CBAFT-DT

CBAFT-DT, Moncton

Société Radio-Canada

1959

                                                   
 CBAFT est entré en ondes le 21 décembre à 18 h 25.

1960

Sydney Kennedy a été nommé directeur de Radio-Canada en Atlantique, succédant au capitaine W.E.S. Briggs. Kennedy avait déjà été directeur de la programmation pour la région de l'Atlantique depuis 1952. Ses débuts dans la radiodiffusion remontaient à 1937, a quel moment il avait commencé à travailler pour CFCY. Par la suite, en mai 1941, il avait intégré Radio-Canada Halifax en tant qu'opérateur. Devenu annonceur à Sackville, il avait regagné Halifax en 1942 comme annonceur en chef, devenant producteur en 1944 et directeur de la station en 1948. Briggs avait commencé à la radio en 1935. Il avait intégré Radio-Canada Ottawa en 1937, en tant que producteur d'événements spéciaux, commentateur de l'actualité et ensuite directeur de la station. En 1938, il avait été nommé directeur adjoint pour la région de l'Atlantique et directeur pour cette même région en 1945. Il avait ouvert CBI en 1948, CBAF et CBHT en 1954, les trois satellites de CBHT en 1958, et CBAFT en 1959.

1965

À cette époque, CBAFT canal 11 avait une puissance apparente rayonnée de 10 060 watts vidéo et 5030 watts audio.

1968

CBAFT utilisait un émetteur à partir d'une nouvelle tour de 433 pieds. Sa puissance apparente rayonnée est passée de 18 000 watts / vidéo 9000 watts audio à 325 000 watts / vidéo 65 000 watts audio. Outre les téléspectateurs résidant à Moncton, ces améliorations permettaient à la station d'atteindre 15 000 téléspectateurs francophones de plus dans les comtés de Westmorland, Albert, Kent, Northumberland (sud), Sunbury, Kings, Queens et à Saint-Jean. Par ailleurs, les téléspectateurs dans le comté de Cumberland (Nouvelle-Écosse) et dans la partie nord-ouest de l'Île du Prince-Édouard pouvaient maintenant capter les émissions de CBAFT.

1969

Un réémetteur de CBAFT Moncton a été approuvé. Installé à Yarmouth N-É sur le canal 4, ce réémetteur utilisait une tour de 558 pieds munie d'une antenne directionnelle et disposait d'une puissance apparente rayonnée de 2600 watts vidéo et 410 watts audio. Il recevait la programmation de CBAFT par micro-ondes

1970

Le 1er septembre, CBAFT a déménagé ses studios et bureaux dans la rue Archibald.

1973

CBAFT a été autorisé à installer de nouveaux émetteurs à Neguac (canal 3) et à Fredericton et Saint-Jean (canal 5).

1974

Lors du renouvellement de la licence de CBAFT, les émetteurs de rediffusion suivants ont également été renouvelés (cette liste peut ne pas représenter tous les émetteurs exploités par CBAFT à l'époque, car certaines licences ont pu être renouvelées à d'autres moments): Nouvelle-Écosse - CBHFT Halifax, CBHFT-1 Yarmouth, CBHFT-2 Mulgrave, CBHFT-3 Sydney et CBHFT-4 Chéticamp; Québec - CBIMT Îles-de-la-Madeleine.

2000

En 2000, CBAFT exploitait les émetteurs suivants: Nouveau-Brunswick - CBAFT-1 Fredericton / Saint-Jean, CBAFT-2 Edmundston, CBAFT-3 Neguac / Allardville, CBAFT-4 Grand Falls, CBAFT-7 Campbellton, CBAFT-8 Saint-Quentin, CBAFT-9 Kedgwick et CBAFT-10 Fredericton. Nouvelle-Écosse - CBHFT Halifax, CBHFT-1 Yarmouth, CBHFT-2 Mulgrave, CBHFT-3 Sydney, CBHFT-4 Chéticamp, CBHFT-5 Middleton, CBHFT-6 Digby, CBHFT-7 New Glasgow et CBHFT-8 Weymouth. Île-du-Prince-Édouard - CBAFT-5 Charlottetown et CBAFT-6 Saint Edward / Saint-Louis.
Le 16 novembre, CBAFT-2 Edmundston a reçu l'autorisation d'augmenter sa puissance apparente rayonnée de 8500 watts à 19 500 watts. Ce changement lui a permis d'améliorer la couverture à l'ouest de la ville dans les communautés de Clair, Lac Baker et Saint-François-de-Madawaska.

2006

Le 21 avril, CBAFT a reçu l'autorisation de diminuer sa puissance apparente rayonnée de 163 000 à 137 700 watts et d'augmenter la hauteur de l'antenne. Ce changement a fait suite au remplacement des anciennes installations de transmission.

2009

Le 12 mai, le CRTC a renouvelé la licence de CBAFT, de même que des réémetteurs suivants - Nouveau-Brunswick: CBAFT-1 Fredericton / Saint-Jean, CBAFT-10 Fredericton, CBAFT-2 Edmundston, CBAFT-3 Neguac, CBAFT-4 Grand Falls, CBAFT-7 Campbellton, CBAFT-8 Saint-Quentin et CBAFT-9 Kedgwick. Île-du-Prince-Édouard: CBAFT-5 Charlottetown et CBAFT-6 Saint Edward / Saint-Louis. Nouvelle-Écosse: CBHFT Halifax, CBHFT-1 Yarmouth, CBHFT-2 Mulgrave, CBHFT-3 Sydney, CBHFT-4 Chéticamp, CBHFT-5 Middleton, CBHFT-6 Digby, CBHFT-7 New Glasgow et CBHFT-8 Weymouth.

2010

Le 28 juillet, le CRTC a approuvé les demandes présentées par Radio-Canada en vue de modifier les licences pour CBAFT Moncton, en ajoutant les émetteurs CBFNT Port-au-Port et CBFJ-TV Saint-Jean, et pour CBFT Montréal en supprimant les émetteurs CBFNT et CBFJ-TV. Dorénavant, au lieu de diffuser la programmation de CBFT, CBFNT et CBFJ-TV rediffuseraient la programmation de CBAFT, afin de desservir adéquatement la population de Port-au-Port et de Saint-Jean.
Le 9 août, le CRTC a renouvelé administrativement la licence de CBAFT et de ses émetteurs jusqu'au 31 mars 2011.

2011

Le 29 mars, le CRTC a renouvelé administrativement la licence de CBAFT-TV jusqu'au 31 août 2012. Le Conseil n'entendait pas renouveler les autorisations pour les émetteurs analogiques de pleine puissance opérant dans les marchés obligatoires ou sur les canaux 52 à 69 à l'extérieur des marchés obligatoires au-delà du 31 août 2011. Le Conseil s'attendait à ce que les titulaires de licences obtiennent d'ici là l'autorisation de diffuser en numérique. En outre, le Conseil a imposé la condition de licence suivante aux stations opérant dans les marchés obligatoires ou sur les canaux 52 à 69 à l'extérieur des marchés obligatoires: sauf autorisation par le Conseil, la titulaire de licence ne devait ni transmettre de signaux de télévision analogiques au-delà du 31 août 2011 sur des marchés obligatoires établis comme tels par le Conseil dans sa Politique réglementaire de radiodiffusion 2011-184 ni transmettre de signaux de télévision sur les canaux 52 à 69. Le CRTC a noté également que conformément à la Politique réglementaire de radiodiffusion 2010-69, il n'entendait pas renouveler les autorisations d'exploiter des émetteurs numériques transitoires incorporées dans ces licences, au-delà du 31 août 2011.
Le CRTC a approuvé la modification de la licence de CBAFT-TV visant à ajouter un émetteur de télévision numérique post-transition, sur le canal 11, avec une puissance apparente rayonnée maximale de watts 17 650 (moyenne 7480 watts). Une tour de 227,5 mètres munie d'une antenne directionnelle serait utilisée sur le site existant de Radio-Canada.
Le 16 août, le CRTC a approuvé les demandes présentées par la Société Radio-Canada en vue de continuer à exploiter 22 réémetteurs de télévision analogique jusqu'au 31 août 2012 dans les marchés identifiés par le Conseil comme étant obligatoires pour la conversion à la transmission numérique, et de faire les modifications techniques associées. Cette approbation s'étendait à CBAFT-1 Saint-Jean, CBAFT-10 Fredericton, CBAFT-5 Charlottetown et CBFJ-TV Saint-Jean. Cette approbation de la soumission faite par Radio-Canada et des modifications techniques associées donnerait aux ménages comptant sur un service en direct dans les marchés obligatoires davantage de temps pour trouver d'autres moyens d'accéder aux services de télévision de Radio-Canada. L'approbation de cette soumission présenterait également au Conseil l'occasion de discuter avec Radio-Canada de son projet de système d'émetteur en direct au moment de l'audition de renouvellement de la licence de Radio-Canada, audition prévue désormais pour juin 2012.
La date limite pour la conversion de l'analogique au numérique pour les stations de télévision dans les marchés obligatoires est fixée au 31 août. CBAFT-TV a fait la conversion ce jour-là. Il a continué à diffuser en numérique sur le canal 11 (virtuelle 11.1) - le même canal utilisé jusque-là pour la diffusion analogique.

2012

Le 17 juillet, le CRTC a approuvé la demande faite par Radio-Canada en vue de modifier les licences pour 23 stations de télévision de langues anglaise et française exploitées par la Société, afin de supprimer toute référence aux émetteurs analogiques. Radio-Canada prévoyait de cesser l'exploitation de tous ces émetteurs le 31 juillet 2012. Les licences pour les émetteurs suivants ont été supprimées de la licence de CBAFT-DT: CBAFT-3 Allardville, CBAFT-7 Campbellton, CBAFT-5 Charlottetown (Î.-P.-E.), CBHFT-4 Chéticamp (N.-É.), CBHFT-6 Digby (N.-É.), CBAFT-2 Edmundston, CBAFT-10 Fredericton, CBAFT-1 Fredericton / Saint-Jean, CBAFT-5 Grand Falls, CBHFT Halifax (N.-É.), CBAFT-9 Kedgwick, CBHFT-5 Middleton (N.-É.), CBHFT-2 Mulgrave (N.-É.), CBHFT-7 New Glasgow (N.-É.), CBFNT Port-au-Port (T.-N.), CBAFT-8 Saint-Quentin, CBAFT-6 Saint-Edward / Saint-Louis (Î.-P.-E.), CBFJ-TV Saint-Jean (T.-N.), CBHFT-3 Sydney (N.-É.), CBHFT-8 Weymouth (N.-É.), et CBHFT-1 Yarmouth (N.-É.).
Le 9 août, le CRTC a renouvelé administrativement la licence de CBAFT-DT jusqu'au 31 août 2013.

2013

Le 28 mai, le CRTC a renouvelé la licence de CBAFT-DT pour une durée de cinq ans, jusqu'au 31 août 2018.

CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires