CBEF-AM

CBEF-AM, Première , Windsor

Canadian Broadcasting Corp.

StationAnnéeFréq.PuissanceProp./Info
CBEF-AM
1970
540
2,500
CBC Radio Canada
1967

La SRC présentait une demande de licence en vue d'exploiter une station de radio AM de langue française à Windsor, diffusant à la fréquence 540 kHz. Le Bureau des gouverneurs de la radiodiffusion approuvait cette demande.

1970

Le 18 mai, la Société Radio-Canada inaugurait CBEF. Cette station de langue française diffusait au 540 kHz avec une puissance diurne de 2500 watts et une puissance nocturne 5000 watts (un diagramme d'antenne directionnelle). Situé dans le Canton Anderson (comté Essex), l'émetteur comportait quatre tours. CBEF était la station de Radio-Canada pour la région de Windsor. 

1974

Radio-Canada inaugurait le service de télévision de langue française à Windsor (CBEFT-TV). 

1976

Radio-Canada avait fait la demande d'un réémetteur FM de CBEF à Sarnia, à la fréquence 103,9 MHz avec une puissance apparente rayonnée de 3000 watts. Mais la demande fut retirée, suite à l'amélioration de la réception du signal AM 540 provenant de Windsor. 

1982

Le 19 mai, CBEF inaugurait le réémetteur CBEF-1-FM Leamington. 

1997

Le 1er septembre, le réseau principal de Radio-Canada fut rebaptisé la Première Chaîne. 

2001

À cette époque, CBEF exploitait un seul réémetteur: CBEF-1-FM Leamington. CBEF diffusait environ 36.5 heures de programmation locale par semaine à partir de Windsor.

2008

Le 9 mai, le CRTC approuvait les demandes de la Société Radio-Canada en vue d’exploiter pour CBE et CBEF des réémetteurs FM imbriqués à Windsor. L’émetteur FM de CBEF serait exploité à la fréquence 105,5 MHz avec une PAR moyenne de 690 watts. La SRC indiquait qu'un nombre significatif de résidents dans la région de Windsor qui se disaient auditeurs réguliers de Radio-Canada avaient du mal à capter les signaux de la chaîne au centre-ville de Windsor. Le Ministère de l'Industrie faisait savoir au Conseil que la demande concernant cet émetteur ne serait acceptable sur le plan technique qu’après le dépôt d’un mémoire technique révisé de la SRC indiquant la réduction de la PAR maximale de l’émetteur de 2 940 à 2 400 watts et, par voie de conséquence, la réduction de sa PAR moyenne de 620 à 506 watts. Le Ministère indiquait que le  changement technique requis servirait à protéger une station à Cleveland, aux États-Unis. Le Conseil notait que la SRC avait accepté de se conformer aux exigences du Ministère. 

2010

À compter du 1er juin, Donald Nelson, technologue principal de diffusion à Radio-Canada Yellowknife, intégrait Radio-Canada Windsor pour y occuper le même poste.

Le 9 août, le CRTC renouvelait administrativement la licence de la station CBEF-FM (et de ses émetteurs) jusqu'au 31 août 2011.

2011

Le 25 août, le CRTC renouvelait administrativement la licence de CBEF et de ses émetteurs jusqu'au 1er mars 2013. 

2012

Louis Saint-Cyr était le nouveau directeur des opérations régionales à Radio-Canada Windsor, responsable des stations de London et Kitchener-Waterloo. Il avait déjà travaillé pendant 28 ans pour Radio-Canada Toronto, où il avait occupé le poste de superviseur de la postproduction à CBC Media Post Production Services. Il intégrait l'équipe à Windsor le 24 septembre.

Le 16 octobre, le CRTC approuvait les demandes présentées par la SRC en vue de modifier la licence de la station CBEF Windsor.

Afficher plus de contenu... La première demande visait la modification des paramètres techniques de la station afin de changer la fréquence de 540 à 1500 kHz et d’augmenter la puissance d’émission diurne de 2500 à 10000 watts (puissance d’émission nocturne de 5000 à 10000 watts) et de déplacer le site de son antenne à Maidstone. La deuxième demande visait la modification de la licence de radiodiffusion de CBEF en vue d’ajouter un émetteur FM à Sarnia afin de rediffuser la programmation du service de son réseau national de langue française La Première Chaîne. Le nouvel émetteur serait exploité à la fréquence 98,3 MHz (canal 252A) avec une puissance apparente rayonnée moyenne de 2320 watts (antenne non-directionnelle avec une hauteur effective au-dessus du sol moyen de 113,7 mètres). Dans le cadre de la première demande, la SRC déclarait qu’une inspection des pylônes au site de CBEF au mois d’août 2011 avait permis de découvrir un sérieux problème de rouille. Afin de régler le problème et de maintenir la station CBEF à ses paramètres actuels, il aurait été nécessaire de remplacer les quatre pylônes désuets, ce qui aurait entraîné des coûts de 600000$. Étant donné que la SRC possédait un second site AM dans la région de Windsor et que celui-ci n'était plus en service depuis le 30 septembre 2011, la titulaire proposait de déménager la station CBEF à ce site. Il s’agissait de l’ancien site de CBE (Radio One) à Maidstone à la fréquence 1550 kHz. La SRC indiquait que ce site était en très bon état et qu'aucun investissement n’était prévu pour les prochaines années. Dans le cadre de sa deuxième demande, la SRC indiquait que la modification technique faisant l’objet de la première demande provoquerait une perte de rayonnement du service français de La Première Chaîne dans la région de Sarnia. Afin de pallier cette perte de rayonnement, la SRC proposait l’ajout d’un nouvel émetteur de rediffusion FM à Sarnia. Le nouvel émetteur permettrait aux auditeurs de Sarnia de recevoir de la programmation en provenance de CBEF Windsor.

2013

Le 22 février, le CRTC renouvelait administrativement les licences pour CBEF Windsor et de ses émetteurs jusqu'au 31 août 2013.

Le 1er mars, CBEF devait supprimer ses opérations à la fréquence 540 kHz une fois que la diffusion simultanée à la fréquence 1550 kHz expirait.

Le 28 mai, le CRTC renouvelait la licence de la station CBEF Windsor et de ses émetteurs CBEF-1-FM Leamington et CBEF-2-FM Windsor pour cinq ans, soit jusqu'au 31 août 2018.

La réduction de ses crédits parlementaires en 2009 avait incité la SRC à réduire de façon appréciable la programmation locale de CBEF Windsor.  En 2010, le Commissariat aux langues officielles avait déposé un recours judiciaire en Cour fédérale contre la SRC, alléguant que la SRC avait enfreint ses obligations en vertu de la Loi sur les langues officielles en omettant de consulter la CLOSM du sud-ouest ontarien et en omettant de réaliser une étude d’impact avant de décider de réduire sensiblement sa programmation locale. La SRC avait demandé à la Cour de rejeter ce recours à titre préliminaire, alléguant que ses services de programmation étaient seulement assujettis à la Loi sur laquelle le Conseil a pleine juridiction. La SRC avait également soutenu que le Conseil était mieux placé pour prendre des décisions sur les incidences négatives des réductions des crédits parlementaires sur la programmation locale et régionale de CBEF Windsor. En juin 2012, la Cour fédérale avait rendu une décision provisoire rejetant le modèle de compétence exclusive proposé par la SRC et approuvant le modèle de compétence concurrente de la Cour fédérale et du Conseil. La Cour avait cependant déclaré que le Conseil était mieux placé pour décider de ces questions en raison de l’imminence de l’instance de renouvellement des licences de la SRC. La Cour avait suspendu le dossier jusqu’à ce que Conseil ait terminé l’instance de renouvellement des licences de la SRC. Dans sa demande de renouvellement de licence, la SRC proposait de diffuser cinq heures de programmation locale au cours de chaque semaine de radiodiffusion sur les ondes de CBEF. Toutefois, la SRC indiquait à l’audience publique qu’elle accepterait une condition de licence exigeant la diffusion de 10 heures de programmation locale au cours de chaque semaine de radiodiffusion. Après analyse du dossier de l’instance, le Conseil estimait approprié d’imposer une condition de licence exigeant que CBEF Windsor offre au moins 15 heures de programmation locale par semaine.

2014

La SRC vendait son immeuble de 32.000 pieds carrés situé sur la promenade Riverside. Le diffuseur louerait 13.000 pieds carrés du nouveau propriétaire et y maintiendrait ses opérations. 

The story continues elsewhere...
Effective September 1st 2019, we will only be adding new material to these station histories in exceptional circumstances. Our intent to chronicle the early days of these radio and television stations has been achieved, and many new sources and technologies, from the
CRTC website to Wikipedia, and others, are now regularly providing new information in these areas.
CTA Donation - FR

Nous dépendons des subventions et des dons de l’industrie

Voyez nos commanditaires