CKMF-FM

CKMF-FM, Énergie 94.3, Montréal

StationAnnéeFréq.PuissanceProp./Info
CKMF-FM
2013
94.3
44,000
Bell Media
CKMF-FM
2001
94.3
44,000
Astral Media Inc.
CKMF-FM
1964
94.3
44,000
CKMF 94.3 (Radiomutuel Inc.)
1964

Le 18 mai, CJMS-FM entrait en ondes. La co-titulaire de la station était CJMS-AM, mais cette station FM était exploitée par l’intermédiaire d’une entreprise distincte, la Corporation Supravox Ltée (également connue sous le nom de Supra-Corp). CJMS-FM diffusait en stéréo à la fréquence 94,3 MHz avec une puissance apparente rayonnée de 40 000 watts. 

1965

A. R. Crépault agissait comme président de la Corporation Supravox Ltée. La programmation de CJMS-FM était totalement indépendante de celle offerte par CJMS-AM.

Sans date

CJMS-FM changeait d’indicatif d’appel, devenant ainsi CKMF.

1970

Le 21 décembre, le CRTC autorisait Raymond, Pierre et Elise Crépault à transférer la propriété de la Corporation Supravox Ltée à la Corporation Civitas Ltée.

1972

Le 7 juin, la Corporation Supravox Ltée recevait l’autorisation de déménager les studios de CKMF du 1700, rue Berri au 225, rue Roy Est.

1980

Suite à une réorganisation d’entreprise, Radiodiffusion Mutuelle 1980 Canada ltée, fusionnait avec CJMS Radio Montréal et CHIC Radio Ltd., formant ainsi Communications Mutuelle 1980 ltée..

En accordant à CKMF un renouvellement de licence à court terme, le CRTC faisait part de son mécontentement, car la station offrait une formule musicale qui s’écartait considérablement de celle autorisée par le Conseil.

1982

Le 30 juin, CKMF fut autorisée à changer de formule, passant de la formule « Middle of the Road » à la formule MOR contemporaine.
Le 30 août, le CRTC approuvait les modifications suivantes: (A) Radiodiffusion Mutuelle 1980 Canada Ltée recevait l'autorisation d'acquérir CKMF-FM de Supervox Corp. Ltd.; (B) lors de la dissolution de Radiodiffusion Mutuelle 1980 Canada Ltée, Radiodiffusion Mutuelle Ltée, recevrait l'autorisation de poursuivre l'exploitation de CJRP-AM et de CHIK-FM (CJRP Radio Provinciale Ltée), CJRS-AM (CJRS Radio Sherbrooke Ltée), CJTR-AM (CJTR Radio Trois-Rivières Ltée) et CJRC-AM (CJRC Radio Capitale Ltée); (C) la fusion de trois structures corporatives  - Radio Mutuelle 1980 Canada Ltée (CJMS-AM, CKMW-AM et CFNY-FM), Supravox Corp. Ltd. et Radiodiffusion Mutuelle Ltée - afin de créer une nouvelle entité corporative - Radiodiffusion Mutuelle Canada Ltée.

1984

Yves Guérard, auparavant président des opérations de Radio Mutuel à Montréal, était maintenant responsable des stations FM de l’entreprise à Montréal, Québec et Trois-Rivières.

Jacques Ouimette devenait directeur des communications pour CKMF / CJMS.

1985

Le 28 août, le CRTC approuvait le transfert du contrôle effectif de Radiodiffusion Mutuelle Canada Ltée. (CJMS et CKMF-FM Montréal, CHIK-FM et CJRP Québec, CJTR Trois-Rivières, CJRC Gatineau ainsi que le réseau Radiomutuel). Cette transaction s'effectuait au moyen du transfert de la totalité des actions émises et en circulation détenues par Radiomutuel inc., société mère de Radiodiffusion Mutuelle Canada Limitée, à Communications Radiomutuel inc., une entreprise ultimement contrôlée par Normand Beauchamp et Paul-Émile Beaulne. Radiomutuel inc. et Communications Radiomutuel inc. seraient ensuite fusionnées afin de créer une seule entité corporative, Communications Radiomutuel inc. ; des actions de classe subordonnée A avec droit de vote seraient émises au nom de la société issue de la fusion, représentant une contrepartie totale de 12 M $, ces actions étant proposées au public. En fin de compte, l'actionnariat de Communications Radiomutuel inc. serait organisé de la façon suivante : 130170 Canada Inc. (une société holding détenue à parité par Beauchamp et Beaulne) détiendrait 63,4% des actions, alors que le public détiendrait le 36,6% restant. La société était auparavant détenue par la famille de feu Raymond Crépault. Avant cette vente, Normand Beauchamp était président de l'entreprise et Paul-Émile Beaulne, vice-président exécutif.

Louise Hurtubise devenait directrice des ventes pour CKMF et CJMS.

1987

Dans son avis public CRTC 1986-240 du 11 septembre 1986, le Conseil rendait publique une demande de la titulaire visant à modifier la licence de radiodiffusion de CKMF-FM Montréal en diminuant la diffusion de musique vocale d’expression française de 65% à 55%. Le Conseil notait que cette demande avait été présentée dans le contexte de l’avis public CRTC 1986-67 du 19 mars 1986 intitulé « Musique populaire de langue française » dans lequel le Conseil se déclarait disposé à autoriser, de façon provisoire et sous certaines conditions, des demandes des titulaires de stations MF en vue d’abaisser leur niveau autorisé de musique vocale de langue française de 65 % à 55 %. Après avoir considéré attentivement toutes les données à sa disposition, dont notamment les difficultés particulières d’approvisionnement en disques de langue française pour les stations de formules musicales rock et « dance », tel que noté dans l’avis public CRTC 1986-67, la situation concurrentielle de CKMF-FM dans le marché de Montréal, les réalisations de la titulaire au chapitre de la promotion du talent canadien ainsi que ses efforts en vue de se conformer à ses engagements au niveau de la musique vocale de langue française, le Conseil décidait d’approuver la proposition visant à diminuer de 65 % à 55 % la diffusion de musique vocale de langue française sur les ondes de CKMF-FM pour une période expirant le 31 mars 1989. En outre, le Conseil exigeait de la titulaire qu’à compter de la date de la présente décision, cette dernière lui fournisse, sur une base hebdomadaire, des autoévaluations portant sur le niveau de musique vocale en français diffusée par CKMF-FM. Le Conseil comptait procéder sous peu à des études de la programmation de cette station afin de vérifier l’état de sa conformité.

1988

Le CRTC rejetait de nouveau la demande présentée par CKMF visant à supprimer les émissions musicales traditionnelles et spéciales. Deux demandes similaires avaient été refusées par le passé, le Conseil ayant déclaré qu’il était très préoccupé par le fait que la compagnie ne se soit pas conformée à plusieurs reprises à cet aspect de sa promesse de réalisation. CKMF-FM serait tenue de continuer à soumettre des rapports hebdomadaires sur le rendement.

1991

À cette époque, CKMF diffusait avec une puissance de 41 400 watts.

Le CRTC accordait à Radiomutuel inc. l’autorisation de continuer à exploiter son réseau satellite FM de langue française provenant de CKMF-FM. Générant près de 65 heures par semaine de programmation, ce réseau avait été exploité sur une base temporaire depuis mars 1990.
  

1994

Le CRTC se disait préoccupé par un certain nombre de stations détenues par Radiomutuel. Dans le cas de CKMF et de sa station sœur CJMS 1280, le CRTC notait qu’il y avait trop peu de créations orales en langue française.

CJMS-AM fut fermée.

1998

CKMF recevait l’autorisation d’exploiter une entreprise de radio numérique transitoire utilisant le système Eureka-147 D.A.B. Localisé sur une site au mont Royal, l’émetteur serait exploité à la fréquence 1452,816 MHz avec une puissance isotrope rayonnée effective de 11 724 watts.

2000

Astral Communications inc. se portrait acquéreuse de Radiomutuel inc.

2007

Le 6 juillet, le CRTC renouvelait la licence de CKFM-FM jusqu’au 31 août 2014. Conditions: La titulaire devrait verser une contribution annuelle de base au développement du contenu canadien. La titulaire devrait consacrer 60% de cette contribution annuelle de base au titre du DCC à FACTOR (une fondation canadienne d’aide à la création d’enregistrements) ou à MUSICACTION.

2009

En août, à des fins de stratégie de marque, la chaîne de stations FM « Énergie » détenue par Astral devenait « NRJ ». Le changement faisait partie d’une entente de licence négociée avec NRJ-FM en France.

Le 28 août, le CRTC renouvelait la licence de radio numérique transitoire de CKMF-DR-1.al Communications inc. se portrait acquéreuse de Radiomutuel inc.

2011

Le 31 août, le CRTC renouvelait administrativement la licence de CKMF-DR-1 jusqu’au 30 avril 2012.

2012

Le 23 avril, le CRTC renouvelait administrativement la licence de radiodiffusion de l'entreprise de programmation de radio numérique CKMF-DR-1 jusqu’au 31 août 2012.
Depuis le 3 septembre, les cinq stations de radio détenues par Astral, à savoir NRJ Montréal 94,3, 107,3 Rouge FM, CJAD 800 AM, Virgin Radio 96 et CHOM 97 7, diffusaient à partir de la même adresse, ce qui faisait d'Astral Radio à Montreal le plus grand centre de diffusion radiophonique privée au Canada. Au cours de l’année précédente, Astral Radio avait réalisé d'importants investissements à son siège social de Montréal dans le but d'intégrer pleinement dans son infrastructure une technologie de fine pointe. Les stations de langue anglaise d'Astral Radio (CJAD 800 AM, Virgin Radio 96 et CHOM 97 7) quittaient leurs studios sur la rue Fort pour se joindre à leurs homologues de langue française (NRJ Montréal 94,3 et 107,3 Rouge FM) au 1717, boulevard René-Lévesque Est. Les cinq stations montréalaises détenues par Astral Radio furent désormais réunies sous un même toit, partageant des technologies de pointe dans de nouveaux locaux exceptionnellement modernes et attrayants. En plus de réunir les synergies des cinq stations, ces investissements permettaient à Astral de réunir des stations, des spectacles et des personnalités radiophoniques sous un même toit.

2013

Le 27 juin 2013, après avoir rejeté une demande similaire précédente en 2012, le CRTC approuvait une nouvelle demande présentée par Astral Media inc. en vue de vendre ses chaînes de télévision payante et spécialisée, ses stations de télévision conventionnelles et des stations de radio incluant CKMF-FM à BCE inc

2015

En février, tout en conservant la marque NRJ, CKMF délaissait la formule des grands succès contemporains pour adopter celle du rock alternatif.

Le 24 août, les dix stations NRJ du Québec furent renommées Énergie, CKMF se transformant ainsi de NRJ 94, à ÉNERGIE 94.3.

2016

Au printemps, tout en conservant la marque Énergie 94,3, CKMF délaissait la formule adulte contemporaine moderne pour adopter la formule des grands succès contemporains.

2017

En juin, Bell Média annonçait qu’elle transférerait presque la totalité de l’équipe de créateurs d’Énergie 94,3 à sa station sœur Rouge FM 107,3, à compter du 14 août.

CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires