de 9700 watts vidéo et 1900 watts audio (directionnelle). La hauteur d'antenne (HEASM) serait de 357 pieds. L'émetteur recevrait la programmation de CBVT en direct.

1970

CBVT-TV-1 à St-George-de-Beauce a reçu l'autorisation d'effectuer des modifications. Cet émetteur recevait la programmation de CBVT sur le canal 11 et la retransmettait sur le canal 2 avec une puissance directionnelle de cinq watts. L'émetteur diffuserait en mode non directionnel depuis un nouveau site.
CBVT-TV-2 La Tuque (canal 3) a reçu l'autorisation d'augmenter sa puissance apparente rayonnée de 9700 watts vidéo 1900 watts et audio à 15 400 watts vidéo et 1540 watts audio. Le signal serait diffusé en mode directionnel alors que la hauteur de l'antenne passera de 357 pieds à 407 pieds depuis un nouvel emplacement de la tour.

1971

Un émetteur a été autorisé pour Lac-Mégantic. Il retransmettrait CBVT-TV sur le canal 2 avec une puissance directionnelle de cinq watts.

1975

CBVT a été autorisé à ajouter un émetteur à St-Fabien-de-Panet, diffusant sur le canal 13 avec une PAR de 370 watts (directionnelle).

1976

Les licences des émetteurs suivants de CBVT ont été renouvelées: CBVT-1 St-Georges-de-Beauce, CBVT-2 La Tuque, CBVT-3 Lac-Mégantic, CBVT-4 Lac-Etchemin, et CBVT-5 St-Fabien-de-Panet.

1983

La puissance du principal émetteur de CBVT situé sur l'île d'Orléans a été augmentée. La station a installé deux émetteurs de 30 000 watts en parallèle (pour un total de 60 000 watts).

De nouveaux réémetteurs sont entrés en ondes à Stoneham et Tewkesbury.

1989

Marcel Auclair a été nommé directeur des ventes locales.

1990

Le 30 août, CBVT-6 Beauceville a reçu l'autorisation de diminuer sa puissance apparente rayonnée de 8000 watts à 3840 watts.

1991

La licence de CBVT-1 Saint-Georges a été révoquée. Désormais, le réémetteur de CBVT situé à Beauceville desservirait Saint-Georges.
Le 5 décembre 1990, la Société Radio-Canada a annoncé son intention de mettre en oeuvre, avec effet immédiat, diverses réductions dans les services et d'autres mesures destinées à combler un déficit budgétaire estimé à environ 108 millions de dollars pour l'exercice à venir. Dans le cadre de ces réductions, CBGAT Matane, CJBR-TV Rimouski et CBST Sept-Îles deviendraient des réémetteurs de CBVT Québec. La SRC identifiait chacune de ces stations séparément, y diffusait des messages d'intérêt public locaux et y présentait des messages publicitaires locaux à partir des studios de CBVT. Le CRTC a approuvé ces modifications en date du 28 juin 1991.

1993

Le 19 juillet, la SRC a reçu l'autorisation de déplacer l'émetteur de CBVT-3 Lac Mégantic, à un emplacement situé à 8 km au sud-est du site actuel; d'augmenter sa puissance d'émission de 8,9 watts à une puissance apparente rayonnée de 246 watts; et de transférer la distribution du canal 2 au canal 12.

1994

Le 23 novembre, CBVT a reçu l'autorisation de supprimer l'émetteur CBGAT-12 à Mont-Saint-Pierre.

1996

Le 28 août, la SRC a reçu l'autorisation de changer la source de programmation diffusée par CBVT-2 La Tuque de CBVT Québec à CBFT Montréal.

1998

À cette époque, CBVT exploitait les émetteurs suivants: CBST-7 Aguanish / Natashquan, CBST-19 Baie-Comeau, CBST-8 Baie-Johan-Beetz, CBVT-6 Beauceville, CBST-17 Blanc-Sablon, CBGAT-6 Cap-Chat, CBGAT-14 Carleton, CBGAT-5 Causapscal, CBGAT-15 Chandler, CBGAT-16 Cloridorme, CBGAT-Gaspé 17, CBST-9 Gethsémani / La Romaine, CBGAT-3 Grande-Vallée, CBGAT-9 Gros-Morne, CBST-11 Harrington Harbour, CBST-1 Havre-Saint-Pierre, CBVT-4 Lac-Etchemin, CBGAT-19 Lac-Humqui, CBVT-3 Lac-Mégantic, CBGAT-18 L'Anse-à-Valleau, CBST-13 La Tabatière, CJBR-TV-1 Latour, CBGAT-23 Les Méchins, CBST-18 Longue-Pointe, CBGAT-8 Marsoui, CBGAT Matane, CBGAT-1 Mont-Climont, CBGAT-4 Mont-Louis, CBGAT-10 Mont-Louis-en-Haut, CBGAT-2 Murdochville, CBST-15 Vieux-Fort, CBGAT-20 Percé, CBGAT-21 Port-Daniel, CJBR-TV Rimouski, CBGAT-13 Rivière-à-Claude, CBGAT-22 Rivière-au- Renard, CBST-6 Rivière-au-Tonnerre, CBST-16 Rivière-Saint-Paul, CBST Sept-Îles, CBST-14 Saint-Augustin-Saguenay, CBGAT-11 Sainte-Anne-des-Monts, CBVT-5 Saint-Fabien-de-Panet, CBGAT-7 Saint-René-de-Matane, CBVT-8 Stoneham, CBST-12 Tête-à-la-Baleine, CBVT-7 Tewkesbury et CBVT-9 Thetford Mines.

2002

CBVT a reçu l'autorisation d'exploiter un émetteur à Sainte-Famille, sur le canal 55, avec une puissance apparente rayonnée de 4400 watts.
Le 12 juillet, CBVT a reçu l'autorisation de diminuer sa puissance apparente rayonnée de 252 000 watts à 132 000 watts. En outre, l'émetteur serait exploité depuis un nouveau site au Mont-Bélair. Ces modifications réduiraient légèrement la couverture vers l'est, tout en l'augmentant vers l'ouest d'environ 40 km.

2004

Le 29 septembre, CBVT a reçu l'autorisation de réduire sa puissance apparente rayonnée de 132 000 à 128 800 watts.
Le 30 septembre, CBVT a reçu l'autorisation de diminuer sa puissance apparente rayonnée moyenne de 4400 watts à 3150 watts et d'augmenter la hauteur de l'antenne proposée pour son émetteur à Sainte-Famille.

2005

Le 22 juillet, CBVT a reçu l'autorisation de transmettre des services de télévision numérique transitoire à Québec, depuis un site au Mont-Bélair. Ces services seraient offerts sur le canal 12VL avec une puissance apparente rayonnée moyenne de 1020 watts.

2009

Le 12 mai, le CRTC a renouvelé la licence de CBVT, de même que des réémetteurs suivants: CBVT-DT Québec, CBGAT Matane, CBGAT-1 Mont-Climont, CBGAT-10 Mont-Louis-en-Haut, CBGAT-11 Sainte-Anne-des- Monts, CBGAT-13 Rivière-à-Claude, CBGAT 14-Carleton, CBGAT-15 Chandler, CBGAT-16 Cloridorme, CBGAT-17 Gaspé, CBGAT-18 L'Anse-à-Valleau, CBGAT-19 Lac-Humqui, CBGAT-2 Murdochville, CBGAT-20 Percé, CBGAT-21 Port-Daniel (partie orientale), CBGAT-22 Rivière-au-Renard, CBGAT-23 Les Méchins, CBGAT-3 Grande-Vallée, CBGAT-4 Mont-Louis, CBGAT-5 Causapscal, CBGAT-6 Chap-Chat, CBGAT-7 Saint-René-de-Matane, CBGAT-8 Marsoui, CBGAT-9 Grose-Morne, CBST Sept-Îles, CBST-1 Havre-St-Pierre, CBST-11 Harrington Harbour, CBST-12 Tête-à-la-Baleine, CBST-13 La Tabatière, CBST-14 Saint-Augustin-Saguenay, CBST-15 Vieux-Fort, CBST-16 Rivière-Saint-Paul, CBST-17 Blanc-Sablon, CBST-18 Longue-Pointe-de-Mingan, CBST-19 Baie-Comeau, CBST- 6 Rivière-au-Tonnerre, CBST-7 Aguanish / Natashquan, CBST-8 Baie-Johan-Beetz, CBST-9 Gethsemani / La Romaine, CBVT-2 Sainte-Famille, CBVT-Lac-Mégantic 3, CBVT-4 Lac-Etchemin, CBVT-5 Saint-Fabien-de-Panet, CBVT-6 Beauceville, CBVT-7 Tewkesbury, CBVT-8 Stoneham , CBVT-9 Thetford Mines, CJBR-TV Rimouski, et CJBR-TV-1 Latour.

2010

Le 19 mars, le CRTC a approuvé une demande présentée par la Société Radio-Canada en vue d'exploiter une nouvelle station de télévision régionale à Rimouski. CJBR-TV Rimouski diffuserait un minimum de cinq heures de programmation locale et régionale. À la demande de la SRC, une licence de courte durée serait délivrée à la nouvelle station de sorte que le renouvellement de la licence coïnciderait avec le renouvellement de la licence pour le réseau de télévision de langue française de la SRC. En conséquence, la licence viendrait à échéance le 31 août 2010. Le Conseil a également approuvé une demande de la SRC en vue de modifier la licence de radiodiffusion de la station CBVT Québec de sorte que cette dernière transférerait les émetteurs suivants à la nouvelle station de télévision régionale CJBR-TV Rimouski.

CBVT, 2010: CBGAT Matane, CBGAT-1 Mont-Climont, CBGAT-2 Murdochville, CBGAT-3 Grande-Vallée, CBGAT-4 Mont-Louis, CBGAT-5 Causapscal, CBGAT-6 Cap-Chat, CBGAT-7 Saint- René-de-Matane, CBGAT-8 Marsoui, CBGAT-9 de Gros-Morne, CBGAT-10 Mont-Louis-en-Haut, CBGAT-11 Sainte-Anne-des-Monts, CBGAT-13 Rivière-à-Claude, CBGAT-14 Carleton, CBGAT-15 Chandler, CBGAT-16 Cloridorme, CBGAT-17 Gaspé, CBGAT-18 L'Anse-à-Valleau, CBGAT-19 Lac-Humqui, CBGAT-20 Percé, CBGAT-21 Port-Daniel-Gascons , CBGAT-22 Rivière-au-Renard, CBGAT-23 Les Méchins, CBST Sept-Îles, CJBR-TV-1 Latour, CBST-1 Havre-Saint-Pierre, CBST-6 Rivière-au-Tonnerre, CBST-7 Aguanish -Natashquan, CBST-8 Baie-Johan-Beetz, CBST-9 Gethsémani / La Romaine, CBST-11 Harrington Harbour, CBST-12 Tête-à-la-Baleine, CBST-13 La Tabatière, CBST-14 Saint-Augustin (Saguenay), CBST-15 Vieux-Fort, CBST-16 Rivière-Saint-Paul, CBST-17 Blanc-Sablon, CBST-18 Longue-Pointe-de-Mingan et CBST-19 de Baie-Comeau. La SRC a précisé que sa demande en vue de modifier la licence de CBVT Québec était conditionnelle à l'approbation de la demande de la SRC en vue d'obtenir une licence de radiodiffusion afin d'exploiter une nouvelle station de télévision régionale à Rimouski.  La titulaire a fait remarquer que jusqu'en 1991, elle avait exploité des stations de télévision régionales dans l'Est du Québec, soit les stations CBGAT Matane, CJBR-TV Rimouski et CBST Sept-Îles. Ces stations ont été fermées à sa demande et converties en réémetteurs de la station CBVT Québec. La fermeture de ces stations a fait en sorte de réduire sensiblement l'accès à une programmation locale et régionale pour les citoyens de l'Est du Québec. La SRC a déclaré vouloir maintenant convertir l'émetteur CJBR-TV en station régionale afin de continuer à desservir la population de l'Est du Québec. La SRC a indiqué qu'elle comptait augmenter ses engagements à l'égard de la production d'émissions locales et régionales pour cette région. De plus, la SRC a demandé l'autorisation de solliciter de la publicité locale dans le territoire desservi par la station régionale et ses émetteurs. Elle a indiqué que les revenus découlant de la vente de publicité locale lui permettraient non seulement de poursuivre la diffusion du bulletin de nouvelles Le Téléjournal/Est du Québec, mais aussi de convertir l'émetteur de CJBR-TV Rimouski au mode numérique. Enfin, selon la SRC, l'approbation de sa demande pour une nouvelle station régionale contribuerait à la poursuite des objectifs du Conseil concernant les nouvelles locales et à la diversité des voix. De plus, les régions de Québec et celles de l'Est du Québec bénéficieraient d'une augmentation des engagements globaux de la SRC au titre de la programmation locale et régionale.
Le 9 août, le CRTC a renouvelé administrativement la licence de CBVT-DT et de CBVT (de même que de ses émetteurs) et ce, jusqu'au 31 mars 2011.
Le 17 novembre, le CRTC a approuvé la demande présentée par Société Radio-Canada en vue de modifier la licence de CBVT-TV de manière à ajouter un émetteur numérique post-transitoire pour desservir la population de Québec. L'émetteur numérique post-transitoire continuerait en opération selon les mêmes paramètres techniques que les transmissions DTV déjà autorisées, à savoir sur le canal 12 avec une puissance apparente rayonnée moyenne de 1 020 watts (PAR maximale de 2 450 watts avec une hauteur effective d'antenne au-dessus du sol moyen de 500,1 mètres). Suite à l'approbation de cette demande, et à la demande de la titulaire, le Conseil a révoqué la licence de radiodiffusion de l'entreprise de télévision numérique transitoire CBVT-DT Québec - cette licence ayant été accordée conformément à la Décision de radiodiffusion 2005-344.



2011

 Le 29 mars, le CRTC a renouvelé administrativement la licence pour CBVT-TV jusqu'au 31 août 2012. Le Conseil a noté qu'il n'avait pas l'intention de renouveler les autorisations pour les émetteurs analogiques de pleine puissance opérant dans les marchés obligatoires ou sur les canaux 52 à 69 à l'extérieur des marchés obligatoires au-delà du 31 août 2011. À cette époque, le Conseil s'attendait à ce que les titulaires de permis reçoivent l'autorisation nécessaire pour diffuser en numérique. En outre, le Conseil a imposé la condition de licence suivante sur les stations opérant dans les marchés obligatoires ou sur les canaux 52 à 69 à l'extérieur des marchés obligatoires: sauf autorisation du Conseil, la titulaire ne devait ni transmettre de signaux de télévision analogiques au-delà du 31 août 2011 sur des marchés obligatoires désignés comme tels par le Conseil dans la politique réglementaire de radiodiffusion 2011-184, ni transmettre de signaux de télévision sur les canaux 52 à 69. Le CRTC a également fait noter que conformément à la Politique réglementaire de radiodiffusion 2010-69, il n'avait pas l'intention de renouveler les autorisations d'exploiter des émetteurs numériques transitoires inclus dans ces licences, au-delà du 31 août 2011.
Le 16 août, le CRTC a approuvé la demande faite par la Société Radio-Canada en vue de modifier la licence de CBVT-4 Lac-Etchemin. Cette modification visait à changer le statut de l'émetteur de station protégée à celui de station non protégée de faible puissance. Comme les paramètres techniques approuvés lors de cette décision s'appliquaient aux services de télévision non protégés de faible puissance, le Conseil a rappelé à la requérante qu'elle aurait à choisir un autre canal si jamais le ministère de l'Industrie l'exigeait.
La date limite pour la conversion de la télévision analogique au numérique dans les marchés obligatoires a été fixée au 31 août. A cette date, CBFT-TV canal 11 (analogique) a été supprimée: elle a été remplacée aussitôt par CBVT-DT canal 12 (canal virtuel 11,1). Il était prévu que CBVT-DT déplace ses opérations en décembre au canal 25 afin d'éviter ses opérations sur le canal 12 n'interfère avec les transmissions de CFCF-DT (Montréal), cette dernière diffusant également sur le canal 12.
Le 1er novembre, le CRTC a approuvé la demande faite par la Société Radio-Canada relativement à la licence de CBVT-TV Québec, afin de changer les paramètres techniques de son émetteur numérique CBVT-DT Québec. L'émetteur se déplacerait du canal 12 au canal 25. La puissance apparente rayonnée moyenne de l'émetteur augmenterait de 1 020 à 126 100 watts (avec une PAR maximale de 2 450 à 291 000 watts et une hauteur effective d'antenne au-dessus du sol moyen de 500,1 à 515,4 mètres.) Par la même occasion, le Conseil a rappelé à la SRC que cette dernière s'était engagée à informer les téléspectateurs du changement de canal et à les inciter, au moyen de ses bulletins de nouvelles locales diffusées à la télévision et à la radio, à faire une nouvelle recherche des chaînes en utilisant leurs syntoniseurs numériques.
Le CRTC a approuvé un amendement à la licence de CBVT-DT Québec en vue de supprimer l'émetteur CBVT-TV-2 Sainte-Famille.

2012

Le 17 juillet, le CRTC a approuvé la demande de modifier les licences de 23 stations de télévision de langues anglaise et française exploitées par la Société Radio-Canada afin de supprimer toute référence aux émetteurs analogiques. La SRC prévoyait de cesser l'exploitation de tous ces émetteurs le 31 juillet 2012. Les licences des émetteurs suivants ont été supprimées de la licence de CBVT-DT: CBVT-6 Beauceville, CBVT-4 Lac-Etchemin, CBVT-3 Lac-Mégantic, CBVT -5 Saint-Fabien-de-Panet, CBVT-8 Stoneham, Tewkesbury CBVT-7, et CBVT-9 Thetford Mines.
Le 9 août, le CRTC a renouvelé administrativement la licence de CBVT-DT jusqu'au 31 août 2013.

2013

Le 28 mai, le CRTC a renouvelé la licence de CBVT-DT pour une durée de cinq ans, jusqu'au 31 août 2018.

2018

 Le 30 avril, le CRTC approuvait la demande présentée par la SRC visant à modifier le périmètre de rayonnement autorisé de CBVT-DT, en augmentant la PAR moyenne de 103 300 à 128 300 watts et la PAR maximale de 291 000 à 361 700 watts.

The story continues elsewhere...
Effective September 1st 2019, we will only be adding new material to these station histories in exceptional circumstances. Our intent to chronicle the early days of these radio and television stations has been achieved, and many new sources and technologies, from the
CRTC website to Wikipedia, and others, are now regularly providing new information in these areas.
CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires