CJSO-FM

CJSO-FM, Sorel

Radio Diffusion Sorel Tracy Inc.

StationAnnéeFréq.PuissanceProp./Info
CJSO-FM
1988
101.7
3,500
Radio Diffusion Sorel Tracy Inc.
CJSO-AM
1945
1400
100
Radio Richelieu Ltee.
1944

Henri Gendron et Arthur Prevost de Sorel recevaient une licence en vue d’exploiter une station avec une puissance de 250 watts.

1945

Le 16 juin, CJSO 1400 entrait en ondes, avec une puissance de 100 watts. La station appartenait à Radio Richelieu ltée. Les studios se trouvaient au 72, rue du Roi, et l’émetteur le long de la route nationale, à Grande Rivière. Les lettres « SO » dans l’indicatif d’appel signifiaient « Sorel ».

1947

La puissance de la station fut augmentée à 250 watts.

G. Boulay occupait le poste de gérant.

1948

 CJSO demandait l’autorisation de changer de fréquence (de 1400 à 1060 kHz). La puissance demeurerait inchangée à 250 watts. Le Bureau de gouverneurs de Radio-Canada recommandait le refus de ce projet, en raison de la limite de temps de nuit élevée et de la possibilité de brouillage hétérodyne provenant de récepteurs syntonisant d’autres stations.

CJSO desservait Sorel, Berthierville, Joliette et Saint-Hyacinthe.

1949

CJSO fut autorisée à changer la fréquence (de 1400 à 1320 kHz) et d’augmenter la puissance de 250 à 1000 watts.

Il était prévu que CJSO soit exploitée dès janvier 1950 avec une puissance de mille watts.

La station appartenait à Radio Richelieu Ltée et les studios se trouvaient au 72, rue du roi à Sorel.

1950

CJSO migrait vers la fréquence 1320 kHz tout en augmentant sa puissance à 1000 watts.

Par le passé, le Conseil des gouverneurs de Radio-Canada avait approuvé la création d'un deuxième réseau de radio de langue française : les Associés de la radio française Ltée. À la fin de 1950, les six stations du réseau étaient CKVL Verdun, CKCV Québec, CHLT Sherbrooke, CHEF Granby, CJSO Sorel et CHLN Trois-Rivières et elles diffusaient des publicités d'une douzaine de commanditaires nationaux. Le réseau disposait de deux stations additionnelles : CHRL Roberval et CHGB La Pocatière. En octobre 1948, le réseau concluait sa première entente commerciale. En 1949, le groupe diffusait 44 heures de programmation commerciale et 132 1/2 heures d’autres émissions.

1951

Le Conseil des gouverneurs de Radio-Canada approuvait la demande présentée par CJSO en vue d’exploiter un studio permanent à Joliette. Advenant qu’une licence soit accordée pour l’exploitation d’une station à Joliette, l’approbation de l’exploitation d’un studio dans la même ville ferait l’objet d’un nouvel examen.

CJSO recevait l’autorisation d’exploiter un émetteur d’urgence avec une puissance de 250 watts.

Wilfred Mondoux quittait CJSO pour devenir directeur de la nouvelle station CFDA Victoriaville.

1952

CJSO se joignait à l’Association canadienne des diffuseurs.

1957

L’actionnariat de Radio Richelieu ltée. comprenait Henri Olivier à hauteur de 96,0%, Marcel Piché à 2,0% et Arthur Villeneuve à 2,0%. CJSO fut affiliée aux Associés de la radio française ltée. J. A. Villeneuve était le président de l’entreprise et Maurice Boulianne le  directeur de CJSO.

1960

Le 8 mai, CJLM Joliette entrait en ondes. Elle appartenait à Radio-Richelieu Ltée et était reliée à CJSO à certains moments de la journée. Maurice Boulianne était directeur des deux stations.

Annonce: Si vous voulez faire d’une pierre deux coups, annoncez à CJSO Sorel 1000 watts 1320 kc et CJLM Joliette 1000 watts 1350 kc. Deux stations et deux marchés desservis localement avec une carte tarifaire combinée.

À cette époque, CJSO 1320 diffusait avec une puissance diurne de 10 000 watts et nocturne de 5 000 watts.

Henri Olivier agissait comme président de Radio-Richelieu ltée et Maurice Boulianne comme directeur de CJSO.

1969

Le 25 juillet, Radio Richelieu ltée fut autorisée à modifier le diagramme de rayonnement de CJSO à la fréquence 1320 kHz avec une puissance diurne de 10 000 watts et nocturne de 5 000 watts (diagrammes distincts de jour et de nuit).

1971

Le 7 décembre, le CRTC autorisait Franklin Delaney à se porter acquéreur de Radio-Richelieu Ltée. Geneviève Delaney et Henri Olivier détenaient chacun une part des actions, afin de répondre aux exigences de qualification à titre d’administrateurs. La dénomination sociale de l’entreprise fut changée, devenant ainsi Radio Joliette Ltée.

1972

Le 21 avril, CJSO recevait l’autorisation de déménager ses studios et bureaux de l’ancien site au 72, rue du Roi à une nouvelle adresse : 59A, rue du Prince.

Le 21 décembre, le CRTC approuvait la vente de Radio Richlieu Ltée à Radio Inter-Cité inc. Franklin Delaney, Gérard Lemieux, Clément Trudel, Jean Bélair et Mme G. Delaney détiendraient chacun une action ordinaire afin de pouvoir siéger au conseil d'administration.

1973

Debout: Lorenzo Brouillard, Maurice Bérubé; Assis: Pierre Vachon, Robert Bourassa, Jacques Papin, Robert Chapdelaine. Photo: Collection Joseph-Cardin, Musée québécois de la radio, Sorel-Tracy (QC)
Lors des élections provinciales de 1973, la station recevait la visite du premier ministre Robert Bourassa et de son attaché Robert Chapdelaine. Ces visiteurs furent reçus par Pierre Vachon, directeur général de CJSO, Maurice Bérubé, directeur des ventes, Maurice Brouillard, directeur des nouvelles et des sports, et Jacques Papin, animateur de l’émssion.

1978

La raison sociale de la titulaire fut changée : Radio Inter-Cité inc. devenant ainsi Radio Inter-Cité (1978) inc.

1979

Le 19 décembre, Pierre Vachon, au nom d’une société devant être constituée (qui s’appellerait Radio Richelieu (1979) ltée), recevait l’autorisation de faire l’acquisition de CJSO de Radio Inter-Cité (1978) inc.

1982

Le 11 août, le CRTC approuvait l’émission de 6 125 actions ordinaires et de 18 325 actions privilégiées provenant du capital-actions de Radio Richelieu (1979) ltee à Royal Gouin. En conséquence, Pierre Vachon qui avait jusque-là exercé le contrôle effectif à hauteur de  51% détiendrait désormais 41% des actopms. Le transfert de cinq actions ordinaires des actionnaires existants à cinq nouveaux actionnaires (chacun en détiendrait une) fut également approuvé.

1987

Le 20 janvier, le CRTC approuvait la demande de licence de radiodiffusion visant l’exploitation à Sorel, à la fréquence 101,7 MHz, canal 269, d’une station radiophonique FM de langue française d’une puissance apparente rayonnée de 3 000 watts. Cette licence viendrait à échéance le 30 septembre 1990. Radio Richelieu (1979) Ltée exploitait déjà une station radiophonique AM à Sorel (CJSO) et avait déposé la présente demande en vue d’exploiter une station indépendante. Selon la requérante, le remplacement de sa station AM par une station FM améliorerait la qualité de réception de son service local et lui permettrait de pallier aux problèmes techniques existants depuis quelques années. Tel que proposé par la requérante, cette approbation fut assujettie à la condition qu’elle rétrocède la licence qu’elle détenait relativement à l’exploitation de la station radiophonique CJSO Sorel. Le Conseil notait que la station serait exploitée selon une formule musicale correspondant au « Groupe I », avec un rapport de pièces vocales/instrumentales de 80:20, et diffuserait au moins 65 % de musique vocale de langue française. La requérante proposait de consacrer 12 % de sa programmation à des émissions de formule premier plan à chaque semaine qui seraient entièrement produites localement. Les émissions proposées comprendraient entre autres des émissions d'affaires publiques et à caractère musical (catégorie 5 -Musique générale). Des bulletins de nouvelles diffusés, le 30 % serait de contenu local ou régional. La requérante prévoyait affecter deux journalistes à plein temps, un journaliste à temps partiel et deux pigistes à ce service.
Le 10 décembre, CJSO quittait les ondes.

Le 18 décembre, Radio Richelieu (1979) ltée déposait son bilan.

1988

CJSO recommençait à diffuser au début de l'année (puissance diurne de 10 000 watts par jour et nocturne de 5 000 watts). Louis Delisle en était le  directeur général.

Le 21 juillet 1988, Louis Langevin, fiduciaire de Radio Richelieu (1979) ltée fut autorisé à exploiter CJSO de façon temporaire.

1989

Louis Langevin, administrateur de Radio Richelieu (1979) ltée vendait CJSO à Radio Diffusion Sorel-Tracy inc. (Pierre Robert).

CJSO migrait vers la bande FM en septembre.

1995

Claude St-Germain était autorisé à faire l’acquisition de CJSO-FM.

2006

Le 21 décembre, le CRTC approuvait le transfert de Radio Diffusion Sorel-Tracy inc. de 9010-0181 Québec inc., une société en propriété exclusive et contrôlée par Claude St-Germain, à 9171-8130 Québec inc., une société contrôlée par ses trois actionnaires.

2012

Le CRTC approuvait le changement à la propriété et au contrôle effectif de Radio Diffusion Sorel-Tracy inc. d’un contrôle exercé par Jean-Marc Belzile, Suzanne Bouchard et Nelson Sergerie à un contrôle exercé par Jean-Marc Belzile, Suzanne Bouchard et Alexandre Belzile. Radio Diffusion Sorel-Tracy inc. était titulaire de CJSO-FM.

2017

En août, le CRTC renouvelait la licence de CJSO-FM pour une période de deux ans. Étant donné qu’il s’agissait du troisième renouvellement consécutif de la station en situation de non-conformité concernant son exigence de musique vocale de langue française, le Conseil enjoignait CJSO à  diffuser une annonce de non-conformité trois fois par jour pendant cinq jours consécutifs.

The story continues elsewhere...
Effective September 1st 2019, we will only be adding new material to these station histories in exceptional circumstances. Our intent to chronicle the early days of these radio and television stations has been achieved, and many new sources and technologies, from the
CRTC website to Wikipedia, and others, are now regularly providing new information in these areas.
CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires