CFEI-FM

CFEI-FM, Ste-Hyacinthe

StationAnnéeFréq.PuissanceProp./Info
CFEI-FM
2013
106.5
3,100
Bell Media
CFEI-FM
2001
106.5
3,100
Astral Radio Group Inc.
CFEI-FM
1988
106.5
3,100
Radio St-Hyacinthe (1978) Ltée.
1978

Le 17 juillet, Roger Duceppe au nom d'une société devant être constituée [Radio St-Hyacinthe (1978) ltée] recevait l'autorisation d'acquérir CKBS de Radio Saint-Hyacinthe ltée.

1987

Le 21 janvier, le CRTC approuvait la demande de licence pour une station de radio FM de langue française à Saint-Hyacinthe à la fréquence 106,5 MHz, canal 293, avec une puissance apparente rayonnée de 3000 watts. La licence expirerait le 30 septembre 1990. Radio St-Hyacinthe (1978) inc. exploitait déjà CKBS-AM à Saint-Hyacinthe. La requérante proposait d'offrir un service local complémentaire qui lui permettrait de rapatrier les auditeurs des stations desservant des marchés extérieurs. Cette station soeur FM serait exploitée en utilisant la formule de musique « Groupe I », avec un rapport vocal-instrumental de 80/20, et diffuserait au moins 65% de musique vocale en langue française. La requérante proposait de diffuser 20% de programmation de premier plan chaque semaine, cette programmation devant être produite localement. Les émissions proposées comprendraient entre autres des interviews spéciales « Reflets d'ici ». La requérante proposait également de diffuser 2 heures 20 minutes de nouvelles par semaine. Les bulletins de nouvelles seraient différents de ceux diffusés par la station AM et leur contenu serait entièrement local ou régional. La requérante comptait allouer un journaliste à temps plein à la station FM, et à partager quatre journalistes avec la station AM. Comme cet engagement proposé vis-à-vis les nouvelles était minime, le Conseil encourageait la requérante à accorder une attention particulière à la qualité de ses bulletins de nouvelles et à augmenter leur longueur lorsque les ressources financières le permettraient.

1988

Le 30 mars, CFEI-FM entrait en ondes.

Michel Chapdelaine, André Lagacé, Roger Duceppe et Richard Loiselle vendaient Radio St-Hyacinthe (1978) ltée à Cogeco Inc. L'achat impliquait les stations CKBS-AM et CFEI-FM à St-Hyacinthe. Le mauvais état de santé de Roger Duceppe fut signalé comme une raison justifiant cette vente.

1991

La station soeur CKBS-AM cessait ses opérations.

1996

 Cogeco Radio-Télévision inc. vendait CFEI à 3145069 Canada inc.

CFEI-FM recevait l'autorisation de réduire la puissance apparente rayonnée de 3000 watts à 640 watts et de déplacer l'émetteur de Saint-Hyacinthe à une tour existante se trouvant au sommet du mont Rougemont. La station espérait que ces changements lui permettraient de contourner l'obstacle représenté par le mont Saint-Hilaire, offrant ainsi un meilleur service aux collectivités de Beloeil et de Saint-Hilaire.

1999

Le 2 février, le CRTC approuvait une diminution de la puissance de la station à 640 watts - mais plus tard dans l'année la station changeait la puissance aux 3000 watts initialement approuvés en 1987. Le changement de puissance aurait pour effet de déplacer la couverture vers le nord.
 
Lucien Rémillard faisait l'acquisition de CFEI.

2001

Astral Radio Group inc. faisait l'acquisition de CFEI-FM.

2003

Le CRTC refusait la demande présentée par Astral en vue d'augmenter la PAR de CFEI de 3000 watts à une PAR moyenne de 33.200 watts.

2006

Le 24 mars, le CRTC refusait une demande en vue de modifier le périmètre de rayonnement autorisé de la station de radio CFEI-FM Saint-Hyacinthe en augmentant la puissance apparente rayonnée de 3 000 watts à une PAR moyenne de 33 200 watts et en déplaçant l’émetteur. CFEI-FM exploitait la fréquence 106,5 MHz. Astral déclarait que sa demande visait à améliorer la qualité de réception du signal de CFEI-FM dans la portion de sa zone de desserte autorisée qui était actuellement mal desservie au plan technique. Astral signalait que la zone de desserte de CFEI-FM était ponctuée d’obstacles naturels comme les monts Saint-Hilaire, Saint-Bruno et Rougemont et qu’à la PAR actuelle, CFEI-FM n’était pas en mesure d’offrir une réception de qualité aux résidents de Beloeil, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Saint-Basile-le-Grand, Saint-Bruno-de-Montarville, Sainte-Julie et Saint-Mathieu-de-Beloeil. Astral soutenait que sa demande ne visait pas à ajouter des collectivités à la zone de desserte de CFEI-FM mais bien à améliorer son signal afin de mieux répondre aux besoins des annonceurs commerciaux aussi bien que gouvernementaux et associations, d’élargir son bassin d’auditeurs et d’être en mesure de livrer une meilleure concurrence aux autres médias du marché. Astral indiquait qu’elle serait prête à accepter une condition de licence lui interdisant de solliciter ou d’accepter de la publicité dans les marchés de Montréal, Longueuil, Iberville et Saint-Jean-sur-Richelieu. Étant donné la courte distance séparant Saint-Hyacinthe de Montréal et la proximité de la fréquence actuelle de CFEI-FM à 106,5 MHz avec celle de 106,3 MHz proposée par deux autres demandes visant à exploiter de nouvelles stations de radio à Montréal, les trois demandes étaient en concurrence sur le plan technique. Même si les deux demandes proposant d’utiliser la fréquence 106,3 MHz à Montréal étaient refusées dans les décisions publiées ce jour-là, le Conseil remarquait que l’approbation de la demande d’Astral pourrait empêcher toute utilisation future de la fréquence 106,3 MHz dans la région de Montréal, une des dernières fréquences FM disponibles dans ce grand marché. Le Conseil notait qu’Astral affirmait dans sa demande que son objectif premier était d’améliorer la qualité de la réception du signal de CFEI-FM à l’intérieur de la zone de desserte présentement autorisée. Malgré la présence d’obstacles naturels qui posaient un défi à la propagation de tout signal FM dans la zone de desserte actuelle, le Conseil estimait qu’une proposition ayant pour effet d’élargir considérablement le périmètre de rayonnement au moyen d’une augmentation importante de la PAR de la station CFEI-FM n’était pas une solution appropriée dans les circonstances. Le Conseil n’était pas convaincu que la solution technique proposée par Astral était la seule solution qui lui permettrait d’améliorer la qualité du signal de CFEI-FM dans son marché actuel. Le Conseil croyait que d’autres solutions techniques pourraient être possibles et que ces solutions méritaient plus ample considération.

2013

Le 27 juin 2013, le CRTC approuvait une demande présentée par Astral Media inc. en vue de vendre ses chaînes de télévision payante et spécialisée, ses stations de télévision conventionnelles et ses stations de radio, incluant CFEI- FM, à BCE Inc. En 2012, le CRTC avait rejeté une demande en ce sens.

2018

En juin, CFEI changeait de formule, délaissant celle des succès classiques et adoptant celle de la musique adulte contemporaine, tout en conservant la marque Boom 106,5.

CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires