CBOFT-DT

CBOFT-DT, SRC-TV, Ottawa

Société Radio-Canada

StationAnnéeChannelNetwork AffiliateProp./Info
CBOFT-DT
2011
9.1 (9)
SRC
Société Radio Canada
CBOFT-TV
1955
9
SRC
Société Radio Canada
1954

La SRC a inauguré la station de langue anglaise CBMT, permettant ainsi à CBFT de diffuser uniquement en français à Montréal. En parallèle, la SRC planifiait de mettre en ondes une station de télévision de langue française à Ottawa. Initialement, CBOT diffusait des émissions dans la capitale dans les deux langues. Il était prévu que CBOT devienne une station uniquement de langue anglaise, une fois que la nouvelle station de langue française entrerait en ondes. Comme CBFT aurait des difficultés à fournir une programmation complète de langue française, on espérait que l'inauguration de la nouvelle station à Ottawa permettrait de répartir les coûts de la programmation entre les deux stations.
Pour l'instant, comme la SRC prévoyait avoir une seule station de télévision sur un marché donné, CBOT suivrait une directive voulant que 30% des émissions soit de langue française. CBOT est entré en ondes le 2 juin.
Le gouvernement fédéral a modifié sa politique, permettant ainsi à la SRC d'avoir une deuxième station de télévision à Ottawa ... celle-ci diffuserait uniquement en français. L'émetteur de la nouvelle station serait vraisemblablement situé dans le même bâtiment que l'émetteur de CBOT. Comme les installations de production en direct n'étaient pas encore prêtes à Ottawa, les émissions se feraient transmettre par micro-ondes à partir de Montréal ou expédier sur pellicule. À cette époque, CBOT diffusait environ 25% d'émissions en français.

 

 

1955

Le directeur de Radio-Canada pour l'Ontario, Ira Dilworth, a nommé H.G. Walker au poste de directeur adjoint pour l'Ontario.
Le 24 juin, la Société Radio-Canada a diffusé une émission inaugurale spéciale pour marquer l'entrée en ondes de CBOFT, l'augmentation de puissance de CBOT et le début des transmissions distinctes dans chacune des deux langues sur une base régulière. Cette émission a été diffusée à Québec, Montréal et par chacune des deux stations à Ottawa. Elle a compris une brève allocution dans les deux langues par l'hon. James J. McCann, ministre du Revenu national, par A. D. Dunton, président du conseil de Radio-Canada, et par Alphonse Quimet, directeur général de Radio-Canada. Produite par Pierre Normandin, l'émission a présenté des interprétations d'une série de numéros vocaux et instrumentaux faites par des artistes de la région d'Ottawa, accompagnés de Cammie Howard et son orchestre. Pour célébrer l'entrée en ondes de CBOFT, CBFT Montréal a diffusé une émission spéciale de présentation d'une demi-heure à 20h00, soit juste avant l'émission inaugurale.
CBOFT-TV opérait sur le canal 9 à partir d'un émetteur situé à Camp Fortune, au Québec. Les studios et bureaux de CBOFT se trouvaient au 250, rue Lanark à Ottawa. CBOT canal 4 avait été en ondes à Ottawa depuis 1953. Pendant un premier temps, CBOT avait diffusé dans les deux langues. Une fois CBOFT entré en ondes, CBOT allait pouvoir se consacrer à une programmation uniquement de langue anglaise.
Georges Huard a été nommé directeur de CBOFT dès la mise en ondes de la nouvelle station. Il avait été directeur de la station de radio CBAF à Moncton et s'était installe à Ottawa en 1955 en tant que superviseur des opérations de télévision de la SRC dans la ville. Il avait également servi d'adjoint de Charles Wright, directeur de CBOT-TV avant d'assumer ses nouvelles fonctions à CBOFT.

1957

1957
CBOFT avait une puissance apparente rayonnée de 31 000 watts vidéo et 17 000 watts audio.

 

1958

1958
Selon Elliott-Haynes, CBOFT atteignait à cette époque un total de 152 902 téléspectateurs adultes chaque jour.
Nommé directeur pour l'Ontario et pour les réseaux anglais, H. G. Walker a succédé à Ira Dilworth qui est devenu directeur de l'évaluation des émissions.

1964

Le 24 juillet, CBOF-AM est entré en ondes.

 

1965

La puissance apparente rayonnée de CBOFT était inchangée depuis 1957.

 

Undated

La puissance apparente rayonnée a augmenté à 128 000 watts vidéo et 25 600 watts audio.

 

1973

Le 12 janvier, le CRTC a approuvé un nouvel émetteur pour retransmettre CBOFT à Rapides-des-Joachims, Québec. Le 18 janvier, un émetteur supplémentaire de CBOFT a été approuvé à Chapleau, Québec.

 

1974

CBOF-FM est entré en ondes le 12 septembre.
A cette époque, CBOFT diffusait une heure de nouvelles locales tous les soirs, Tout à l'heure, de 18h00 à 19h00.
Le 15 décembre, CBOFT-1 Chapleau et CBOFT-2 Rapides-des-Joachims (au Québec) sont entrés en ondes.

1981

CBOFT-3 Notre-Dame-du-Laus, Québec est entré en ondes le 15 décembre.

 

1990-91

Le 5 décembre 1990, la Société Radio-Canada a annoncé son intention de mettre en oeuvre, avec effet immédiat, diverses réductions dans les services et d'autres mesures destinées à combler un déficit budgétaire estimé à environ 108 millions de dollars pour l'exercice à venir. Parmi les réductions la SRC visait à changer le statut de CBLFT-TV Toronto (et de ses réémetteurs, y compris CBEFT Windsor): dorénavant CBLFT-TV Toronto rediffuserait à temps plein les signaux de CBOFT-TV Ottawa. Le CRTC a approuvé ces modifications en date du 28 juin 1991.

 

1993

Le 10 juin, CBOFT-TV a reçu l'autorisation de déplacer l'émetteur de CBLFT-7 Espanola du canal 11 au canal 4 et d'augmenter la puissance d'émission de 8,9 watts à 10 watts. Global Communications Limited a reçu l'autorisation d'utiliser le canal 11 à Sudbury. Dès que Global est entré en ondes, CBLFT-7 s'est déplacé au canal 4.

 

1995

Le 8 mars, le CRTC a approuvé la demande de modification de la licence de CBOFT Ottawa en déplaçant son émetteur CBLFT-24 Dubreuilville du canal 7 au canal 11. La SRC a noté que ce changement permettrait d'améliorer la qualité du service dans la région de Dubreuilville.
Le 28 août, CBOFT a reçu l'autorisation de supprimer l'émetteur de CBLFT-16 Driftwood, car entretemps ce dernier était devenu obsolète

1996

Le 25 avril CBOFT a reçu l'autorisation de diminuer la puissance rayonnée de CBLFT Toronto de 1.760.000 watts à 615 600 watts. Le changement se traduirait par une légère réduction dans les contours de couverture de la station sans pratiquement aucun impact sur le service fourni aux zones peuplées. Les zones non couvertes par CBLFT recevraient un signal de bonne qualité de CBLFT-8 Kitchener, CBLFT-11 Barrie ou CBLFT-12 Peterborough.
Le 28 août, CBOFT a reçu l'autorisation de déplacer l'émetteur de CBLFT-21 Gogama du canal 23 au canal 12 et d'en diminuer sa puissance apparente rayonnée de 4 400 watts à 468 watts. Ainsi, en remplaçant l'émetteur UHF existant par un émetteur VHF de moindre puissance, CBOFT a réduit ses coûts d'exploitation tout en maintenant la zone de couverture. 

2000

Dès cette année, les émetteurs ontariens suivants retransmettaient la programmation de CBOFT: CBEFT Windsor, CBLFT Toronto, CBLFT-1 Sturgeon Falls, CBLFT-2 Sudbury, CBLFT-3 Timmins, CBLFT-4 Kapuskasing, CBLFT-5 Hearst, CBLFT-6 Elliot Lake, CBLFT-7 Espanola, CBLFT-8 Kitchener, CBLFT-9 London, CBLFT-10 Chatham, CBLFT-11 Barrie, CBLFT-12 Peterborough, CBLFT-13 Belleville, CBLFT-14 Kingston, CBLFT-15 Penetanguishene, CBLFT-17 Sarnia, CBLFT-18 Thunder Bay, Nipigon CBLFT-19, CBLFT-20 Sault-Ste-Marie, CBLFT-21 Gogama, CBLFT-22 Chapleau, CBLFT-23 Wawa, CBLFT-24 Dubreuilville, CBLFT-25 Manitouwadge, CBLFT-26 Geraldton et CBLFT-27 Mattawa. Émetteurs au Québec: CBOFT-1 Chapleau, CBOFT-2 Rapides-des-Joachims, CBOFT-3 Notre-Dame-du-Laus, et CBFST-2 Témiscaming.

 

2004

Le 13 septembre, CBC / SRC Ottawa a inauguré ses transmissions à partir de nouveaux studios et bureaux situés au181, rue Queen. Ce transfert a mis un terme à l'éparpillement des opérations à travers la ville, les émissions radiophoniques ayant jusque-là été diffusées depuis le Château Laurier et les émission télévisées à partir de locaux situés dans la rue Lanark

 

2005

Le 21 octobre, CBOFT a reçu l'approbation d'exploiter une station de télévision numérique transitoire à Ottawa avec un émetteur à Toronto. L'émetteur à Ottawa serait exploité à partir de Camp Fortune, au Québec, sur le canal 22VU avec une puissance apparente rayonnée moyenne de 36 300 watts. L'émetteur à Toronto serait exploité à partir de la tour du CN sur le canal 24C avec une PAR de 2 500 watts. Comme CBLFT servait de station réémettrice de CBOFT, la SRC a cédé la licence numérique déjà obtenue pour CBLFT, afin de rediffuser les émissions numériques de CBOFT une fois la conversion numérique de cette dernière complétée. a rebroadcaster of CBOFT. 

 

 

2006

Le 1er septembre, CBOFT-DT a inauguré ses transmissions numériques.

2009

Le 12 mai, le CRTC a renouvelé la licence de CBOFT, y compris les réémetteurs suivants: CBOFT-DT Ottawa, CBOFT-DT-1 Toronto, CBEFT Windsor, CBLFT Toronto, CBLFT-1 Sturgeon Falls, CBLFT-10 Chatham, CHLFT-11 Barrie, CBLFT -12 Peterborough, CBLFT-13 Belleville, CBLFT-14 Kingston, CBLFT-15 Penetanguishene, CBLFT-17 Sarnia, CBLFT-18 Thunder Bay, CBLFT-19 Nipigon, CBLFT-2 Sudbury, CBLFT-20 Sault-Ste-Marie, CBLFT-21 Gogama, CBLFT-22 Chapleau, CBLFT-23 Wawa, CBLFT-24 Dubreuilville, CBLFT-25 Manitouwadge, CBLFT-26 Geraldton, CBLFT-27 Mattawa, CBLFT-3 Timmins, CBLFT-4 Kapuskasing, CBLFT-5 Hearst, CBLFT-6 Elliot Lake, CBLFT-7 Espanola, CBLFT-8 Kitchener et CBLFT-9 London. Au Québec: CBFST-2 Témiscaming, CBOFT-1 Chapleau, CBOFT-2 Rapides-des-Joachims, et CBOFT-3 Notre-Dame-du-Laus.

 

2010

2010
Le 28 avril, le CRTC a approuvé une demande présentée par la Société Radio-Canada visant à exploiter une nouvelle station de télévision régionale à Toronto. CBLFT-TV Toronto devait diffuser un minimum de cinq heures de la programmation locale par semaine, en moyenne sur une base annuelle, destinée aux téléspectateurs de Toronto et une grande partie de l'Ontario. Le Conseil a également approuvé une demande de la SRC en vue de modifier la licence de la station CBOFT-TV Ottawa afin de transférer les émetteurs suivants à la nouvelle station de télévision régionale CBLFT-TV Toronto:

CBOFT, 2010: CBLFT-1-TV Sturgeon Falls, CBLFT-2-TV Sudbury, CBLFT-3-TV Timmins, CBLFT-4-TV Kapuskasing, CBLFT-5-TV Hearst, CBLFT-6-TV Elliot Lake, CBLFT-7-TV Espanola, CBLFT-8-TV Kitchener, CBLFT-9-TV London, CBLFT-10-TV Chatham, CBLFT-11-TV Barrie, CBLFT-12-TV Peterborough, CBLFT-13-TV Belleville, CBLFT-14 -TV Kingston, CBLFT-15-TV Penetanguishene, CBLFT-17-TV Sarnia, CBLFT-18-TV Thunder Bay, CBLFT-19-TV Nipigon, CBLFT-20-TV Sault-Ste-Marie, CBLFT-21-TV Gogama, CBLFT-22-TV Chapleau, CBLFT-23-TV Wawa, CBLFT-24-TV Dubreuilville, CBLFT-25-TV Manitouwadge, CBLFT-26-TV Geraldton, CBLFT-27-TV Mattawa , CBEFT Windsor et CBFST-2-TV Témiscamingue. Le Conseil a également approuvé la demande de la SRC en vue de modifier la licence de radiodiffusion de la station CBOFT-DT Ottawa afin de transférer l'émetteur de CBLFT-DT Toronto à la nouvelle station de télévision régionale CBLFT-TV Toronto. La titulaire a fait remarquer que jusqu'en 1991, elle avait exploité une station de télévision de langue française régionale à Toronto, soit CBLFT-TV. Cette station a été fermée à la demande de la titulaire, devenant ainsi un réémetteur de la station CBOFT-TV Ottawa. La SRC souhaitait maintenant convertir l'émetteur CBLFT-TV en station régionale afin d'offrir sur une base régulière une programmation locale et régionale à la population de la région de Toronto. La SRC a précisé qu'elle offrait présentement une programmation locale lorsqu'elle effectuait un détachement de la station CBOFT-TV Ottawa. Cependant, cette offre de programmation locale ne découlait d'aucune obligation réglementaire ou de condition de licence particulière. La SRC a indiqué vouloir augmenter ses engagements à l'égard de la production d'émissions locales et régionales pour la région de Toronto. De plus, la SRC a demandé l'autorisation de solliciter de la publicité locale dans le territoire desservi par la station régionale et ses émetteurs. CBLFT devait produire au moins cinq heures par semaine, en moyenne sur une base annuelle, de programmation locale destinée aux téléspectateurs de Toronto et d'une grande partie de l'Ontario.
Aux fins de cette condition de licence, "programmation locale" signifie " programmation produite par des stations locales qui ont un personnel local ou une programmation créée par des producteurs indépendants locaux qui reflète les besoins et les intérêts propres à la population du marché de Toronto et les environs ".
Le 9 août, le CRTC a renouvelé administrativement la licence de CBOFT-DT et CBOFT (et ses émetteurs) jusqu'au 31 mars 2011.

 

2011

2011
Le 29 mars, le CRTC a renouvelé administrativement la licence de CBOFT-TV jusqu'au 31 août 2012. Le Conseil a noté qu'il n'avait pas l'intention de renouveler les autorisations pour les émetteurs analogiques de pleine puissance opérant dans les marchés obligatoires ou sur les canaux 52 à 69 à l'extérieur des marchés obligatoires au-delà du 31 août, 2011.

En ce moment, le Conseil s'attendait à ce que les titulaires reçoivent l'autorisation nécessaire pour diffuser en numérique. En outre, le Conseil a imposé la condition de licence suivante sur les stations opérant dans les marchés obligatoires ou sur les canaux 52 à 69 à l'extérieur des marchés obligatoires: sauf autorisation par le Conseil, la titulaire ne devait ni transmettre de signaux de télévision analogiques au-delà du 31 août 2011 dans les marchés obligatoires tels que définis par le Conseil dans la Politique réglementaire de radiodiffusion 2011-184 ni transmettre de signaux de télévision sur les canaux 52 à 69. Le CRTC a également fait remarquer que conformément à la Politique réglementaire de radiodiffusion 2010-69, il n'avait pas l'intention de renouveler les autorisations d'exploiter des émetteurs numériques transitoires inclus dans ces licences, au-delà du 31 août 2011.
Le CRTC a approuvé la modification de la licence de CBOFT-TV en vue d'ajouter un émetteur de télévision numérique post-transition sur le canal 9 avec une puissance apparente rayonnée maximale de 3 500 watts (moyenne 1800 watts). Une antenne directionnelle serait utilisée sur le site existant de Camp Fortune avec une hauteur effective de 424,9 mètres.
La date limite pour la conversion de l'analogique au numérique dans les marchés obligatoires a été fixée au 31 août. CBOFT-DT opérait sur le canal numérique transitoire 22. Le 31 août, le canal analogique 9 a été supprimé et CBOFT s'est déplacé du canal 22 transitoire vers le canal numérique post-transitoire 9 (canal analogique d'origine) - canal virtuel 9,1.

 

2012

Le 5 avril, le CRTC a approuvé la demande de la SRC visant à modifier les paramètres techniques de CBOFT-DT Ottawa en augmentant sa puissance apparente rayonnée moyenne de 1 800 à 282 000 watts (PAR maximale de 3 500 à 480 000 watts), en diminuant la hauteur effective de l'antenne au-dessus du sol moyen de 424,9 à 397,7 mètres, et en la transférant du canal 9 au canal 33. Suite à cette transition vers le numérique, la SRC a noté qu'elle avait reçu de nombreuses plaintes concernant les problèmes de réception du signal de CBOFT-DT dans la région d'Ottawa-Gatineau. La SRC a donc proposé cet amendement afin de remédier aux problèmes de réception.
Le 17 juillet, le CRTC a approuvé la demande visant à modifier les licences de 23 stations de télévision de langues anglaise et française exploitées par la Société Radio-Canada afin de supprimer toute référence aux émetteurs analogiques. La SRC prévoyait de cesser l'exploitation de tous ces émetteurs le 31 juillet 2012. Les licences pour les émetteurs suivants ont été supprimées de la licence de CBOFT-DT: CBOFT-1 Chapleau, CBOFT-3 Notre-Dame-du-Laus, et CBOFT-2 Rapides-des-Joachims (au Québec).
Le 9 août, le CRTC a renouvelé administrativement la licence de CBOFT-DT jusqu'au 31 août 2013.

2013

Le 28 mai, le CRTC a renouvelé la licence de CBOFT-DT pour une durée de cinq ans, jusqu'au 31 août 2018.

 

CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires