CIMJ-FM

CIMJ-FM, Magic 106.1, Guelph

StationYearFréqFortOwneE/Infeur
CIMJ-FM
2000
106.1
50,000
Corus Entertainment Inc.
CIMJ-FM
1992
106.1
50,000
Power Broadcasting Inc.
CKLA-FM
1989
106.1
50,000
Power Broadcasting Inc.
CKLA-FM
1987
106.1
50,000
Kawartha Broadcasting Co. Ltd. (Power Corp.)
CKLA-FM
1975
106.1
50,000
CJOY Ltd.
CJOY-FM
1969
106.1
50,000
CJOY Ltd.
1968

CJOY Limited présentait une demande en vue d’obtenir une licence  FM à Guelph. La titulaire de CJOY-AM proposait d’exploiter la station FM à la fréquence 106,1 MHz avec une puissance apparente rayonnée de 50 000 watts, et une hauteur d’antenne (HEASM) de 249 pieds. Sous réserve de l’approbation du Bureau des gouverneurs de la radiodiffusion, la nouvelle station FM offrirait 50 heures de programmation par semaine, indépendamment de l’opération AM. Une demande concurrente fut également présentée par Elverne Earl Hallman, en vue d’exploiter une station FM à la fréquence 103,5 MHz, avec une puissance de 50 000 watts, et une hauteur d’antenne de 313,1 pieds.

Le 16 mai, le Bureau des gouverneurs de la radiodiffusion approuvait la demande de CJOY FM tout en refusant celle d’Elvearne Earl Hallman. Selon le Bureau des gouverneurs de la radiodiffusion, l’expérience démontrait que les stations FM indépendantes avaient des difficultés à obtenir des revenus suffisants dans leurs marchés où les auditeurs pouvaient choisir entre de nombreuses stations.

Le studio-bureau de CKLA-FM fut agrandi de 3 600 pieds carrés. Les opérations FM, d’une superficie de 1 800 pieds carrés pour les studios et les salles de régie, furent installées dans leur propre espace  des locaux. Un espace de taille semblable à l’étage inférieur fut réservé aux ventes, à la comptabilité et à l’ingénierie. Ces locaux permettaient à CJOY d’occuper l’espace qui avait précédemment été occupé par CKLA. Désormais, elle disposerait d’une discothèque réorganisée ainsi que d’une deuxième salle de contrôle de production.

L’équipe d’ingénierie construisait sa propre unité mobile pour CKLA, afin que la station réalise des émissions à distance. En se servant de cette unité mobile et certaines tonalités DTMF (« dual-tone multi-frequency ») ou FV (« Fréquences Vocales »), l’annonceur pouvait mettre en marche et éteindre l’unité et même ajouter un événement spécial, à partir d’un site éloigné. CKLA fut automatisé huit heures par jour et utilisait normalement une combinaison de direct et d’automatisation

1969

CJOY-FM 106,1 entrait en ondes le 1er juillet. CJOY Ltd., détenue par Wally Slatter et Fred Metcalf, était  titulaire de CJOY-AM.

1972

Le 26 juillet, CJOY-AM et FM furent autorisées à déplacer les studios et les bureaux du 50, rue Wyndham au 75, avenue Speedvale E.

1975

CJOY-FM changeait d’indicatif d’appel, devenant ainsi CKLA-FM.

1977

CJOY Ltd. (Guelph) investissait dans CFTJ Cambridge.

1980

CKLA fut autorisée à déménager vers un nouveau site de transmission. La station utiliserait dorénavant l’une des tours détenues en copropriété avec CJOY-AM. Un nouvel émetteur Harris FM20K et une antenne FMH à 6 baies seraient installés.

1982

Le site de l’émetteur CJOY-AM fut reconstruit et mis à jour pour abriter l’émetteur et l’antenne de CKLA-FM. Les travaux de réfection du site AM existant depuis 20 ans avaient commencé à l’automne 1980. Ces travaux comprenaient l’installation d’une nouvelle tour de 410 pieds devant servir aux stations AM et FM. CKLA déménageait sur le site en vue de profiter de la hauteur de la tour ajoutée. La station faisait face à des restrictions de hauteur sur son ancien site. CKLA était exploitée à titre de station FM de classe 2 avec une puissance apparente rayonnée de 50 000 watts et une hauteur d’antenne d’un peu plus de 400 pieds.

1983

Le 31 juillet vers 3h00 du matin, la tour de la liaison studio-émetteur des studios CJOY et CKLA fut touchée par la foudre. Les stations perdirent alors environ 95% de leur équipement qui contenait des composantes C-MOS (Complementary metal–oxide–semiconductor, une technologie de fabrication de composants électroniques et, par extension, les composants fabriqués selon cette technologie).  Grâce au travail des techniciens, tout revenait à la normale deux semaines plus tard.

Dans la matinée du 30 août, la tour de CKLA-FM au sud de la ville fut frappée par la foudre, brûlant la baie inférieure de l'antenne à six baies, le guide d’ondes  et environ 10 mètres de câble coaxial. Une antenne de secours fut mise en place avec une hauteur de huit pieds et une puissance de 2000 watts. Par la suite, les pylônistes déplaçaient l’antenne d’urgence d’environ 100 mètres plus haut sur la tour. CKLA continuait à diffuser avec cet arrangement temporaire jusqu’à ce que de nouvelles pièces arrivent environ trois jours plus tard.

1984

Le 11 janvier, le CRTC renouvelait la licence de CKLA-FM jusqu’au 30 septembre 1985.

1987

Le 14 avril, le CRTC autorisait la vente de CJOY Ltd., détenue par Fred Metcalf et Wally Slatter (CKLA-FM et CJOY-AM) à Kawartha Broadcasting Co. Ltd. de Peterborough. Kawartha appartenait à Paul Desmarais et Claude Pratte, qui avaient demandé à transférer leurs titres à Power Corp., dont Desmarais était le président.

1989

Power Corp. du Canada réorganisait ses actifs de radio et de télévision. Ils seraient maintenant détenus dans la nouvelle filiale en propriété exclusive, Diffusion Power inc, basée à Montréal. André Desmarais fut nommé président du conseil d’administration et chef de la direction de la nouvelle unité. Peter Kruyt fut nommé président. Jusqu’à cette époque, les sept stations AM, quatre FM et trois stations de télévision contrôlées par Power avaient étaient réparties dans  un certain nombre de filiales en Ontario et au Québec.

1992

Mark Bowden fut nommé directeur général des ventes de CKLA-FM et 1460 CJOY.

Le 10 juillet, CKLA-FM changeait d’indicatif d’appel, devenant ainsi CIMJ-FM – « Magic 106.1 – Today’s Favourites ». Par la même occasion, elle délaissait la formule de musique de détente en vue d’adopter la formule contemporaine pour adultes (musique des années 1970, 1980 et 1990).

1993

Pat St. John, basé à Guelph, fut nommé directeur régional de Diffusion Power.

1995

Paul Osborne fut nommé directeur des opérations et Neill Clemens directeur des nouvelles de CIMJ et CJOY.

Wally Slatter, cofondateur de CJOY, décédait le 2 juin.

En novembre, Kevin Kelly (Kevin O’Brien) fut nommé directeur des émissions à Magic 106,1.

1996

Fred Metcalf, cofondateur de CJOY et de CIMJ, décédait le 15 février à l’âge de 74 ans. Il avait également fondé, en 1952, le premier système de télévision par câble au Canada,  Neighborhood TV à Guelph. En 1967, il avait vendu ses vingt entreprises de câble à MacLean Hunter Ltd., puis demeura avec l’entreprise pendant 7 ans à titre de président. Metcalf avait également été président fondateur de l’Association canadienne de télévision par câble.

1998

Marianne Zahoruk fut nommée coanimatrice de l’émission matinale à Magic 106,1. Elle avait précédemment travaillé pour CFLG-FM / CJSS Cornwall.

2000

Le 24 mars, le CRTC approuvait la vente de Diffusion Power inc., titulaire de CJOY et CIMJ-FM, à Corus Entertainment Inc. Le 13 avril, Corus prenait le contrôle du groupe de stations détenu par Power Corporation.

2006

Le 24 août, le CRTC renouvelait la licence de CIMJ-FM jusqu’au 31 août 2013.

2010

 En février, Corus annonçait que Laura Dunseith serait de retour sur les ondes de Magic 106,1 (CIMJ). Elle remplacerait Carla Donnell lorsque cette dernière partirait en congé de maternité le 26 mars. Laura animerait l’émission « PM Drive » et dirigerait le département de musique.

2011

Le 12 septembre, Chris Evans se joignait à l’équipe de Magic 106,1 en tant qu’animateur de l’émission de l’après-midi (de 14h00 à 18h00). Au cours des quatre dernières années, il avait été animateur du midi à CIDC-FM Toronto (Orangeville).

2016

Après 20 ans et 9 mois de service, Kevin Kelly quittait la station, à titre de directeur des émissions.

CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires