CJOB-AM

CJOB-AM, Global News Radio 680 CJOB, Winnipeg

StationAnnéeFréq.PuissanceProp./Info
CJOB-AM
1999
680
50,000
Corus Entertainment Inc.
CJOB-AM
1998
680
50,000
WIC Radio Ltd.
CJOB-AM
1961
680
10,000/2,500
Radio O.B. Ltd. (Western)
CJOB-AM
1958
680
10,000/2,500
Blick Broadcasting
CJOB-AM
1957
680
2,500
Blick Broadcasting
CJOB-AM
1946
680
2,500
Blick Broadcasting
1945

Dans les années 1930, J.O. (Jack) Blick avait agi comme rédacteur commercial à CJCA Edmonton. Sa carrière à la radio fut interrompue par la Seconde Guerre mondiale et Blick finit par passer quatre ans et demi dans l’Aviation royale canadienne (à titre de lieutenant d’aviation). Une fois revenu au Canada après la guerre, Blick décida de fonder sa propre station de radio. Il choisit Winnipeg comme emplacement, pensant que la ville avait besoin d’une troisième station et avait les moyens de la soutenir. Blick s’approcha d’un homme ayant servi avec lui dans l’Aviation – E. B. Osler. Ce dernier fut en mesure de recruter plusieurs investisseurs éminents de Winnipeg et les 125 000 $ nécessaires à l’entrée en ondes de la station.

Blick & Osler présentaient une demande en vue d’obtenir une licence pour l’exploitation d’une nouvelle station de radio AM à Winnipeg. Cette demande fut approuvée. La station diffuserait à la fréquence 1340 kHz avec une puissance illimitée de 250 watts. Le personnel de la nouvelle station comprendrait des militaires revenus de la Guerre. Apparemment, la station ne diffuserait aucune publicité chantée ni annonce transcrite. Dans sa demande, Blick souhaitait se faire attribuer l’indicatif d’appel « CJOB », car il entendait bien que la station offre des emplois (« jobs ») aux anciens combattants et profiterait à la communauté (« une job bien faite »). Lou Roskin fut nommé directeur commercial.

1945-46

Gordon Lee quittait CKRC en tant qu’opérateur en vue de se joindre au personnel de CJOB. De son côté, A. J. « Tony » Messner quittait l’emploi de Horace N. Stovin & Co. et la direction commerciale de CKY afin de prendre en charge l’ensemble des opérations commerciales de CJOB.

Harold Rodd se joignait au personnel en ondes de CJOB. Il avait précédemment travaillé à KNX Hollywood.

Le 11 mars, CJOB entrait en ondes, commençant ses activités en force à titre de nouvelle station « communautaire » de la ville. Le maire de Winnipeg, Garnet Coulter, appuyait sur le commutateur, mettant ainsi CJOB en ondes. Le juge J.B. Coyne était  également présent. La station était détenue et exploitée par Blick Broadcasting. Les studios et bureaux se situaient au dixième étage du Lindsay Building, 228, avenue Notre Dame. Les tours et l’émetteur Northern Electric se situaient au coin de Thibault et Notre Dame à Saint-Boniface. En fait, les lettres « JOB » dans l’indicatif d’appel rappelaient également les initiales du fondateur : « John Oliver Blick ».Blick lançait sa nouvelle station avec le slogan « Working for Winnipeg » (« au service de Winnipeg »). Au moment où la station entrait en ondes, la Seconde Guerre mondiale venait de prendre fin. Ainsi, chaque employé de CJOB devait être un ancien combattant revenant du service actif dans les forces armées. À titre d’ancienne lieutenante d’aviation, la standardiste Peggy Sprague était l’officier avec le plus haut rang milaire lors de l’entrée en ondes de la station. Elle deviendra plus tard gérante de bureau. Rory MacLennan, qui deviendra par la suite directeur général de CJOB, fut nommé premier directeur de la promotion et des relations publiques de la station. C.E. « Chuck » Tremblay fut nommé ingénieur en chef. Le personnel en ondes comprenait Chuck Cooke (émission matinale) ; George Kent (actualité sportive) ; « Hank » (George) McCloy, Vic Cotton, Jim Gibson, George Davies et Dudley Paterson. Les émissions de studio en direct comprenaient le pianiste Monte Green et l’accordéoniste Ted Komar. La station comptait 24 hommes, âgés en moyenne de 24 ans et demi, tous libérés des forces armées canadiennes.

CJOB se réclamait d’un certain nombre de « premières », lors de son lancement. Ce fut la première station à diffuser des nouvelles à l’heure, toutes les heures. Elle fut également la première à se servir d’un véhicule d’information mobile. CJOB fut également la première station de l’Ouest canadien à diffuser 24 heures par jour. La station fut également parmi les premières, sinon la première, à diffuser à titre de service public des annonces de chiens et de chats perdus. L’émission « Beef and Bouquets » animée par Jack Blick était une tribune téléphonique qui permettait aux auditeurs d’exprimer leurs opinions à l’antenne. Blick fut également à l’origine de « la programmation de blocs d’émissions » à la radio.

1946
Après six mois de service, CJOB étudiait désormais la possibilité de diffuser 24 heures sur 24. Jusqu’à maintenant, CJOB avait diffusé selon un horaire de 20 heures par jour. La station avait également reçu un nouvel émetteur et le personnel d’ingénierie s'occupait maintenant de son installation. Une fois ce travail terminé, le service 24 heures sur 24 allait commencer.
Dorothy Stark se joignait à CJOB en tant que réceptionniste. Elle avait travaillé précédemment à CKX Brandon. Ferg Sidwell était maintenant opérateur de la salle de régie à plein temps. Jusque-là, il avait travaillé comme remplaçant dans ce département. Après un séjour à CJOC Lethbridge, Lew Roskin se joignait à CJOB en tant que directeur des émissions. 
1947

Chuck Cook présentait l’émission matinale de 6h00 à 9h00 heures de CJOB (« Smile, Darn Ya, Smile »). Tony Messner, représentant commercial de CJOB, annonçait le lancement de son propre bureau sous le nom de « Radio Representatives Ltd ». Lou Roskin quittait CJOB où il avait été directeur de la production, en vue de se joindre comme annonceur à CFRN Edmonton. John Russell quittait CJOB afin de se joindre au personnel en ondes à CJOC Lethbridge. Hal Rodd quittait CJOB en tant que superviseur de nuit pour devenir Bill White à CKWX Vancouver, où il s’occuperait des affectations de reportages.

En mai, CJOB inaugurait la diffusion d’émissions 24 heures sur 24. La station ne serait hors ondes que le lundi matin de minuit à 6h00 en raison de travaux d’entretien. Gordon Lee animait désormais l’émission de nuit « Night Owl Club », entre minuit et 7h00, mettant en vedette de la musique enregistrée et transcrite.

Ed Farey animait le « 1340 Club » sur les ondes de CJOB. Dudley Paterson était annonceur à CJOB. Hal Rodd quittait CJOB afin de se joindre au personnel en ondes de CKMO Vancouver. Doug Ellam était opérateur. L’annonceur Frank Stanley quittait CJOB en vue de se joindre à l’équipe de CKY. Chuck Cook animait l’émission matinale. Gordon Lee fut transféré du personnel en ondes de CJOB au département des ventes de la station. Jack Goodman fut nommé au poste d’annonceur que ce transfert laissait vacant. Il avait travaillé précédemment à CJGX Yorkton. Bob McRory se joignait au personnel d’exploitation de CJOB. Lew Roskin quittait CJOB pour se joindre au personnel de CFRN Edmonton.

CJOB présentait une demande en vue d’obtenir une licence d’émetteur d’urgence.

Radio-Canada recommandait pour approbation une licence FM en décembre.

1948

Annonce publicitaire : blocs d’émissions, nouvelles à l’heure, 24 heures par jour.

Le 11 mars, CJOB célébrait son deuxième anniversaire en ondes.

Jack Goodman se joignait au personnel d’exploitation. Il avait précédemment animé l’émission de nuit « Night Owl ». L’annonceur-opérateur Ferg Sidwell le remplaçait à l’émission de minuit. Ken Haldone se joignait au département des scriptes. Pete Taylor faisait partie du personnel d’exploitation. Doug MacCourt, qui avait travaillé pour CJOB dès le lancement de la station, en tant que technicien-émetteur, quittait la station pour se joindre au personnel du « Western Sound System ». Jack Goodman, membre bien connu du personnel en ondes et au département des ventes de CJOB, retournait travailler pour CJGX Yorkton. Chuck Cook était annonceur. George Davies faisait partie du personnel en ondes. Al Tasker était opérateur.

Radio-Canada recommandait d’approuver que CJOB soit transférée de J.O. Blick et E.B. Osler à Blick Broadcasting Ltd., entreprise déjà contrôlée par Blick.

Le 27 mai, CJOB-FM entrait officiellement en ondes. Elle fut la première station FM à être exploitée dans l’Ouest canadien.

Une émission spéciale du jour de Noël fut diffusée par neuf stations différentes à travers le Canada sans l’utilisation d’installations de réseau. Les stations participantes étaient CKWX Vancouver, CFCN Calgary, CKCK Regina, CJOB Winnipeg, CKSO Sudbury, CFPL London, CKCO Ottawa, CFCF Montréal et CFCY Charlottetown.

1949

George McCloy travaillait comme annonceur, et Al Tasker comme ingénieur. George Davies fut promu au poste de directeur de production, remplaçant Ed Farey qui était parti aux États-Unis. Jack Wells animait une émission de sports en soirée sur les ondes de CKRC, des bulletins sportifs matinaux à CBW, une émission sportive le dimanche à CKRC et commentait les matchs de hockey junior local à l’antenne de CJOB ! Jim Gibson présentait les nouvelles à CJOB. L’annonceur Vic Cotton partait aux États-Unis et fut remplacé à CJOB par John McManus de CJRL Kenora. Vic Price quittait CKFI Fort Frances afin de se joindre au personnel de nuit de CJOB (à l’émission « Night Owl »), remplaçant ainsi Dave Robertson qui avait été réaffecté aux émissions de jour. Hugh Dollard quittait CJOB pour se joindre à l’équipe de General Electric à Toronto. Il fut à son tour remplacé comme ingénieur à la régie par Bill Green. J. O. Blick occupait le poste de directeur général de la station et A. J. Messner en était le directeur commercial.

1950

Le 12 mai, George Davies couvrait en direct l’inondation de Winnipeg - une catastrophe majeure dans la région – à partir de différents sites ayant été affectés. L’antenne et l’émetteur de CJOB furent d’abord soulevés à deux pieds du sol, et un trou fut percé dans le toit de la remise afin que l’équipement puisse être soulevé et soutenu au niveau du toit. Le site d’émission de CJOB à Saint-Boniface fut durement touché par l’inondation de la rivière Rouge. Cependant, la station rréussit à rester en ondes tout au long de l’épreuve.

Slogan publicitaire : Ce n’est pas le pouvoir qui compte, c’est la popularité.

Cliff Gardner était le plus récent animateur humoriste à l’émission matinale de CJOB. Le personnel en ondes comprenait également : Gregg Anderson et Jim Gibson. Don Fawcett faisait son retour à la radio, se joignant au personnel de CJOB. Il avait fait ses débuts à la radio à Kenora, puis avait travaillé pour CKRC. Il avait quitté cette station l’année précédente afin de travailler dans le secteur bancaire. Dès son arrivée à « OB », il travaillerait à la publicité et à la promotion. George Davies était directeur des émissions. Chuck Skelding travaillait en ondes à CJOB, et Ethel Lowe comme organiste de la station. Le personnel de CJOBN comprenait : Norm Williams, Cliff Gardner, George McCloy, John Mestrey, Bob McRory, Al Tasker et Jim Gibson. Erv Steen quittait CJRL Kenora afin de se joindre à l’équipe de CJOB. À compter du 1er décembre, il animerait l’émission « Night Owl ». James Henderson, directeur de l’Orchestre symphonique de Winnipeg, animait une émission de 50 minutes le dimanche soir.

1951

Les femmes au foyer étaient désormais en mesure d’entendre à l’antenne leurs propres conversations téléphoniques avec l’annonceur George McCloy (à l’émission « Ladies’ Choice »), grâce à un système de téléphone bidirectionnel installé par CJOB.

Dudley Patterson était connu comme « l’homme de l’information à Winnipeg ». George McCloy animait l’émission « Western Hour ». Cliff Gardiner animait l’émission matinale. Jim Gibson offrait un menu de pièces musicales à l’heure du souper. Chuck Skelding travaillait comme reporter itinérant. Dave Robertson animait une émission destinée aux adolescents. Vic Turland animait une heure de variété britannique.

1952

Irv Stein animait une émission en début de soirée, après le souper, réunissant de la musique, des nouvelles et de la variété. George Gallagher animait le « Night Owl Club ».

1955

CJOB fut autorisée à migrer de la fréquence 1340 à la fréquence 680 kHz et d’augmenter la puissance de 250 watts à temps plein à 5 000 watts par jour et à 2 500 watts la nuit.

1956

Au début des années 1950, les stations de radio se livraient une compétition féroce en se servant de promotions. À l’époque, les études démographiques et d’autres outils analytiques sophistiqués visant à sonder les habitudes et intentions de l’auditoire n’étaient pas encore monnaie courante. En mai 1956, Don Fawcette quittait CJOB afin de faire l’acquisition d’une station de radio à Fort Frances, Ontario. Jack Blick remplaça Fawcett par Dick Moody, qui devint le deuxième directeur de la promotion de CJOB. 

Peu après l’embauche de Dick Moody, la police de Winnipeg fut appelée pour enquêter sur le fait qu’un homme inconnu distribuait des billets de 5,00 $ dans les rues de la ville. L’homme mystérieux disparut, refaisant surface à Saint-Boniface. Ce fut le lancement à Winnipeg de la promotion « Millionaire » de CKY. Comme CKY et CKRC avaient des signaux plus forts et touchaient un plus grand auditoire, CJOB lançait ses propres promotions, incluant « Shopping Sprees », « Money Trees », « Bonanza » et une vente aux enchères à l’antenne en utilisant des étiquettes de produits pour faire des mises. À cette époque, les stations de radio qui ne pouvaient se vanter d’être leaders sur leur marché aidaient les annonceurs à commercialiser activement leurs produits. De nombreuses stations, incluant CJOB, organisaient des présentations de produits en magasin ; embauchaient des démonstrateurs de produits dans les supermarchés ; et associaient, sur les panneaux d’affichage, les cartes d’autobus et les présentoirs en magasin, les publicités d’annonceurs nationaux et la publicité des stations elles-mêmes. CJOB fut connue à cette époque par les lettres « OB » et décida de créer un personnage, appelé « Bee ». Ainsi, des épinglettes, des briquets OB et des stylos OB furent distribués avec des pots de miel lors de rencontres de ventes auprès des agences de publicité et des clients. Lors de leurs apparitions publiques, le personnel d’OB portait des blazers verts. La station voulait que tout le monde fasse confiance à OB !

CJOB présentait une demande en vue de changer la fréquence, de 1340 kHz à 730 kHz, et d’augmenter la puissance de 250 watts à 10 000 watts. La station avait déjà été autorisée à migrer vers la fréquence 680 kHz avec une puissance diurne de 5 000 watts et nocturne de 2 500 watts, mais ce changement n’avait pas encore été effectué.

1957

.CJOB était une station indépendante sans affiliation au réseau. L’actionnariat de Blick Broadcasting Ltd. se répartissait comme suit : J. O. Blick 52,1%, H. Monk 0,2%, E. B. Osler 1,1%, K. A. Powell 6,8%, P. D. Curry 4,3%, A. H. Watson 8,5%, 16 autres actionnaires 27,0%. John O. Blick était  président de l’entreprise et directeur de CJOB. George C. Davies en était le directeur des émissions et de la production.

Radio-Canada refusait la demande présentée par CJOB en vue d’augmenter la puissance et de changer de fréquence

Le 30 septembre, CJOB commençait à diffuser à partir d’un nouveau site d’émetteur avec trois tours. Elle diffusait à la nouvelle fréquence 680 kHz avec une puissance accrue de 5000 watts. Annonces faisant la promotion de ces changements : « L’écoute a de quoi vous plaire... syntonisez le 68 » et « OB is BIG in ... Manitoba » (« OB a vraiment de l’allure … au Manitoba »).

Il semblerait que la station ait d’abord proposé d’augmenter la puissance à 2 500 watts, mais ait fini par viser 5 000 watts. De plus, Jack Blick avait offert une carotte à Radio-Canada : si le Bureau de gouverneurs approuvait les changements souhaités, Blick fournirait d’anciens équipements et l’ancienne fréquence de transmission à l’Université du Manitoba afin que cette dernière puisse mettre sur pied sa propre station. On ne peut dire si l’université avait déjà présenté une telle demande de station à ce moment-là.

1958

CJOB 680 fut autorisée à augmenter la puissance diurne de 5 000 à 10 000 watts. La puissance nocturne demeurait inchangée à 2 500 watts. La station continuerait d’utiliser un diagramme de rayonnement directionnel la nuit.

Comme le Bureau des gouverneurs de radiodiffusion venait de remplacer le Bureau des gouverneurs de la Société Radio-Canada en tant qu’organisme de réglementation, de nombreuses parties attendaient que l’interdiction de la télévision soit levée... à Winnipeg, trois canaux étaient disponibles et CJOB fut l’une des requérantes qui souhaitaient obtenir une licence.

En septembre, CJOB supprimait la musique « rock & roll », adoptant à sa place de la musique de détente. Jack Blick, lui-même pianiste de jazz, détestait tellement la musique rock qu’il l’interdisait sous toutes ses formes dans la discothèque de la station. Afin de publiciser le virage de la station vers la musique de détente, Blick lança un concours qui fut promu dans le magazine « Broadcaster ». Le prix serait attribué à la personne ayant réduit un disque de rock dans le plus grand nombre possible de morceaux. Le grand gagnant fut Jim Peachell, un acheteur de temps de publicité travaillant pour une agence de Toronto. Peachell avait utilisé une ponceuse Black & Decker pour réduire un disque en poussière très fine.

En novembre, les Blue Bombers (appartenant à Bud Grant) participaient à la finale de la Coupe Grey, contre les Tiger Cats de Hamilton (appartenant à Jim Trimble). Cliff Garner, directeur des émissions de CJOB, créait à cette occasion une chanson basée sur le titre bien connu « Tom Dooley », dont les paroles furent remplacées par « Hang Down Your Head, Jim Tremble » (« Fais ta prière, Jim Tremble »). Cette chanson fut diffusée toutes les heures aux ondes de CJOB. Les Bombers finirent par remporter la Coupe.

1959

Rory MacLennan fut nommé directeur de la station. Il inaugurait un département des sports à CJOB, dirigé à son tour par Bob Pickens.

1960

J. O. Blick (président de CJOB) OBCI (Perimeter Televison Broadcasters Ltd.) fut l’une des requérantes souhaitant obtenir une nouvelle licence de télévision à Winnipeg. Une autre requérante en lice, Ralph S. Misener & Associates, obtenait la licence (CJAY-TV).

Annonce publicitaire – À louer : les meilleures installations avec 1/5 de la puissance de la plupart des stations sur le continent nord-américain. 1 carte tarifaire simple et terne. 1 public de taille moyenne avec de l’argent. 1 rapport du BBM influencé par la promotion (disponible bientôt). 1 tour d’ivoire assortie d’un bar – toutes les cartes de crédit sont honorées. 1 organisation de vente aux messages séduisants avec des bureaux à Montréal, Toronto, Vancouver. Veuillez vous adresser au C.P. « 680 », Winnipeg.

Bill Stewart fut réaffecté de la production pour superviser les opérations FM, alors que Tom Bryant revenait au poste d’animateur de l’émission matinale « Sounds Familiar ».

CJOB-FM recevait l’autorisation fédérale d’offrir une programmation distincte de sa station-sœur CJOB-AM.

Cliff Gardner fut nommé directeur des émissions de CJOB-AM, en remplacement de Chuck McCartney, dont le mandat avait été à la fois bref et difficile. Gardner fut responsable du développement de « Beacon » ... un concept de programmation de week-end plus ou moins à l’image de la programmation « Monitor » de NBC. L’idée s’avérant très populaire, elle demeurerait un pilier OB pendant de nombreuses années.

Howard Langdale animait l’émission matinale à CJOB-AM, tandis que George McCloy animait celle du midi, Dunc Anderson celle de l’après-midi, et Larry Schwartz et « Wee » Ray Isley celle du soir, tandis que Garry Robertson devenait le nouvel animateur de l’émission « Night Owl ».

Le directeur des nouvelles, Allan Bready, était responsable des « Minitorials ». Le personnel en ondes comprenait Dudley Paterson, Richard Vincent, Michael Williams, Fred Whiting, Ken McCreath, Bob Allison et John Harvard (qui plus tard entamerait une carrière politique, aboutissant à sa nomination au poste de lieutenant-gouverneur du Manitoba).

L’ingénieur en chef Reg Durie, l’un des premiers employés embauchés par de la station, était épaulé dans son travail par Neil East et Al Carlen.

1961

J. O. Blick vendait CJOB-FM et AM à Radio O. B. Ltd., entreprise détenue par Frank Griffiths, titulaire de CKNW à New Westminster.

1962

Les studios et bureaux de CJOB-FM / AM déménageaient au 930, avenue Portage.

1964

John Cochrane quittait CKRC afin de se joindre à l’équipe de CJOB.

Dick Moody, qui avait occupé le poste de directeur national des ventes et de directeur adjoint de Rory MacLennan, quittait CJOB en vue de se joindre à l’équipe de « Standard Broadcast Sales » à Toronto.

1965

Western Broadcasting Co. était transformée en société publique  cotée en bourse. Elle contrôlait Radio O. B. Ltd., entité contrôlée à son tour par Frank A. Griffiths.

CJOB était une station indépendante sans affiliation au réseau.

Frank Griffiths était  président de la compagnie, et Rory MacLennan le gestionnaire..

1966

Selon la pratique habituelle lors des situations d’urgence, CJOB suspendit sa programmation régulière afin de diffuser des bulletins spéciaux et proposer de l’aide et des conseils aux auditeurs lors d’une importante tempête hivernale.

Western Broadcasting Co. acquérait toutes les actions en circulation de Radio O. B. Ltd. détenues par ses actionnaires principaux.

1967

Frank Griffiths vendait 85 000 actions de Western Broadcasting Co. au « United Accumulated Mutual Fund ». Dans l’ensemble, 179 000 actions furent vendues, mais on ne peut pas établir qui avait acheté les 94 000 autres actions.

Warren Cosford travaillait pour CJOB.

1968

Steve Halinda était directeur des nouvelles

1969

Peter Webb, ancien directeur des ventes à CHLO St-Thomas, occupait un poste similaire à CJOB.

Rory M. MacLennon était directeur général.CJOB s’abonnait au service des nouvelles « Standard Broadcast News ».

SBN recevait auparavant ses nouvelles directement de NBC New York par large bande.

Slogan publicitaire : « CJOB connaît Winnipeg ».

1970

Jack Matheson, célèbre chroniqueur sportif au Winnipeg Tribune, commençait à animer l’émission « Hot Line » sur les ondes de CJOB – une émission consacrée à l’équipe de football les Blue Bombers de Winnipeg.

Slogan – « Une station d’influence à Winnipeg ».

L’équipe de CJOB comprenait, entre autres : Ken Nicolson, George McClay, Roger Currie, Bob Beaton, Steve Halinda, Allen Willoughby, le Rév. Bruce Miles, Red Alix, Jack Matheson, Ken Rogers, Vic Nerenberg, et Dudley Paterson.

1974

CJOB célébrait son neuvième anniversaire à titre de radiodiffuseur des matchs des Blue Bombers de Winnipeg. Ken Nicolson commentait les jeux. Ken Ploen, ancien quart-arrière pour les Bombers pendant 11 ans, et Nick Zelnoski, ancien joueur de ligne pour les Bombers faisaient l’analyse des jeux. Cactus Jack Wells participait également à cette émission. Il avait couvert le football à Winnipeg depuis 1941, à titre de commentateur des matchs des Blue Bombers.

1976

CJOB-FM changeait d’indicatif d’appel, devenant ainsi CHMM-FM.

1978

CJOB fut autorisée à augmenter la puissance diurne de 10 000 watts à 50 000 watts, et nocturne de 2 500 watts à 25 000 watts la  nuit à partir d’un nouveau site de transmission.

1979

Le 22 octobre, le CRTC rejetait une demande en vue d’effectuer le transfert du contrôle effectif de Western Broadcasting Co. Ltd., titulaire de Radio OB Ltd., par le transfert de 55,8% des actions ordinaires de WBC à des sociétés contrôlées individuellement ou conjointement par F. A. Griffiths, D.S. Owen et J.R. Peters – North Continent Communications Ltd. (à hauteur de 26,3%), Doncaster Investments Ltd. (19,5%), Atlin Investments Ltd. (1,9%) et Peters Management Ltd. (0,3%) à J Raymond Peters, au nom d’une société devant être constituée.  

De plus une convention de fiducie avec droit de vote avaut été conclue par les actionnaires proposés de la société devant être constituée. Cet accord était lié à un transfert similaire proposé du contrôle de Premier Cablevision Ltd. détenue à 26,1% par WBC.La station délaissait l’indicatif d’appel CJOB-FM, afin d’adopter l’indicatif CHMM-FM.

1980

CJOB fut autorisée à augmenter la puissance nocturne de 25 000 watts à 50 000 watts. Désormais, elle serait exploitée jour et nuit avec une puissance de 50 kW.

1982

John Cochrane était nommé directeur général de la station  CJOB.

Le 21 juin, OB Radio Ltd. fut autorisée à faire l’acquisition de CJOB et CHMM, ces stations étant détenues par Radio OB Ltd. Cette acquisition n’impliquait aucun changement de propriété. Les entreprises étaient détenues en propriété exclusive par WIC Western International Communications Ltd., contrôlée à son tour par Frank A. Griffiths par l’entremise de Western Broadcasting Co. Ltd.

Western Broadcast Holdings Ltd., titulaire de CJOB, intentait une action en justice contre la Ligue canadienne de football au sujet de droits de diffusion radiophonique. Western avait des droits exclusifs sur les matchs réguliers des cinq équipes de l’ouest de la LCF au cours des années 1980-1982, et prétendait qu’elle aurait dû être autorisée à répondre à toutes les offres au moment du renouvellement de l’entente. Cependant, la LCF décida d’accorder les droits pour 1983-1985 à CHUM Western Ltd. (CFRW à Winnipeg).

1984

Le 15 février, le CRTC renouvelait la licence de CJOB jusqu’au 30 septembre 1989.

Le fondateur de la station, Jack Blick, était nommé à titre posthume à l’Ordre du Mérite de l’Association canadienne de radiodiffusion.

Des rénovations majeures furent entreprises aux installations de mise en ondes de  CHMM-CJOB située au 930, avenue Portage.

La station changeait d’indicatif d’appel, délaissant CHMM-FM et adoptant CKIS-FM. 

1986

Lors de sa 40e réunion, la station rendit  hommage aux anciens annonceurs et membres du personnel qui avaient contribué au succès de CJOB au fil des ans : Red Alix, Howard Langdale, Bob Irving, Bob Beaton, John Harvard, Steve Halinda, Allan Willoughby, Jack Matheson, Jack Wells, Ken Ploen, Peter Warren, Peter Grant, Ken Nicholson, Gary Robertson, Roger Currie, Carol Partridge, le révérend Bruce Miles, Jim Coughill, Ron James et J. Paul McConnell.

Après 31 ans de service à CJOB, Rory MacLennan prenait sa retraite et fut remplacé comme vice-président et directeur général par John Cochrane. Rory demeurerait au conseil d’administration de CJOB et de CKIS-FM.

1987

En 1987, après  41 ans de carrière sur les ondes de CJOB, George McCloy prenait sa retraite. Il avait fait ses débuts à la radio, au moment de l’entrée en ondes de CJOB en 1946.

1988-89

J. E. (Ted) Smith, président et chef de la direction de Westcom Radio Group, annonçait que John Cochrane venait d’être élu président de CJOB / CKIS-FM. En plus de son nouveau poste, Cochrane serait également directeur général des deux stations. Il travaillait pour CJOB depuis 1964. Cochrane avait été  président de la « Manitoba and Western Association of Broadcasters » et, à l’époque, siégeait  au conseil d’administration de l’Association canadienne des radiodiffuseurs.

1990

Ralph E. Warrington fut nommé président et directeur général de CKIS-FM et de CJOB.

Mike McCourt, ancien présentateur local de nouvelles à la télévision anglaise de Radio-Canada, était nommé directeur des nouvelles à CJOB.

1991

CKIS-FM changeant d’indicatif d’appel, devenant ainsi CJKR-FM.

Bob Fisher fut nommé directeur général des ventes de CJOB / CJKR-FM, en remplacement de Neil Kembel.

1994

Les Lazaruk était directeur sportif de CJOB.

1995

Le 16 juin, Rory MacLennan décédait. Il avait été l’un des premiers employés embauchés par CJOB en 1946. Au cours de sa longue carrière à CJOB, il avait été président de WAB, administrateur de l’Association canadienne des radiodiffuseurs et de BBM et avait de plus travaillé pour d’innombrables groupes communautaires.

En septembre, Larry Updike se joignait à l’équipe de CJOB en vue d’animer une émission-causerie de fin de soirée.

1997

Garth Buchko fut nommé président et directeur général de Power 97 et CJOB. Il avait été directeur général des ventes et avait assumé le rôle de directeur général intérimaire en l’absence de Ralph Warrington, qui se trouvait en congé de maladie de longue durée et fut incapable de revenir reprendre son poste.

Ted Farr, directeur des opérations de CJOB / CJKR, Ted Farr, quittait l’entreprise pour occuper le même poste au sein de CHQR / CKIK Calgary, détenue en copropriété. Ken Kilcullen fut nommé directeur des émissions de CJOB, succédant ainsi à Ted Farr. Kilcullen avait précédemment travaillé pour CKPG / CKNN-FM Prince George. Farr partait donc travailler pour CHQR / CKIK Calgary.

Emily Griffiths, actionnaire majoritaire de WIC Western International Communications, démissionnait de son poste au sein du conseil d’administration où elle fut remplacée par Edmondo Giacomelli.

Le 2 juin, Ken Kilculleo se joignait à l’équipe de CJOB à titre de directeur des émissions. Il avait précédemment travaillé pour CKPG / CKNN Prince George et succédait désormais à Ted Farr.

1998

OB Limited devenait une filiale de WIC Radio Ltd. qui à son tour était contrôlée par Western International Communications Limited, dont le siège se trouvait à Vancouver.

Peter Warren, animateur d’une émission-causerie, quittait CJOB à la fin de l’année après une carrière de 28 ans. Warren, âgé de 57 ans, disait qu’il déménagerait à Victoria pour écrire et produire un film.

1999

Vic Grant fut nommé au nouveau poste de directeur des nouvelles / émissions à CJOB.

Mitch Zalnasky succédait à Joe Poplawski en tant qu’analyste des matchs des Blue Bombers de Winnipeg.

2000

Le CRTC autorisait Corus Entertainment Inc. à prendre le contrôle de WIC Radio. Cette transaction incluait CJOB-AM et CJRK-FM Winnipeg.

2001

Charles Adler, animateur d’une émission-causerie sur les ondes de CJOB, commençait à animer une émission d’actualité hebdomadaire à l’antenne de Global Television. Cette émission télévisée serait enregistrée dans les installations de Global Calgary chaque fin de semaine.

2006

Pour marquer ses 60 ans à l’antenne, CJOB organisait un gala à l’hôtel Fort Garry. À cette occasion, Larry Updike et Brian Barkley, animateurs de l’émission matinale, agissaient comme maîtres de cérémonie. Le public fut ensuite invité aux studios de CJOB le 10 mars pour prendre un café et un morceau de gâteau avec Donn Kirton, annonceur chevronné de CJOB.

2007

Le 30 juillet, Corus prenait possession de CJZZ-FM (Cool FM 99,1). Le lendemain, cette entreprise déménageait ses studios et bureaux dans les locaux  de CJOB-CJKR, située au 930, avenue Portage.

Le 7 septembre, le CRTC refusait la demande présentée par Corus Premium Television Ltd. en vue d’exploiter un émetteur FM pour CJOB à Winnipeg, à la fréquence 106,3 MHz avec une puissance apparente rayonnée de 100 000 watts. Corus avait déclaré que l’ajout d’un émetteur FM visant à diffuser les émissions de CJOB permettrait à la station de corriger certaines lacunes signalées dans le centre-ville et dans les secteurs périphériques. Il avait ajouté qu’un émetteur FM aiderait la station à atteindre son auditoire traditionnel tout en lui permettant d’atteindre une population plus jeune qui serait plus susceptible de syntoniser la bande FM pour ses besoins en matière de radio.

2009

Il fut annoncé que Hal Anderson prendrait les commendes de  l’émission matinale de CJOB à compter du 7 septembre. Auparavant, il était à Power 97 Winnipeg. Hal travaillait pour l’entreprise depuis 26 ans, dans les marchés de Moose Jaw à Winnipeg. Vic Grant, directeur des nouvelles et des émissions de CJOB, déclarait être ravi de cette acquisition.

Jim Toth fut nommé analyste lors des matchs du « Manitoba Moose » à CJOB. Le « Moose » faisait partie de la Ligue américaine de hockey.George McCloy décédait à l’âge de 87 ans. McCloy, animateur, avait fait ses débuts à CJOB en 1946, au moment de l’entrée en ondes de la station. Il y est resté jusqu’à sa retraite en 1987.

2009-10

Alexis LaForest fut promu chez Corus Winnipeg au poste de directeur des promotions, succédant à Lisa-Marie Buccini, qui avait quitté l’industrie.

Ronald Adam Krochuk décédait à l’âge de 73 ans. Krochuk avait occupé des postes de vente et de marketing dans des stations telles que CJOB Winnipeg, CJAD Montréal, CFRB Toronto et des stations détenues désormais par Corus à Hamilton.

2010

John Joseph « Red » Alix décédait en janvier à l’âge de 83 ans. Plus connu sous le nom de « Red Alix », il avait été  animateur de l’émission matinale à CJOB pendant 30 ans. Il avait pris sa retraite de la station en 1991.

Corus Radio Winnipeg annonçait qu’elle déplacerait ses studios de mise en ondes  au 1440, avenue Rapelje dans le cadre d’une entente de location entre Corus Entertainment et Cadillac Fairview. Le déménagement à Polo Park était prévu pour janvier 2011. CJOB 68, Power 97 et 99,1 Groove FM deviendraient les locataires principaux d’une expansion massive et nouvelle sur le site. Corus Radio Winnipeg occuperait le deuxième étage du bâtiment de trois étages, portant ainsi l’espace utilisé par ses opérations radio, ses activités de production et ses activités commerciales à 17 500 pieds carrés. La nouvelle installation devrait accueillir les 85 employés à temps plein et à temps partiel des stations. Garth Buchko, directeur général, déclarait que les anciennes installations situées au 930, avenue Portage, ne répondaient plus au besoin des stations. Ce déménagement dans un édifice ultramoderne permettrait à Corus Radio Winnipeg d’adopter des systèmes de mise en ondes à la fine pointe de la technologie entièrement numérique qui amélioreraient la qualité du son et augmenteraient les possibilités de distribution et de mise en valeur à l’avenir.

Le 30 novembre, le CRTC renouvelait la licence de CJOB jusqu’au 31 août 2017.

Karen Black, ancienne directrice musicale et animatrice de l’émission du midi à QX 104 FM, animait désormais l’émission de l’après-midi à CJOB 68.

Le directeur général de Corus Winnipeg, Garth Buchko, travaillait à faire changer le nom d’une rue près du nouvel emplacement des stations en l’honneur du fondateur de CJOB, Jack Oliver Blick (les lettres « JOB » de l’indicatif d’appel faisant référence à a ce dernier). Une motion serait présentée à l’hôtel de ville et si elle passait, la rue en question serait nommée « avenue Jack Blick » le 1er février. 

2011

Juste avant que Corus Radio Winnipeg ne déménage ses opérations dans de nouvelles installations de radiodiffusion, le conseil municipal de Winnipeg approuvait que le nom de la rue adjacente soit changé, de l’avenue Rapelje à l’avenue Jack Blick, en l’honneur du fondateur de CJOB, J.O. Blick. Ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale, Jack Blick avait fondé la station le 11 mars 1946. Tous les membres du personnel original étaient d’anciens combattants à la recherche d’un emploi. Garth Buchko, directeur général de Corus Radio Winnipeg, remerciait tout particulièrement le maire Katz et les conseillers municipaux d’avoir reconnu par ce geste une icône de la radiodiffusion et des affaires. Le maire Katz dévoilait le changement de nom le lundi 7 février à 9 h 15, heure normale du Centre.

Le 14 février, CJOB, Power 97 et 99,1 Groove FM, déménageaient au 200-1440, avenue Jack Blick. La nouvelle installation comptait plus de 17 000 pieds carrés d’espace de diffusion et de bureaux. Le « 1440, avenue Jack Blick » était l’ancien local  de CTV Winnipeg et appartenait à Cadillac Fairview. L’édifice était en cours de rénovation et l'on prévoyait bientôt l’arrivée d’autres locataires.

CJOB 68 annonçait que Bob Irving, radiodiffuseur intronisé à l’Ordre du Mérite de l’ACR, animerait la toute nouvelle émission sportive à CJOB de 18h à 20h, du lundi au vendredi.

Au printemps, CJOB annonçait que le quart-arrière des Blue Bombers de Winnipeg, Buck Pierce, se joindrait à la programmation de la station avec une émission radiophonique  hebdomadaire pendant la saison de la LCF. La prestation de Pierce ferait partie du « CJOB Sports Show » animé par Bob Irving. Pierce offrirait un aperçu de chaque match des Blue Bombers et prendrait les appels des fans de football chaque mardi entre 19h05 et 20h00. Pierce se joindrait ainsi à l’entraîneur-chef Paul Lapolice et au plaqueur défensif Doug Brown, qui étaient devenus des personnages incontournables de la couverture du football à CJOB. Lapolice serait à l’antenne tous les lundis de 19h05 à 20h00 pendant la saison de la LCF. Brown animerait l’émission « Spin Zone » tous les lundis de 20h05 à 21h00.

Jim Toth et Cam Carson coanimaient l’émission sportive « The All NEW CJOB Sports Show », à compter du 4 mai. Cette émission serait diffusée de 18h00 à 20h00, les soirs de semaine.

Le 1er septembre, Kelly Moore se joignait à l’équipe de CJOB en tant que producteur exécutif de la couverture de la LNH par la station. Moore avait précédemment été directeur de la programmation  à Country 103 Kamloops.

2012

Le 1er mars, Garth Buchko, directeur de Corus Winnipeg, fut nommé président et chef de la direction des Blue Bombers de Winnipeg. M. Buchko possédait une vaste expérience en tant que cadre supérieur, notamment comme directeur général de CJOB, Power 97 et Groove FM depuis 16 ans.

Le 2 avril, Corus Entertainment annonçait la nomination de Garry McKenzie Winnipeg.  Dans son nouveau rôle, Garry offrirait du leadership, une orientation stratégique et de la vision dans ces trois marchés, apportant plus de 20 années d’expérience solide en matière d’exploitation ainsi qu’une expérience axée sur les résultats dans les ventes et le marketing auprès de 10 stations de radio. Plus récemment, Garry avait été directeur général de Corus Radio Vancouver.

CJOB 68 – désormais connue comme « la superstation de l’information du Manitoba » – annonçait avoir recruté un analyste de marque qui serait en ondes pendant la saison de football 2012-2013. En effet, Doug Brown, ancien joueur de ligne défensive des Blue Bombers de Winnipeg, ferait l’analyse des matchs à domicile des Blue Bombers sur les ondes de CJOB. Brown se joindrait à Bob Irving de CJOB, qui commenterait les matchs. Mitch Zalnasky, ancien joueur des Blue Bombers, avait travaillé pour CJOB depuis les années 1970, et demeurait un membre clé de l’équipe qui couvrait les matchs de l’équipe de Winnipeg à CJOB. Il agissait comme analyste spécial aux côtés de Doug Brown et Bob Irving lors des émissions d’avant-match et d’après-match, interagissant également avec les journalistes sur la ligne de touche Geoff Currier et Keith McCullough. En plus de la couverture le jour de chaque match, CJOB consacrerait la programmation suivante aux Blue Bombers : le « Coach Paul LaPolice Show », animé par Bob Irving, les lundis de 19h00 à 20h00, à compter du 25 juin ; le « Buck Pierce Show », animé par Bob Irving, les mardis de 19h00 à 20h00, à compter du 26 juin ; et « Doug Brown’s Spin Zone », les lundis de 20h00 à 21h00.

Fin Paterson, directeur des ventes au détail chez Corus Radio Winnipeg, démissionnait le 11 mai. Paterson avait quitté CHUM Winnipeg en juin 2007 afin de travailler pour les stations détenues par Corus Winnipeg. Il partirait travailler pour les Blue Bombers de Winnipeg, aux côtés de l’ancien patron de Corus Winnipeg, Garth Buchko, qui était devenu, en mars 2012, président du club de football les Blue Bombers. 

Après un séjour de 26 ans à AM920 CKNX Wingham, Scott Pettigrew fut nommé nouveau directeur de la marque (directeur des émissions) de CJOB. Il avait été directeur des émissions et des nouvelles à CKNX. Pettigrew débuterait à CJOB le 24 septembre, succédant à Kevin Wallace qui se joindrait a Airdrie Air 106,1 (CFIT) de Golden West en tant que directeur de la programmation.

Clay Young quittait CJOB à la fin de l’année pour se joindre à l’équipe de CKLQ Brandon. Il avait été journaliste et présentateur à CJOB.

Kerry Lockhart décédait en décembre, à l’âge de 47 ans. Il avait passé plus de 20 ans à l’antenne de CJOB.

2013

Jon Ljungberg, ancien animateur de l’émission « Breakfast Television » à l’antenne de CITY Winnipeg, fut nommé animateur temporaire à CJOB, Hal Anderson ayant dû s’absenter pour des raisons de santé.

680 CJOB annonçait que l’animateur primé Charles Adler avait accepté une offre en vue d’animer une émission-causerie basée à Winnipeg. Cette nouvelle émission de  trois heures débuterait le 3 septembre. Entre-temps, Adler continuerait d’être entendu sur le réseau de radio Corus et partout au Canada grâce à son émission nationale diffusée à Winnipeg par 680 CJOB.

Scott Pettigrew agissait comme directeur de la marque chez CJOB.

2015

L’animateur de l’émission-causerie Charles Adler quittait CJOB après 17 ans passés à la station. Il fut remplacé par Geoff Currier, animateur chevronné de la station, qui avait présenté l’émission de nuit « Nighthawk ».

La voix de la circulation routière Brian Barkley prenait sa retraite à la fin d’octobre, après 39 ans à la station. Il avait fait ses débuts à la radio en 1976, à l’antenne de CJOB, présentant des bulletins de nouvelles en soirée et en fin de semaine.

En fin d’année, CJEN 96, réémetteur de CJOB, était fermé.

2016
John Harvard décédait en janvier à l’âge de 77 ans. Il avait été  journaliste à la radio de 1957 à 1988, travaillant à CBC pendant 18 ans et animant ensuite l’émission « Talk Back » sur les ondes de CJOB. De 1998 à 2004, Harvard avait siégé à la Chambre des Communes à titre de député libéral, et de 2004 à 2009 avait servi comme lieutenant-gouverneur du Manitoba.
GEORGE : sur le site il y a deux autres années 2017 et 2018 qui n’ont pas été traduites en français.
2018

 Le 22 janvier, Corus Radio lançait une nouvelle émission de tribune libre en soirée, The Shift with Drex. Cette émission de quatre heures, était diffusée sur les ondes de CKNW Vancouver, CHQR Calgary, CHED Edmonton, CJOB Winnipeg, CFMJ Toronto, CHML Hamilton et CFPL London. L’émission de quatre heures était produite par CKNW.

 

 

 

 

CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires